30/10/2012 14:33

Selon un sondage, les factures d'énergie préoccupent 8 foyers sur 10

Les dépenses d'énergie sont un sujet de préoccupation majeur pour les consommateurs français, qui anticipent massivement des hausses de tarifs, mais restent très mal informés sur les marchés du gaz et de l'électricité, selon le baromètre annuel Energie-Info.

79% des personnes interrogées "considèrent l'énergie comme un sujet de préoccupation important", selon ce baromètre publié mardi par le Médiateur national de l'énergie et la Commission de régulation de l'énergie (CRE), et basé sur une enquête de l'institut CSA auprès de 1.503 foyers.

Cet intérêt croissant est lié aux hausses des factures: 65% des foyers estiment que la part de l'énergie dans leurs dépenses est importante.

Par ailleurs, 97% des ménages "anticipent une hausse des prix dans les prochains mois", et 42% disent avoir restreint leur chauffage au cours de l'hiver dernier pour limiter le montant de leur facture.

Enfin, cinq ans après l'ouverture totale à la concurrence, les Français restent très mal informés sur les marchés de l'énergie: seuls 32% des foyers savent qu'EDF et GDF Suez sont des entreprises concurrentes et 48% qu'ils peuvent changer librement de fournisseur.

"Chaque année, on voit qu'il y a une progression de la préoccupation des Français en matière d'énergie, c'est 8 Français sur 10 désormais (contre 75% en 2011 et 70% en 2010), c'est la proportion la plus élevée depuis la création du baromètre Energie-info en 2007", a expliqué à l'AFP Bruno Lechevin, délégué général du Médiateur national de l'énergie.

"Ce n'est pas étonnant, car on voit bien que l'accès à l'énergie et le droit à se chauffer et à s'éclairer sont plus que jamais essentiels en ces temps de crise économique. De plus les tarifs sont en hausse et le pays a connu cette année une fin d'hiver très rude, durant laquelle les Français ont redécouvert qu'il n'y avait pas de trêve hivernale générale pour les coupures d'énergie", souligne-t-il.

Selon l'Insee, 3,8 millions de ménages en France sont en situation de précarité énergétique (c'est-à-dire qu'ils consacrent plus de 10% de leurs revenus à l'énergie), un phénomène qui s'est aggravé ces dernières années en raison de la flambée des factures d'énergie et de la crise économique.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Flivia44
7/novembre/2012 - 00h12
Koro a écrit :

Perso je suis très bien chez EDF

Idem

Portrait de Flivia44
7/novembre/2012 - 00h11
jarod26 a écrit :

et moi qui croyait que le plus important été le salaire smiley

Idem, j'aimerai bien  une augmentation

Portrait de Flivia44
7/novembre/2012 - 00h11

Je fait gaffe aux gaspillages

Portrait de Koro
2/novembre/2012 - 08h25

Perso je suis très bien chez EDF

Portrait de Etoiledusud12
31/octobre/2012 - 01h26 - depuis l'application mobile

L'eau, le gaz et l'électricité font partie de ces énergies qui augmentent de façon déraisonnable même en temps de crise, sans compter des facturations aberrantes et impossible à déchiffrer, c'est scandaleux !

Portrait de CYTISE
30/octobre/2012 - 20h00

ce qui est inadmissible c'est que les personnes qui font parties de EDFlaissent leurs lumieres allumees toute l'annee,ne payes pas de location compteur (ils n'en ont pas)ont des comites d'entreprises payes par nous les consommateurs et ont des centres de vacances payees par nous les consommateurs qui economisons aux maximums pour arriver a la fin du mois!!