10/07 15:01

Patrick Sébastien en colère contre ceux qui affirment qu'il est l'auteur de la chanson "Ma bite sur ton Front Populaire": "C'est encore une saloperie qui est racontée sur moi sur les réseaux" - VIDEO

Depuis quelques jours, une chanson est devenue virale sur Internet avec des paroles quelque peu violentes contre le parti politique du Nouveau Front Populaire. Mais surtout, ce titre a été rapidement attribué à ... Patrick Sébastien. 

Cette chanson intitulée "Ma b*te sur ton Front Populaire" utilisait en effet la voix mais aussi l’image de Patrick Sébastien, avec des paroles assimilant certains de ses membres à des « antisémites » et des « agresseurs sexuels », évoquant également un soutien aux « émeutiers qui brûlent Paris ».

Face aux nombreuses critiques et aux accusations, Patrick Sébastien sort du silence dans une vidéo postée sur les réseaux sociaux, et affirme qu'il s’agit d’une usurpation d’identité.

L'animateur explique: « Coucou les amis, je voulais vous faire dire un petit mot sur une petite saloperie supplémentaire. C'est un truc qui a été fait sur les réseaux, un truc qui tourne, une chanson qui s'appelle : “Ma b*te sur ton Front Populaire”, qui m'est attribuée alors que ce n'est absolument pas moi qui ai fait ça ».

Avant de préciser: « Ce n'est surtout pas mes valeurs et pas ma manière de m’exprimer là-dessus. »

Et de fustiger: « Je trouve cela dégueulasse évidemment. Ne vous fiez pas à tous ces titres qui disent que je chante un truc comme ça, ce n'est pas vrai. Ce n'est pas moi, ça a été fait avec de l'intelligence artificielle paraît-il. Ça ne vaudra jamais la connerie naturelle ».

« Malgré les titres qu’on lit, ce n’est pas moi qui chante cette connerie. Moi, en ce moment je suis sur scène, je vous attends un petit peu partout », a annoncé celui qui profite de cette médiatisation pour rappeler ses actualités. Et de poursuivre : « ça se passe super bien, [...] On fait juste la fête et on est bien loin de ces conneries et de ces usurpations d’identité », a-t-il conclu.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions