31/05 12:01

Les députés LFI vont déposer avec les communistes et les écologistes une motion de censure contre le gouvernement qui devrait être débattue lundi à 13h30 à l’Assemblée nationale

Les députés LFI ont annoncé vendredi déposer avec les communistes et les écologistes une motion de censure contre le gouvernement, qui devrait être débattue lundi à 13H30 à l’Assemblée nationale et recevoir le soutien du PS et du RN. Les chances de faire tomber le gouvernement restent minces, en l’absence de soutien des députés LR.

Avec cette motion débattue à quelques jours des élections européennes, les 106 signataires entendent contester « la mise en place d’une austérité sans précédent », « insupportable sur le plan social et inefficace sur le plan budgétaire », après les 10 milliards d’euros de crédits pour 2024 déjà gelés par décret en raison du dérapage du déficit.

Les élus insoumis, communistes et écologistes dénoncent aussi le « surgel de 10 milliards d’euros supplémentaires » que le gouvernement cherche à « annuler avant la fin de l’année ». La motion devrait être débattue à 13H30 au Palais-Bourbon lundi. « Nous n’avons pas signé la motion, mais nous la voterons », a confirmé le premier secrétaire du Parti socialiste Olivier Faure sur franceinfo.

Le RN, qui doit aussi déposer sa propre motion vendredi, votera bien « entendu » celle de LFI pour tenter de faire tomber le gouvernement, avait dit Marine Le Pen. LFI et RN avaient prévenu qu’ils déposeraient une motion de censure en l’absence de projet de loi de finances rectificative du gouvernement, reprochant à l’exécutif de ne pas soumettre au Parlement ses coupes budgétaires.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de COLIN33
31/mai/2024 - 13h47 - depuis l'application mobile

Ces LR déchus, Sarko roule pour Macron, ils sont là béquille de ce gouvernement

Portrait de Toftof
31/mai/2024 - 12h37

Les républicains ne voteront encore pas la motion de censure. 

Ils ont trop peur de perdre leurs sièges . 

Quand on sacrifie ses convictions par lâcheté