18/04 18:36

Deux fillettes de 6 et 11 ans agressées à Souffelweyersheim dans le Bas-Rhin par un individu qui leur a donné des coups de couteau - Les victimes sont en "urgence relative"

18h34 Le point sur ce que l'on sait : Les enfants de l'école primaire ont été confinés durant environ une heure et demie avant que leurs parents ne puissent les récupérer. Ce dernier, né le 17 avril 1994 à Strasbourg, a été interpellé peu après 14H15 dans le square, selon la gendarmerie. Il n'avait plus de couteau en main et s'est laissé faire. Il n'est "pas connu des services", et ses motivations "ne semblent pas en lien avec une radicalisation".

"Il a fait plusieurs séjours en hôpital psychiatrique", a ajouté une source policière. Une enquête judiciaire a été ouverte. Le collège voisin de l'école a lui aussi été confiné et au moment de l'intervention des forces de l'ordre, "une élève de 4e a fait un malaise cardiaque", a annoncé la préfecture en fin d'après-midi.

"Les équipes du collège lui ont prodigué les gestes de premiers secours et ont appelé le Samu". L'élève a été transportée aux urgences "dans un état grave".

Jean-Baptiste Peyrat a annoncé la mise en place, "aussi longtemps qu'il le faudra", d'une cellule d'urgence médico-psychologique. "J'étais au fond de la cour, on nous a dit de rentrer en classe le plus rapidement possible, de nous mettre sous la table et d'attendre qu'il soit arrêté et qu'on ait le feu vert pour ressortir", a raconté Aude, neuf ans, écolière en classe de CE2.

"Des gens sont venus pour nous expliquer ce qui se passait, la maîtresse est venue aussi pour nous calmer. La moitié de la classe a pleuré." Vers 16H00 les parents ont pu commencer à rejoindre leurs enfants dans la cour de l'école, classe par classe, avant de pouvoir quitter les lieux.

Des brochures proposant un soutien psychologique leur ont été distribuées et un gendarme interrogeait chaque enfant avant qu'il ne quitte l'établissement. "Je suis soulagée, du moment où j'ai entendu les sirènes jusqu'à maintenant on ne sait pas trop ce qui se passe, j'avais des frissons de savoir comment ma fille allait, si elle n'était pas trop traumatisée, si elle avait vu quelque chose ou non", a déclaré à l'AFP Michaela Stamm, assistante maternelle de 38 ans juste après avoir récupéré sa fille.

"Elle a l'air d'aller bien, la première chose en sortant quand elle m'a vue, elle a fait un sourire", a-t-elle ajouté.

"Elle m'a dit qu'ils ont mangé un goûter, ils étaient confinés sous les tables. Elle n'a rien vu, mais elle n'a pas l'air plus traumatisée que ça, on verra en rentrant ce qu'elle nous dira. J'espère aussi que les deux petites filles blessées iront bien."

"On n'a pas l'habitude d'autant d'agitation à Souffelweyersheim, c'est un petit village tranquille", a de son côté déclaré Barbara (qui n'a pas souhaité donner son nom de famille), 37 ans, mère de deux enfants de sept et neuf ans scolarisés dans cette école.

"On va voir comment vont nos enfants, on va écouter ce qu'ils ont à nous raconter ce soir: ça a l'air d'aller tout de suite, mais je pense qu'ils sont quand même un peu remués. Ils parleront à la maison."

"Tous les maires, tous les collègues pensent que ça ne peut pas ou que ça ne devrait pas arriver chez eux, moi aussi je le pensais, mais vous voyez, on n'est à l'abri de rien", a également souligné Pierre Perrin, le maire de cette commune d'un peu moins de 8.000 habitants

17h49: Sur le réseau social X, la ministre de l'Education Nicole Belloubet réagit: "Deux fillettes ont été agressées devant leur école dans le Bas-Rhin. Je leur apporte tout mon soutien ainsi qu’à leurs familles."

Et d'ajouter: "Face à ce nouvel acte insupportable, réaction ferme et immédiate : mise en sûreté, cellule psychologique, équipes de sécurité. L’École protège !"

17h37: Selon CNews, l’assaillant, né en 1994, a déjà effectué plusieurs séjours en psychiatrie. Au moment de son interpellation, environ dix minutes après l’agression, il a donné une fausse identité. 

17h32: Le directeur de cabinet de la préfète du Bas-Rhin a annoncé auprès de l'AFP l'ouverture d'une enquête, confiée à la gendarmerie.

17h07:  France 3 Grand Est s'est rendu sur les lieux de l'agression de deux enfants près d'une école de Souffelweyersheim. "On va les récupérer traumatisés, alors qu'on est en France et qu'on est censés être en sécurité. Dans tous les cas, ils n'iront pas à l'école demain", témoigne une mère de famille.

16h26: Jean-Baptiste Peyrat a annoncé la mise en place, "aussi longtemps qu'il le faudra", d'une cellule d'urgence médico-psychologique. Il a précisé qu'une enquête avait été ouverte, confiée à la gendarmerie. Vers 16 heures les parents ont pu commencer à rejoindre leurs enfants dans la cour de l'école, classe par classe.

16h20: "Les levées de doutes ont été faites par la gendarmerie, les enfants sont en sécurité, il n'y a plus aucun danger", a annoncé sur place le directeur de cabinet de la préfète, Jean-Baptiste Peyrat, invitant les parents à récupérer leurs enfants, qui avaient été confinés dans l'établissement. "Les choses ont été faites avec un grand professionnalisme. Tous les plans ont été appliqués, les enfants ont été tout de suite mis en sécurité", a-t-il assuré, précisant que l'assaillant n'était pas entré dans l'établissement.

16h02: "Il n'y a plus aucun danger, vous allez pouvoir récupérer vos enfants", a assuré le directeur du cabinet de la préfete aux parents d'élèves présents devant l'établissement scolaire, rapporte RMC.

16h00: Europe 1 indique que l'assaillant a été interpellé peu après 14h15 dans le square. Il n'avait plus de couteau en main et s'est laissé faire. Selon la gendarmerie, l'homme n'est "pas connu des services", et ses motivations "ne semblent pas en lien avec une radicalisation".

15h59: Les enfants ont été confinés dans l'école , indique Europe 1. Devant l'école, plusieurs dizaines de parents patientent et plusieurs véhicules des pompiers et des forces de l'ordre ont pris position. "J'ai vraiment peur. On nous a rassurés, les enfants sont en sécurité à l'intérieur, mais on ne sait pas quand on pourra les récupérer", a déclaré Sarah, une maman d'élève auprès de nos confrères. 

15h42: LE POINT SUR CE QUE L'ON SAIT

Deux fillettes de 6 et 11 ans ont été légèrement blessées jeudi lors d'une attaque au couteau menée à proximité de leur école à Souffelweyersheim (Bas-Rhin), a-t-on appris de sources concordantes.

Les fillettes ont été prises en charge par les secours en «urgence relative» selon une source proche, tandis que l'assaillant a été interpellé selon la gendarmerie. «Une cellule d'urgence médico-psychologique est mise en place au sein de l'école», a annoncé la préfecture.

15h35: Dans un communiqué, la Préfète de région Grand Est et du Bas-Rhin indique qu'"Une cellulle d'urgence médic-psychologique est mise en place au sein de l'école concernée".

15h28: La fillette la plus âgée a été touchée devant une école, puis la plus jeune a été agressée dans un square attenant, indique RMC. Et d'ajouter que c'est à cet endroit que l’agresseur a été interpellé quelques minutes plus tard, avant d'être placé en garde à vue. "Il souffrirait de troubles mentaux, indique une source proche de l’enquête qui souligne l’absence d’élément à caractère terroriste à ce stade, sous réserve des investigations qui débutent sur le profil du suspect.", peut-on lire.

15h22: Deux fillettes âgées de 6 et 11 ans ont été agressées à Souffelweyersheim dans le Bas-Rhin par un individu qui leur a donné des coups de couteau , rapporte CNews.

Elles présentes des blessures légères.

L'auteur, un homme de 28 ans d'origine caucasienne, inconnu des services de renseignement, a quant à lui été interpellé par les gendarmes et la police a été appelée en renfort. 

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de namaste2271
18/avril/2024 - 19h25

Dupont moretti va encore dire  que c'est un fait divers alors que l'insécurité est grandissante. Il devrait être ferme et faire preuve d'autorité. On n'a pas gagné avec la bande á Macron....

Portrait de 8Gako8
18/avril/2024 - 19h19

après la carte raciste qui ne fonctionne plus maintenant ils utilisent la carte déséquilibré pour évité de donner le nom smiley

Portrait de Wouhpïnaise
18/avril/2024 - 19h05

"Il a fait plusieurs séjours en hôpital psychiatrique"

Ah ! Ce serait donc encore un déséquilibré ? C'est fou c'que ça peut proliférer ces bestiaux-là ! Va falloir penser à multiplier la construction d'hôpitaux psychiatriques dans l'pays...

Portrait de kuwabara
18/avril/2024 - 18h47

c est grace a l autorité d attal et ses copains !

Portrait de Philtlse
18/avril/2024 - 18h35

est-ce que j'ai le droit de dire ce que je pense ? NON, alors je continue de penser et voter le 9 juin

Portrait de soly
18/avril/2024 - 18h22

C'est juste un sentiment d'insécurité a dit Dupont Moretti...

Portrait de Jeje82000
18/avril/2024 - 17h17 - depuis l'application mobile
Lendy a écrit :

@Jeje82000 qui t’a dit qu’il est étranger ?

@Lendy origine caucasienne

Portrait de francois842021
18/avril/2024 - 17h17
Lendy a écrit :

@ResterVivant eh oh le r…, t’as pas vu qu’il est marqué qu’il est caucasien ?

caucasien c'est pour dire typé europeen, mais il peut être d'une religion de paix et amour quand meme et puis quand c'est hors de France c'est étrangé

Portrait de Lendy
18/avril/2024 - 17h03 - depuis l'application mobile
Jeje82000 a écrit :

encore un étranger a ce rythme là Mme le Pen fera plus de 50% au 1 er tour

@Jeje82000 qui t’a dit qu’il est étranger ?

Portrait de Lendy
18/avril/2024 - 17h03 - depuis l'application mobile
ResterVivant a écrit :

A t’on le droit de « constater » que la plupart de ces cinglés sont des étrangers ? A t’on le
droit de penser que cet immigration est dangereuse ? A t’on le droit de penser que nous n’avons pas les mêmes mœurs et qu’à un moment donné il va falloir prendre arrêter d’accueillir à nos frais, et à tout va cet immigration nuisible pour la France ? A t’on le droit de penser que non, nous ne sommes
pas fait pour tout ce mélange de population car nous n’avons pas les mêmes mentalités ? A t’on le droit de vouloir que cet immigration dangereuse doit cesser ? La France n’est pas le dépotoir du monde et surtout, surtout si ces personnes ont en détestation la
France… Il va falloir que le gouvernement se bouge.. Majoritairement les Français ne veulent plus de cette immigration qui n’est pas bonne.. Viols, vols, violences.. bienvenue.. vous êtes en … France! Ras le bol !

@ResterVivant eh oh le r…, t’as pas vu qu’il est marqué qu’il est caucasien ?

Portrait de Le Suisse
18/avril/2024 - 17h02

Nous appliquons le droit d'asile (psychiatrique)

Portrait de Reda 93
18/avril/2024 - 16h55

Peut on porter plainte contre nos dirigeants pour non assistance a personnes en danger ?

Faut il que l'on crée des milices et fasse des rondes pour qu'ils réagissent ?

Portrait de dede35
18/avril/2024 - 16h00

ça continue 

 

Portrait de Alexshe
18/avril/2024 - 15h59

Je me suis toujours dit que tant que je vivrai en France je n'aurai jamais de gosse, j'ai vraiment bien fait !

Portrait de ResterVivant
18/avril/2024 - 15h57 - depuis l'application mobile
Jeje82000 a écrit :

encore un étranger a ce rythme là Mme le Pen fera plus de 50% au 1 er tour

A t’on le droit de « constater » que la plupart de ces cinglés sont des étrangers ? A t’on le
droit de penser que cet immigration est dangereuse ? A t’on le droit de penser que nous n’avons pas les mêmes mœurs et qu’à un moment donné il va falloir prendre arrêter d’accueillir à nos frais, et à tout va cet immigration nuisible pour la France ? A t’on le droit de penser que non, nous ne sommes
pas fait pour tout ce mélange de population car nous n’avons pas les mêmes mentalités ? A t’on le droit de vouloir que cet immigration dangereuse doit cesser ? La France n’est pas le dépotoir du monde et surtout, surtout si ces personnes ont en détestation la
France… Il va falloir que le gouvernement se bouge.. Majoritairement les Français ne veulent plus de cette immigration qui n’est pas bonne.. Viols, vols, violences.. bienvenue.. vous êtes en … France! Ras le bol !

Portrait de Jeje82000
18/avril/2024 - 15h23 - depuis l'application mobile

encore un étranger a ce rythme là Mme le Pen fera plus de 50% au 1 er tour