07/05 17:53

Le dessinateur de BD Fred Dewilde, rescapé de l'attentat terroriste du Bataclan, s'est suicidé après une longue lutte contre les traumatismes subis lors de cette attaque dont il ne s'était jamais remis

C'est une annonce faite sur les réseaux sociaux par Life for Paris, l'association de victimes des attentats du 13 novembre 2015. Le dessinateur de BD Fred Dewilde, pilier de l'association et rescapé des attentats du Bataclan, s'est suicidé dimanche dernier. Sur le réseau X, le texte de sa famille a été dévoilé.

"Fred Dewilde a mis fin à ses jours ce week-end, le 5 mai, terrassé par la violence de ses traumas contre lesquels il luttait sans relâche avec tant de courage, de talent et de générosité depuis ce soir funeste du 13 novembre 2015 où il disait qu'une partie de lui était morte ce soir-là", écrivent ses proches.

Et d'ajouter : "Son immense appétit de vivre porté par l'amour qu'il donnait autant qu'il recevait, son énergie communicative, son humour décapant, ses œuvres poignantes, ses projets pleins les tiroirs ont été fauchés en une nuit par une pulsion suicidaire insurmontable le rendant sourd à tout avenir. Cette nuit-là, une étincelle a ouvert béantes ses insupportables blessures qui le meurtrissaient depuis tant d'années. anéantissant toutes les digues de bonheur qu'il avait construites avec nous.

"Nous sa famille, nous sommes sous le choc et dévastés par la violence avec laquelle ce sournois poison répandu par les terroristes du 13 novembre 2015 l'a implacablement frappé après plus de 9 ans de résistance acharnée. Ils l'ont tué une seconde fois, sans plus de seconde chance de « survie ». Fred ne nous éclairera plus de son franc sourire, de la chaleur de son affection, de ses grands gestes qui ponctuaient son lent phrasé si inspirant", poursuit sa famille.

France Bleu rappelle que Fred Dewilde, qui était venu assister au concert des Eagles of Death Metal au Bataclan, avait passé deux heures dans la fosse de la salle parisienne. En 2016, l'auteur de BD avait raconté son histoire dans "Mon Bataclan". Il y a trois ans, il avait publié une troisième BD intitulée "Conversation avec ma mort".

.

 

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Capri
8/mai/2024 - 01h19
SeaMe a écrit :

Expérience traumatisante, c'est triste qu'il n'ait pas réussi à s'en remettre mais tant qu'on ne l'a pas vécu on ne peut pas se mettre à sa place.

Pour les attaques du Hamas il y a déjà 50 rescapés qui se sont suicidés.

Les américains avaient calculé qu’il y avait eu davantage de morts par suicide parmi les soldats après la guerre du Vietnam que pendant la guerre du Vietnam, côté américain.

Portrait de iceman
8/mai/2024 - 00h51
Archimede a écrit :

Donc au nom de cela, il faudrait accepter en 2024  l'inquisition nazislamique internationalisée ?  A l'ère de l'AI ?

Vous êtes malade ?

Votre vie doit être bien compliquée, ça fait peine à voir. Bon courage au quotidien en tout cas et surtout pour vos proches (si jamais vous en avez vu qu'il y a du avoir un tri, mais c'est eux qui ne comprennent rien, rassurez vous).

Portrait de iceman
8/mai/2024 - 00h40
Archimede a écrit :

L'islam, c'est l'enfer sur Terre.

La quantité de malheur que cette ignoble secte provoque sur la planète est absolument phénoménale.

Heureusement que les gens n'ont pas eu cette réaction après les exterminations de la part des religions chrétiennes durant 6 siècles jusqu'au 17ème (et je n'évoque que ce qui se rapproche le plus de la France actuelle), et on ne parle pas de quelques illuminés ici, sinon aucune n'existerait aujourd'hui...

Mais bon, quand on n'a pas de connaissance de l'histoire et qu'on se nourrit de faits divers, voilà ce que ça donne... Vous devriez prendre la nationalité américaine pour aller voter pour Trump, vous trouveriez beaucoup d'amis.

 

 

Portrait de Morlock3
8/mai/2024 - 00h27

R.I.P

Portrait de SeaMe
7/mai/2024 - 21h10

Expérience traumatisante, c'est triste qu'il n'ait pas réussi à s'en remettre mais tant qu'on ne l'a pas vécu on ne peut pas se mettre à sa place.

Pour les attaques du Hamas il y a déjà 50 rescapés qui se sont suicidés.