17/10/2014 13:45

Morandini Zap: Un jeune homme se fait tatouer une phrase avec une faute d'orthographe

Hier soir dans "Tellement Vrai", consacré aux conflits entre proches, un jeune homme a évité la catastrophe de justesse. Celui-ci souhaitait se faire tatouer la phrase : "Don't dream your life but live your dream".
Problème : le tatoueur a écrit "live" au stylo au lieu de "life".
Finalement, celui-ci s'est rattrapé en remplaçant in extremis le "v" par un "f".

Regardez

 

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Dafreye
17/octobre/2014 - 20h49 - depuis l'application mobile

Mais arrêtez les faux titres bon sang ! Le mec ne s'est pas fait ce tatouage,
Il l'a fait au stylo seulement...

Portrait de Miss Toulouse
17/octobre/2014 - 18h38 - depuis l'application mobile

Moi j'ai aucun tattoos et limite les gens qui en ont me trouve bizarre. Perso j'aime les tattoos qui ont une vraie signification mais je trouve dommage que certaines personnes en fasse pour être à la mode!

Portrait de mmarvinbear
17/octobre/2014 - 17h50

Les trucs à NE JAMAIS se faire tatouer :

 

- le prénom de votre compagne ou compagnon. En cas de rupture, vous êtes condamnés à ne plus draguer que celles et ceux ayant le même prénom.

 

- le portrait de votre compagne ou de votre compagnon. Pour les mêmes raisons mais en pire car il vous faudrait trouver son jumeau/elle.

 

- vous faire tatouer un soir de beuverie. Regrets garantis dès le lendemain. Surtout si vous vous retrouvez avec une b... sur le front. Ne rigolez pas, certains l'ont fait !

 

- vous faire tatouer un proverbe. Même en étant certain de l'orthographe, vous évoluerez dans la vie et ce qui vous défini maintenant sera obsolète rapidement.

 

- vous faire tatouer par amitié par votre pote pour dix euros alors que tout ce qu'il a fait avant, c'est de la pyrogravure sur bois pendant deux mois dix ans avant. Résultat calamiteux garanti, du genre à finir dans Bad Ink... Même conseil pour toute officine de tatouage crade. C'est le paradis des infections dermiques et pires dans ces trous-là.