24/06 18:31

Disneyland Paris écope d’une amende de 400.000 euros pour «pratiques commerciales trompeuses», en raison de « quotas » restreignant l’accès aux détenteurs de « pass annuels » censés pouvoir y entrer toute l’année

Euro Disney a été sanctionné de 400.000 euros d’amende pour pratiques commerciales trompeuses, en raison de « quotas » restreignant l’accès aux détenteurs de « pass annuels » censés pouvoir y entrer toute l’année, a annoncé la Répression des fraudes (DGCCRF).

« Dans le cadre d’une transaction pénale, Disney devra s’acquitter d’une amende de 400.000 euros », indique la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes sur son site internet.

Une enquête de la direction de la protection des populations (DDPP) de Seine-et-Marne, où se situe le célèbre parc d’attractions, a « mis en évidence une communication inadaptée », contraire « aux dispositions du Code de la consommation relatives aux pratiques commerciales trompeuses », précise la DGCCRF.

Concrètement, des « quotas » restreignaient l’accès au parc pour les « détenteurs de pass annuels », pourtant censés permettre d’accéder aux attractions chaque jour de l’année, indique la Répression des fraudes.

Fin 2022, plusieurs dizaines d’abonnés avaient manifesté leur mécontentement devant le parc à l’appel d’une page internet nommée « les Oreilles jaunes », en référence aux Gilets jaunes, rapportait alors Le Parisien.

Le média 60 millions de consommateurs avait dans la foulée expliqué que les passes Infinity, Magic Plus et Magic Flex, qui permettaient théoriquement un accès au parc respectivement 365, 350 et 300 jours par an pour des tarifs allant de 499 à 319 euros par an, comportaient en réalité des conditions restrictives.

Ils nécessitaient notamment « une préréservation obligatoire pour chaque date de visite choisie ».

Certains usagers témoignaient de l’impossibilité de se rendre dans le parc aux dates souhaitées.

Depuis, Euro Disney a repensé sa gamme de pass, faisant notamment disparaître les quotas quotidiens.

Vendredi, la Répression des fraudes avait déjà indiqué avoir infligé 1,3 million d’euros d’amende à Euro Disney, cette fois pour non-respect des règles en matière de paiement des fournisseurs.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Lendy
24/juin/2024 - 20h06 - depuis l'application mobile

Ça commence à faire beaucoup pour Mickey