25/09/2012 12:08

Réforme de France Télévisions: Rémy Pflimlin écrit à l'ensemble des salariés

Sur son blog, Renaud Revel, journaliste à l'Express, publie un courrier que Rémy Pflimlin a envoyé à l'ensemble des salariés de France Télévisions ce matin, dans le cadre de la réforme déterminante pour l’entreprise qu’il dirige et la suite de son mandat. 

Voici le contenu de cette lettre publiée par notre confrère:

"Le projet de loi de finances pour 2013 sera bientôt rendu public par le Gouvernement, avant d’être soumis au Parlement début octobre. Les moyens dont bénéficiera France Télévisions pour poursuivre ses missions de service public seront débattus dans ce cadre.

(...)

Si les derniers arbitrages gouvernementaux ne sont pas encore connus, les indications disponibles, dans une conjoncture publicitaire très dégradée, conduisent à anticiper en toute hypothèse une diminution très importante des ressources de France Télévisions.

Nous aurons donc à rechercher des économies substantielles par la maîtrise et parfois la réduction de nos coûts de fonctionnement comme de ceux de nos programmes. Si cette évolution nous conduit à réexaminer l’adéquation de nos objectifs et de nos moyens, dans le cadre d’une révision de notre COM, la préservation du coeur de nos missions de service public est et restera ma priorité.

Dans un tel contexte, auquel il faut ajouter l’éclatement de l’offre, la création de nouvelles chaînes comme le développement de nouvelles formes de concurrence, la modernisation de notre entreprise et son adaptation à l’évolution de son environnement sont plus que jamais nécessaires.

Refuser le changement, s’opposer à cette adaptation de France Télévisions ne conduirait au contraire qu’à son affaiblissement.

(...)

Je voudrais m’attarder quelques instants sur certaines questions qui font l’objet de nombreuses interrogations et de beaucoup de débats. L’évolution de nos rédactions nationales, tout d’abord. Nous souhaitons adapter leur organisation pour renforcer la pertinence et la puissance de nos offres d’information. Nous voulons renforcer durablement la première rédaction de France, au service d’éditions nationales adossées aux chaînes.

Nous souhaitons renforcer l’identité et la singularité de ces éditions, tant celles de France 3 qui ont prouvé leur légitimité et ont progressé en audience depuis deux ans, que celles de France 2 dont les succès ont été également unanimement salués.

Nous nous sommes donné du temps pour mettre en œuvre ces évolutions. Un groupe de travail a été constitué pour les préparer. Les collaborateurs des rédactions, journalistes et non journalistes, y seront associés.

Les rédactions devront évidemment participer comme toutes les entités de FranceTélévisions aux efforts d’économie et de maîtrise de l’emploi. (...)

Concernant les perspectives d’emploi, je voudrais également lever le doute sur desInterrogations entretenues par un discours excessivement alarmiste.

Si les mots de plan social ont été utilisés, je n’en suis pas à l’origine. J’ai, pour ma part, indiqué aux élus du Comité Central d’Entreprise qu’il n’était pas envisagé de mettre en œuvre des départs contraints. Les efforts que nous aurons à réaliser pour adapter nos coûts de fonctionnement aux ressources dont nous disposerons, pourront nous conduire à prolonger le plan de départ volontaire actuel qui doit s’arrêter en 2012, voire à en aménager les modalités et le périmètre, au-delà de ce que prévoit le COM actuel. Mais il n’est en tout état de cause pas question d’engager des licenciements non volontaires. 

(...)

A la demande des organisations syndicales, nous avons accepté d’aménager le calendrier des discussions et de ne maintenir le terme du 8 octobre que pour les thèmes essentiels des classifications et des rémunérations. Pour ces deux thèmes, en effet, le respect de l’échéance conditionne la possibilité de mettre en œuvre les repositionnements et l’harmonisation salariale avec une rétroactivité au 1er janvier 2012.(...)je vous indique que les nouvelles dispositions permettront une meilleure reconnaissance de l’expertise professionnelle et de la qualité du travail tout en garantissant une évolution salariale tout au long de la carrière au sein de notre entreprise.

(...) je voudrais vous dire que vous pouvez compter sur mon engagement résolu, avec mon équipe, dans cette étape importante de la vie de France Télévisions pour poursuivre nos évolutions stratégiques et assurer ainsi la défense de notre entreprise, de ses missions de service public et de ses collaborateurs.

Rémy Pflimlin"

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de christianmiel
25/septembre/2012 - 15h33

Arreter de payer les présentateurs vedette des fortunes, d'engraisser des maisons de prod etc etc etc etc ; avec l'argent des contribuables c'est facile de dire toujours plus d'argent le cochon de payeur se taira comme d'habitude et bien non ca suffit j'ai décidé cette année de me passer de tv ,j ai démonté toute mes antennes et je ne m'informe plus que par le systeme internet donc pour l'instant plus de taxe TV (profitons en car je pense que ca ne va pas durer longtemps car ils finiront bien par taxer l'internet aussi pour la tv donc on paiera notre abonnement internet, nos bouquets tv payants,la redevance pour france tv,les taxes diverses et variées.L'ère numérique va devenir comme la voiture une vache à lait