24/04 14:31

La marque d’ameublement Habitat va recommencer à vendre des meubles en ligne, cinq mois après la liquidation judiciaire de ses magasins

La marque d’ameublement Habitat va recommencer à vendre des meubles en ligne, cinq mois après la liquidation judiciaire de ses magasins, a fait savoir mardi le groupe Cafom qui avait cédé en 2020 l’exploitation de l’enseigne tout en restant propriétaire de la marque.

Le 28 décembre dernier, le tribunal de Bobigny avait placé Habitat en liquidation judiciaire en raison de ses graves difficultés financières, scellant ainsi le sort de l’enseigne fondée en 1964 et qui employait près de 400 salariés. Cafom a décidé de reprendre le flambeau, espérant qu’un modèle basé uniquement sur la vente en ligne lui réussisse davantage.

« Nous allons mettre au service des clients le service logistique et la notoriété de vente-unique.com », un site de commerce qui réalise la majeure partie de son chiffre d’affaires en outre-mer et dont Cafom est l’actionnaire principal, a indiqué lundi Hervé Giaoui, président du conseil d’administration du groupe, lors d’une conférence de presse.

Les presque 9.000 clients lésés par la mise en liquidation judiciaire du précédent exploitant pourront demander un bon d’achat sur le site Habitat.fr, a promis la direction, qui rouvrira dans « quatre à cinq semaines », avec quelques modèles « iconiques » dans un premier temps.

Mais pour les salariés, l’engagement en décembre de Thierry Le Guénic, le repreneur d’Habitat en 2020, de les « aider » à « trouver toute solution de reclassement » ne s’est pas concrétisée, affirme Youcef Toumert, membre CGT du CSE : les près de 400 salariés de l’enseigne ont été licenciés.

« Thierry Le Guénic a tué la marque », estime Youcef Toumert, « l’aspect positif de cette reprise par Cafom, c’est pour les clients, mais on espère qu’il pourra faire quelque chose pour certains salariés aussi », ajoute le cadre-salarié, qui fait part des difficultés pour beaucoup d’ex-employés à toucher les indemnités chômage alors que la liquidation judiciaire est en cours.

« Pour les salariés en magasin, ce sera très compliqué », a tempéré Hervé Giaoui. « Nous n’avons pas de solution ». Habitat France employait 315 salariés et la maison mère, Habitat Design International, 68.



 

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions