23/05/2013 09:41

Enfants non floutés à la TV: Le CSA va engager une concertation avec les chaînes

Le CSA va engager une concertation avec toutes les chaînes de télévision pour faire respecter "l'intérêt primordial de l'enfant", après la diffusion dans les JT de témoignages de mineurs ayant assisté au suicide d'un homme dans une école à Paris, a-t-il annoncé mercredi.

Le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) a rappelé dans un communiqué que les témoignages d'enfants ne pouvaient être diffusés à la télévision qu'à deux conditions: "la garantie de leur anonymat, en particulier, par le floutage, et l'autorisation explicite des titulaires de l'autorité parentale".

La haute instance a relevé "que plusieurs chaînes ont gravement ignoré - au moins temporairement - de respecter ces conditions" et a mis "en garde les chaînes contre la réitération de tels manquements".

"Conscient des conditions d'information particulières en cas d'événement tragique, il entend engager une concertation avec toutes les chaînes afin de concrétiser (...) le respect primordial de l'intérêt supérieur de l'enfant", a conclu l'autorité de régulation audiovisuelle à l'issue de sa séance plénière.

La diffusion dans les journaux télévisés de témoignages de jeunes enfants ayant assisté jeudi dernier au suicide d'un homme dans une école à Paris avait été critiquée par les spécialistes de l'enfance, le ministre de l'Education Vincent Peillon tandis que le CSA avait ouvert une enquête.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de ldc
23/mai/2013 - 23h26

La pudibonderie à la française pensant proteger les plus jeunes devient de plus en plus ridicule. Le CSA rend la télévision de plus en plus insuportable...