06/04 11:31

Inouk, l’orque mâle de 25 ans décédée la semaine dernière au Marineland d’Antibes, a succombé à une inflammation locale après avoir avalé un tout petit morceau de métal, selon les premiers résultats de l’autopsie

Inouk, l’orque mâle de 25 ans décédée la semaine dernière au Marineland d’Antibes (sud-est de la France), a succombé à une inflammation locale après avoir avalé un tout petit morceau de métal, selon les premiers résultats de l’autopsie révélés par le parc zoologique. La mort d’Inouk, cinq mois après le décès de son neveu Moana, 12 ans, avait relancé la polémique sur la situation et l’avenir des orques de Marineland, les dernières vivant en captivité en France.

Selon les premiers résultats de l’autopsie rendus «par le vétérinaire spécialisé de Marineland en coopération avec des vétérinaires extérieurs en lien avec les services de l’Etat», l’état de santé général d’Inouk «n’est pas en cause», a assuré le zoo dans un communiqué.

Des associations de défense des animaux avaient plusieurs fois alerté sur l’état de l’orque, relevant en particulier l’usure extrême de ses dents. A l’automne dernier, la justice avait ordonné une expertise indépendante, qui est toujours en cours.

«Le décès de l’orque Inouk a été entraîné par l’ingestion accidentelle d’un corps étranger métallique de moins de 2 grammes, ayant provoqué une inflammation locale causant des troubles des fonctions digestives de l’animal (entérite et péritonite fibrineuses subaiguës)», selon Marineland. Les causes de la présence de ce petit morceau de métal dans le bassin d’Inouk «sont encore inconnues», a-t-il précisé. Des analyses des tissus et des fluides sont toujours en cours pour compléter ces premiers résultats.

En octobre, Moana avait pour sa part succombé à «une septicémie bactérienne aiguë qui survient naturellement dans la nature», selon les conclusions d’examens et d’analyses ayant duré des mois.

Si l’espérance de vie ordinaire des orques est difficile à établir, elles vivent en général plusieurs dizaines d’années et, même en captivité, certaines ont atteint la cinquantaine.

Il ne reste donc plus que deux orques à Antibes: Wikie (22 ans), soeur d’Inouk et mère de Moana, et Keijo (10 ans), fils de Wikie. Tous sont nés au Marineland.

Au-delà de leurs conditions de vie au Marineland, les orques sont au coeur d’un débat sur leur avenir alors qu’une loi de 2021 contre la maltraitance animale interdira les spectacles de cétacés en France à partir de décembre 2026 et limitera les possibilités de les maintenir en captivité. L’association de protection des animaux One Voice et l’organisation américaine Whale Sanctuary Project ont proposé de collaborer avec Marineland et le gouvernement français en vue de leur transfert vers un sanctuaire au Canada.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions