21/06 18:01

Le ministre de la Transition écologique, Christophe Béchu, annonce la reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle pour les communes de Mayenne touchées par la crue historique de l’Oudon

Le ministre de la Transition écologique, Christophe Béchu, a annoncé vendredi la reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle pour les communes de Mayenne touchées par la crue historique de l’Oudon, notamment Craon où il s’est rendu dans la matinée.

La reconnaissance de procédure de catastrophe naturelle devrait être engagée « dès la mi-juillet », et permettra « d’accompagner les sinistrés » et de prendre en charge « l’essentiel du coût des dégâts » pour toutes les communes touchées par ces inondations, a annoncé M. Béchu.

Interrogé sur les communes qui pourront en bénéficier, le ministre a indiqué que ce serait « aux élus locaux et à la préfecture de déterminer » les « limites administratives, géographiques exactes ». La vigilance rouge pour crues a été levée vendredi matin pour les départements de la Mayenne et de Maine-et-Loire repassés en orange au lendemain d’une crue historique de l’Oudon à Craon.

Le centre de cette ville de 4.500 habitants s’est retrouvé sous les eaux jeudi, entraînant l’évacuation de dizaines de personnes. Le bassin de l’Oudon a vécu « une crue absolument exceptionnelle », puisque « en l’espace de quatre heures, il est tombé l’équivalent de 135 litres d’eau par m2, c’est-à-dire l’équivalent de ce qui tombe normalement plutôt en l’espace de quatre mois », a souligné le ministre.

Le niveau de l’eau « a bien baissé, il n’y a plus d’eau dans les rues », a déclaré vendredi matin à l’AFP le maire Bertrand de Guébriant. « Au plus haut, hier (jeudi), on était à 3,20 m, on est à 2,40 m ». « Les pompiers sont actuellement en train de visiter les caves des maisons pour s’assurer que les installations électriques n’ont pas été impactées et s’assurer qu’on puisse les remettre en service », a-t-il ajouté, espérant que le courant puisse être remis « dans la journée ».

Dix-huit personnes évacuées en raison des inondations ont été accueillies dans le camping municipal, a indiqué le maire de la ville. D’autres ont été hébergées chez des proches.

Ailleurs sur le web

Vos réactions