21/02/2013 15:01

Allocations familiales: Les trois-quarts des Français pour le plafonnement (sondage)

Environ les trois-quarts des Français se disent favorable au plafonnement, voire au gel, des allocations familiales, selon plusieurs sondages à paraître jeudi.

Près de huit Français sur dix (79%) se disent favorables à un gel de la revalorisation des allocations familiales pour les plus hauts revenus et une majorité de 55% est opposée à leur fiscalisation, selon un sondage Harris Interactive pour LCP.

Par ailleurs, près des trois-quarts (74%) des Français se déclarent favorables à un plafonnement des allocations familiales qui consisterait à les moduler selon les revenus de chaque famille, selon un sondage CSA pour BFMTV.

Selon cette enquête, 38% se disent tout à fait favorables et 21% y sont opposés.

Interrogés sur différentes propositions en vue d'une réforme des allocations familiales, 79% des sondés par Harris Interactive se disent pour un gel de la revalorisation pour les hauts revenus (20% y sont opposés et 1% ne se prononce pas).

73% des personnes interrogées souhaitent restreindre la distribution de ces allocations selon les ressources.

Mais, une majorité de 55% est opposée à une fiscalisation des allocations familiales, tandis que 44% y sont favorables.

Interrogés sur différentes propositions concernant les retraites, 48% des sondés sont favorables à une augmentation de la durée de cotisations des actifs (50% sont contre et 2% ne se prononcent pas).

Une majorité de 62% est opposée à une augmentation des cotisations salariales et patronales. Quant à un gel des pensions pour qu'elles progressent moins vite que l'inflation, une large majorité de 66% y est opposée.

Enfin, les Français sont à 70% opposées à un relèvement du taux de la CSG pour les retraités afin de l'aligner sur celui des actifs.

Interrogés sur les différentes propositions concernant les allocations chômage, 65% des sondés sont favorables à un abaissement du plafond d'indemnisation conduisant à une diminution des allocations les plus élevées.

Une majorité de 60% est favorable au durcissement des conditions en cas de refus d'emploi par Pôle emploi et 58% se disent opposés à une réduction des indemnisations dans le temps.

Enquête réalisée en ligne par lInstitut Harris Interactive les 19 et 20 février, auprès d'un échantillon de 1.328 personnes âgées de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas.

Enquête réalisée par internet du 19 au 20 février par CSA auprès d'un échantillon représentatif de 951 personnes, âgées de 18 ans et plus, selon la méthode dces quotas.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Flivia44
24/février/2013 - 08h19
christ57 a écrit :

Et un vrai business pour ceux qui les emploies au noir ...... aussi 

Hélas

Portrait de Flivia44
24/février/2013 - 08h19
IAMIMI a écrit :

Il y a trop d'abus, qu'on aide les pauvres retraités qui n'arrivent même plus à se payer un morceau de viande.

Et ceux aussi qui sont sans emploi

Portrait de Nanou123
22/février/2013 - 12h17
domy7357 a écrit :

Les allocations familiales (je ne parle pas des prestations sociales) sont un droit à l'enfant, et non aux parents. Le revenu ne doit pas entrer en compte, même si cela déplait à certains. De plus, il faut savoir, que dans la majorité des cas, ce sont souvent les personnes à haut revenu qui cotisent pour les caisses d'allocations familiales. Le jour où certains comprendront que si il n'ya pas de personnes fortunées dans le pays, il n'y a pas plus de commerces, plus d'emplois, plus d'investissements, plus d'entrprises, plus d'industries etc.....  

Bien dis Domy7357 !

Portrait de phix
22/février/2013 - 08h41

Je trouve dommage de chercher des économies sur ces allocations qui sont à mon avis bien méritées quelque soit son revenu quand on calcule toutes les dépenses liées l'éducation d'un enfant (nounou, frais de scolarité, études, logement...).

Des économies peuvent être trouvées dans beaucoup d'autres domaines.

Portrait de LeJaguar
22/février/2013 - 06h45

 

Il y  a deux "grandes" catégories de gros "consommateurs" d'allocations familiales :

- la famille bourgeoise catholique votant a droite composée bien souvent de père et mère, plus trois ou quatres enfants (type la tristement célèbre famille De Ligonnès) : 450 euros tous les mois

 

- la famille d'origine immigrée : le père (ouvrier), la mère (sans emploi), et la aussi trois, quatre (voire cinq) enfants : 450 a 600 euros par mois (ou bien la mère, seule, se débrouillant en faisant des ménages, avec 3 enfants difficiles : 290 euros / mois)

 

Personnellement, je ne vois pas pourquoi ses allocations ne seraient pas soumis à l'impot : si un employé gagne 450 euros de plus tous les mois, il devra bien déclarer ces 5400 euros de plus par an et etre imposé dessus ; pourquoi les allocations familiales seraient elles 'net d'impot' ?

 

Enfin, je ne vois pas pourquoi une famille très aisée aurait besoin d'une aide de l'état pour élever ses enfants. 

 

Donc pour moi : plafonnement de ressources + fiscalisation des allocations familiales au meme titre qu'un revenu du travail ...  Et j'irai meme plus loin : plafonnement de l'allocation familiale : au dela du 3è enfant, rien de plus (pour info, 3 enfants = 290 euros déjà) ; je ne vois pas en quoi une famille avec 4 , 5 ou 6 enfants est un modèle aujourd'hui ! 

 

Portrait de CYTISE
21/février/2013 - 20h07

l'orsque l'on roule avec des voitures de luxes ou que l'on vit avec un tres bon revenu sans travailler on ne doit pas avoir droit aux aides car celui qui travaille au smig avec un petit revenu lui n'a droit a rien ; il faut arreter tout ça car les caisses sont vides ,il faut controler le train de vie des familles qui demandent des aides  !!! je suis entierement d'accord avec  aie il y a beaucoup  trop d'assistes  !! 

Portrait de fred595
21/février/2013 - 18h20

etpareil pour l'apl car etait au chomage avec 1500 -1600 euros d'assedics j'ai eu droit a l'apl de 107.56 euros hors la je bosse pour un salare entre 1300-1400 par mois et pas d'apl . 

Portrait de Nanou123
21/février/2013 - 18h07
MissyMissy a écrit :

Ce n'est pas question de rabaisser les autres, c'est ridicule cette reflexion. La si vraiment on doit pocher quelque part, bah oui un couple qui gagne 5000 euros par mois avec desu enfants n'a pas besoin d'alloc. Je peux comprendre.

La solidarité doit être dans les 2 sens ! Les allocations sont un droit pour tous ! a force de tout enlever aux riches vous allez tous les faire partir !! Une politique de merde ou la haine du riche se démocratise ! C'est un scandale ! Tant mieux si ceux qui ont de l'argent en profite ! Et essaie plutot de gagner plus plutot que de cracher sur ceux qui au lieu de comme toi se contente de ce qu'ils ont et leur alloc, bossent comme des dingues et gagnent leur vie ! médite la dessus !

Portrait de Beiron
21/février/2013 - 17h41
J'ai travaillé un long moment aux allocations familiales... Je crois qu'on ne peut saisir l'ampleur du problème et des sommes dépensées que lorsqu'on a eu l'occasion de voir de ses propres yeux ce qui s'y passe. Contrairement à une idée reçue, bien souvent ce ne sont pas les gens les plus pauvres qui coûtent le plus cher en prestations familiales... J'ai vu souvent des cas de personnes avec de faibles revenus et qui ne touchaient pas grand chose (voire rien du tout pour certaines ! Et je me devais de les informer de leurs droits...), soit par honte de demander des prestations, soit par méconnaissance de ce à quoi ils pouvaient prétendre. En revanche, j'ai eu à traiter des dossiers qui m'ont scié les jambes par leur impudeur... Un acteur, très connu en France (je donnerai pas de nom, obligation de confidentialité), qui culminait avec sa femme à 2 millions d'euros par an. Et cette personne là touchait : 127,05 euros pour 2 enfants chaque mois + 171 euros par mois de complément de mode de garde pour leur enfant. Sans même aller dans cet extrême, j'ai vu un allocataire, avec la confortable somme de 50 000 euros par mois, disposer des même sommes. Il est plus que temps de mettre un terme à l'universalité des prestations familiales et de tout soumettre à condition de ressources, ce qui n'est pas le cas actuellement (seules certaines prestations, comme l'aide au logement par exemple, sont soumises à condition de ressources)... Je me souviens qu'un gouvernement (je crois que c'est celui de Jospin, mais pas sûr) avait proposé cela, mais il y a eu une levée de boucliers soi-disant pour l'égalité entre les Français. Peut-être qu'aujourd'hui, en période de crise, cette mesure passerait mieux, car c'est franchement outrageant de voir ce genre de chose. La deuxième chose à faire, c'est de renforcer considérablement les outils de contrôle des caisses d'allocations. Trop de fraudes et pas assez de moyens...
Portrait de france66
21/février/2013 - 17h11
petit lascar a écrit :

Moi je suis pour le plafonnement à 3 enfants car au dessus c'est un luxe aujourd'hui ou une source de revenu.

De plus, ça couperai l'envie aux étrangers de débarquer avec toute la smala !

Portrait de Laurent93
21/février/2013 - 17h05 - depuis l'application mobile

On n'a pas besoin d'allocations quand on a des enfants.

Portrait de petit lascar
21/février/2013 - 17h02

Moi je suis pour le plafonnement à 3 enfants car au dessus c'est un luxe aujourd'hui ou une source de revenu.

Portrait de france66
21/février/2013 - 16h41
lesbrasmentombe a écrit :

On ne vit pas des aides de l'état, on survit...

80% des ayants droit au RSA ne déposent pas de dossier, pour même pas 5% de fraudeurs.

Arrêtez de penser que vous vivez dans un pays d'assistésés !

Et oui, moins on a de revenus plus on a d'allocs, comme vous dites. Pourquoi ? Il faudrait que ce soit le contraire ?

Déjà que plus on a de revenus, plus on peut bénéficier de niches fiscales, faut-il qu'en plus on est plus d'allocs ?

Oui, on vit dans un pays d'assistés ! Et ça fait longtemps que tout le monde le sait !! On a tous des exemples autour de nous. Aujourd'hui, un travailleur est toujours pénalisé, parce qu'il a un salaire, il n'aura pas telle ou telle aide, parce qu'il a un salaire, on va le ponctionner, alors qu'il n'arrivera pas à boucler sa fin du mois.

Les assistés, eux, ont le droit à toutes les aides possibles. Donc, encore une fois, si les allocs sont sous condition de revenus, encore les mêmes qui vont en profiter pleinement !

 

Portrait de france66
21/février/2013 - 16h15

Ajuster en fonction des revenus ?? Dans quel sens ?? Moins on a de revenus, plus on a d'allocs ?? Et ceux qui ne veulent pas aller travailler et qui préfèrent vivre des aides de l'état, ils auront le maximum ??? Et les étrangers ??

Portrait de debrachaps
21/février/2013 - 15h22 - depuis l'application mobile
O sauvage one six a écrit :
Moduler OK mais ça sera toujours la même rengaine : toujours les mêmes qui ne paient jamais rien :/ Je ne comprends toujours pas ce système qui exonère d'impôts une grande partie de la population, chui désolée mais tout le monde doit participer ! Perso, j'enlèverais totalement les Allocs moi, ça encourage à faire des gosses et à ne pas s'en occuper après. Je remplacerais ce système pourri de "chèque en blanc aux parents" par une réelle aide en direction des enfants (chèque utilisable dans certaines enseignes pour acheter des vêtements ou matériel scolaire par exemple). Mais bon, avec les gôchiottes au pouvoir, IMPOSSIBLE :/ Faut pas "stigmatiser/traumatiser/brusquer" leur électorat d'assistés smiley

Enfin quelqu'un d'intelligent! Je suis célibataire, je n'ai pas encore d'enfants mais je m'inquiète déjà de ce que je vais pouvoir leur offrir comme vie!!!!!! Une bonne dictature ou un retour d'une monarchie serait bienvenue hélas! Sauf si, par magie nos politiciens pouvaient se sortir les doigts du ..... Et faire leur boulot (accessoirement )

Portrait de loulou590
21/février/2013 - 15h15
O sauvage one six a écrit :
Moduler OK mais ça sera toujours la même rengaine : toujours les mêmes qui ne paient jamais rien :/ Je ne comprends toujours pas ce système qui exonère d'impôts une grande partie de la population, chui désolée mais tout le monde doit participer ! Perso, j'enlèverais totalement les Allocs moi, ça encourage à faire des gosses et à ne pas s'en occuper après. Je remplacerais ce système pourri de "chèque en blanc aux parents" par une réelle aide en direction des enfants (chèque utilisable dans certaines enseignes pour acheter des vêtements ou matériel scolaire par exemple). Mais bon, avec les gôchiottes au pouvoir, IMPOSSIBLE :/ Faut pas "stigmatiser/traumatiser/brusquer" leur électorat d'assistés smiley

>>>> 100 % d'accord ..