14/06/2013 16:25

Mur des cons: Le député Eric Ciotti demande à François Hollande d'éviter la mise à pied du journaliste de Fr3

Le député et responsable UMP Eric Ciotti a annoncé vendredi avoir demandé à François Hollande d'éviter la mise à pied prononcée par la direction de France 3 contre son journaliste Clément Weill-Raynal, auteur des images ayant révélé l'existence du "Mur des cons" au Syndicat de la magistrature (SM).

Dans une lettre au chef de l'Etat datée du 12 juin, et qu'il a proposé à ses collègues députés de signer, M. Ciotti écrit: "Alors qu'aucune sanction n'a été formulée contre les magistrats auteurs de ce +Mur des cons+, le seul à devoir rendre des comptes aujourd'hui est" le journaliste.

Ce dernier a été mis à pied sans traitement pour sept jours, accusé d'avoir menti sur l'origine des images qu'il avait lui-même filmées dans le local du SM.

"Cette décision, particulièrement rare, est choquante et foncièrement injuste", écrit M. Ciotti au président Hollande. Le député ajoute que les représentants des syndicats au conseil de discipline de la chaîne n'ont pas voté cette sanction, appuyée par "les seuls administrateurs de France Télévision".

"En tant qu'autorité de nomination des dirigeants des chaînes publiques, et au nom de la liberté de la presse, je vous demande d'exiger de la direction de France 3 de ne pas mettre en oeuvre cette sanction", ajoute M. Ciotti.

"La République doit adresser un geste envers ce journaliste", selon le président du conseil départemental des Alpes-Maritimes.

Ce "Mur des cons", au siège parisien du SM, syndicat classé à gauche, rassemblait des photos de personnalités essentiellement de droite, dont l'ex-président Nicolas Sarkozy, mais aussi du ministre de l'Intérieur Manuel Valls.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Lucidia
14/juin/2013 - 18h17

Si le mur des cons avait eu des personnalités de gauche dans un syndicat de droite, nul doute que cela aurait fait un grand scandale et la droite traitée de facho...........

Ceci dit les "jugs rouges" ont toujours existé mais il est vrai qu'il y'avait des périodes où ils étaient plus respectueux de ceux qui ne pensaient pas comme eux (ne serait-ce que pour une question de neutralité)

Portrait de kaboom2000
14/juin/2013 - 16h37

Ce que je comprends pas dans cette affaire, c'est qu'au final, le journaliste qui a révélé ce "scandale" est le seul à avoir une punition.

En gros on lui reproche de faire son travail de journaliste...