14/04/2014 11:31

Le frère de Madonna, SDF depuis quatre ans, raconte sa descente aux enfers!

Dans une interview au site tabletmag.com, Anthony Ciccone, le frère aîné de Madonna qui est sans domicile fixe depuis quatre ans raconte sa descente aux enfers.

Ce père de famille évoque d'abord sa femme et sa dépression. «Un jour, elle a pris notre enfant et est partie. Je suis devenu dépressif, j’ai perdu mon emploi, j’ai commencé à boire. Ma famille a arrêté de me parler.»

Et d'expliquer qu'il n'a jamais demandé l'aide de sa soeur Madonna, avec qui il n'a plus de contact: «J’ai beaucoup de respect pour son succès. Elle est partie de rien et a réussi à arriver au sommet. Je ne lui ai jamais rien demandé et je ne le ferai jamais. C’est son argent, elle l’a mérité. Pourquoi le donnerait-elle à un étranger?»

«Nous ne sommes pas vraiment amis», conclut-il.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Razyiel
15/avril/2014 - 05h18 - depuis l'application mobile
Aztek a écrit :

Mais elle l'a aidé et à plusieurs reprises, notamment en lui payant des cures de désintoxication. Un emploi au sein de l'entreprise familiale lui a même été offert mais il a tout gâché en continuant à s'alcooliser. Même son propre père ne le supportait plus.

Par ailleurs, je rappelle qu'il l'a souvent descendu dans les médias, la qualifiant par exemple d'insensible et allant même jusqu'à dire qu'il ne l'avait jamais aimée.

Triste pour lui d'en être arrivé là, mais trop facile d'attaquer Madonna par ce qu'elle a du fric. Il y a un conflit familial dont nous ne connaissons quasiment rien. Alors évitons de juger cette femme comme un monstre envers son frère.smiley

et oui vous avez bien raison mais avant que certains reflechissent c'est trop leur demander loo

Portrait de Dominnic
14/avril/2014 - 13h38
lbc34 a écrit :

désolé non le mec est l'ainé de madonna, et non l'inverse, c'est son role de grand frère de montrer le bon exemple au reste de la fraterie

le mec est un pochtron, dans la vie on est responsable de ses actes, et on ne peut pas toujours attendre de l'aide des autres

ta réflexion est typique de cette société française qui prend pour acquis toute les aides qu'on lui donne

non désolé

personne l'a forcé à boire

quand tu déprimes, ben tu prends des vacances et tu vas te ressourcer

moi on m'a toujours expliqué cette règle d'or : tu peux avoir des problèmes dans ta vie privée, mais quand tu vas travailler, tu laisses tes problèmes à la porte, car tu es payé pour travailler, et non pour amener ta vie privée au travail

ce mec assume pleinement son immaturité et sa décadance

rien que le fait qu'il mentionne sa soeur est une honte sur lui

j'ai eu des problèmes de frics, mon frère est chef d'entreprise, et quand tu vois sa barraque tu comprends que les fins de mois difficile ce n'est pas pour lui

et à aucun moment je me suis permis de lui demander le moindre centimes

je me suis remonté les manches, et j'ai accepté des boulots de merde pour payer les factures

mon père était ouvrier et il se levait tout les jours à 4h du mat pour aller à l'usine, et il ne s'est jamais plaint

donc quand je vois que monsieur a une petite déprime et qu'il justifie sa décadence par ça, non désolé je ne cautionne pas

son problème majeur à ce type, c'est que c'est un alcoolique, et jusqu'à preuve du contraire personne l'a forcé à boire

il doit assumer l'intégralité de ses choix de vie et en aucun cas mentionner le nom de sa soeur, car elle n'est pas responsable de sa vie

"""quand tu déprimes, ben tu prends des vacances et tu vas te ressourcer

moi on m'a toujours expliqué cette règle d'or : tu peux avoir des problèmes dans ta vie privée, mais quand tu vas travailler, tu laisses tes problèmes à la porte, car tu es payé pour travailler, et non pour amener ta vie privée au travail""""

 

Bonjour,

Je suis d'accord avec la deuxième partie de votre texte. Mais pour votre première phrase, non...

Vous confondez "déprime" et "dépression"...

La dépression =  Il ne suffit pas de prendre des vacances pour s'en sortir. La dépression est une maladie aux conséquences graves. Elle vous atteint sur le plan mental et vous retire absolument toutes vos envies, vos intérêts pour tout... y compris pour vous-même, pour ce qui vous passionnait/intéressait auparavant.

Il faut la vivre pour comprendre par quoi on passe.... Cela peut durer des années... Ce ne sont pas des médocs qui permettent d'en sortir... Je pense que la plus grande aide vient des proches... Or, dans ces cas-là, même les proches sont les premiers à s'en aller...

Comme on dit toujours, la famille et les amis sont là quand tout va bien. Mais dès que quelque chose va mal.... Oups, tout le monde part.... C'est malheureusement vrai très souvent...

 

Portrait de allardjerome
14/avril/2014 - 12h31 - depuis l'application mobile

Cette histoire peut arrivER avec ER à la fin!