20/06 13:31

Jugée pour complicité de trafic de stupéfiants, l’ex-maire socialiste de Canteleu a crié son innocence au tribunal de Bobigny : "Je suis détruite !"

Elle voulait « changer la vie des gens », elle se retrouve aujourd’hui « détruite »: jugée pour complicité de trafic de stupéfiants, l’ex-maire socialiste de la petite ville de Canteleu (Seine-Maritime) a douloureusement crié son innocence mercredi au tribunal de Bobigny, se décrivant en élue dépassée par le rapport de force du narcotrafic.

Chemisier blanc à fleurs violettes sur pantalon noir, Mélanie Boulanger, qui a démissionné « pour raisons de santé » en février du mandat de maire qu’elle occupait depuis 2014, se tient accablée à la barre du tribunal correctionnel, la voix blanche, l’échine courbée.

« Je suis détruite. Moi j’ai donné beaucoup, j’ai fait des choses que j’adorais, moi je voulais changer la vie des gens, je voulais l’améliorer. Je savais que je n’avais pas de baguette. Je n’avais que de l’énergie à donner, je l’ai donnée », explose en larmes l’ancienne tête de liste socialiste en Normandie aux régionales de 2021.

L’interrogatoire de la maire constitue le point d’orgue du procès d’un mois au tribunal de Bobigny de 18 prévenus en lien avec un important trafic de cocaïne, héroïne et cannabis basé à Canteleu, soupçonné d’être tenu par le redoutable clan Meziani. Une affaire éclairante sur l’emprise du trafic de stupéfiants à l’échelle d’une petite commune.

Figure du socialisme normand, Mélanie Boulanger, 47 ans, dément de tout son corps avoir fait pression sur les services de police pour qu’ils ne gênent pas les affaires de la famille Meziani, réputée pour faire régner la terreur dans cette ville populaire de 14.000 habitants.

« Je voulais vous dire mon innocence, car dans cette histoire je suis innocente. Je ne suis pas seulement innocente, je suis très, très loin des autres prévenus ! », s’insurge Mélanie Boulanger, qui a ostensiblement montré son dégoût au moment de s’asseoir aux côtés des trafiquants de drogue présumés à l’ouverture du procès.

 

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de COLIN33
20/juin/2024 - 18h29 - depuis l'application mobile

Si elle est innocente, vraiment triste pour elle

Portrait de Bigpower
20/juin/2024 - 16h20

Qu'elle re-visionne "Midnight Express" et qu'elle s'estime heureuse de son sort !  smiley

Portrait de seb2746
20/juin/2024 - 16h07
maudav a écrit :

Bichette... Je sais que c'est compliqué pour des gens de gauche mais il fallait réfléchir avant !

Si j'étais juge, je lui colle 20 ans, ça fera réfléchir les autres qui veulent s'amuser à ce genre de trafic !

Réfléchir à quoi ? tu as une +800 bâtiments sous ton mandat, tu fais COMMENT pour être derrière chaque à regarder ce qui se passe ? c'est impossible.

Alors OUI la drogue était dans 1 de SES bâtiments qui lui appartient en nom propre mais dans un coin ou elle n'a pas d’accès car "privé". Comme n'importe quel propriétaire qui loue/prête des locaux, quand il y a qqun c'est "privé", c'est la LOI.

Mon voisin est consommateur, demain il est en prison, on met aussi le proprio ?  l'agence et le maire avec ?... non.

Portrait de maudav
20/juin/2024 - 15h22

Bichette... Je sais que c'est compliqué pour des gens de gauche mais il fallait réfléchir avant !

Si j'étais juge, je lui colle 20 ans, ça fera réfléchir les autres qui veulent s'amuser à ce genre de trafic !