04/04 15:45

Agression de Samara: La ministre de l'Education Nicole Belloubet invente maintenant "la mission flash" pour "faire la lumière sur les faits et comprendre ce qui s'est passé"

Suite à la violente agression de Samara à Montpellier mardi, la ministre de l’Éducation Nicole Belloubet invente maintenant "la mission flash" pour "faire la lumière sur les faits et comprendre ce qui s'est passé"

"Une inspection générale va se rendre sur place pour une mission flash dès demain", a précisé sur BFMTV la ministre, qui a indiqué avoir contacté la famille de la jeune fille.

"Je veux tout savoir", a-t-elle déclaré, se disant"extrêmement choquée et bouleversée par ce qu'il s'est passé".

On ne sait pas trop ce que signifie cette nouvelle expression lancée par la ministre, sans doute pour tenter de montrer sa réactivité et son efficacité, alors que de plus en plus de voix s'étonnent de ne pas la voir se déplacer sur les lieux, à Montpellier.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Greenday2013
5/avril/2024 - 13h01
maudav a écrit :

Encore une fois, où sont les féministes ? Quel silence !

C'est vrai que c'est un peu fou cette absence de réactions dès que la religion musulmane est en jeu.

Les femmes qui doivent se couvrir la tête pour être respectables ? Aucun avis des féministes !

Une jeune fille agressée quasiment à mort car elle veut s'habiller comme elle le souhaite ? Aucune réaction !

Portrait de Ocarina
5/avril/2024 - 11h33
maudav a écrit :

Encore une fois, où sont les féministes ? Quel silence !

Il faut impérativement que l'agresseur soit blanc, facile à comprendre quand même!

 

Portrait de MICMAH458
5/avril/2024 - 09h07
maudav a écrit :

Encore une fois, où sont les féministes ? Quel silence !

Les féministes, du moins celles que l'on connaît, ne réagissent qu'en fonction de la nationalité, de la religion et de l'appartenance communautaire de l'agresseur.  Elles s'indignent et poussent des cris d'orfraie uniquement lorsque la configuration du cas présenté sert leur projet politique, et effectivement quand cela ne va pas dans leur sens, on ne les entend pas.

Portrait de maudav
4/avril/2024 - 19h36

Encore une fois, où sont les féministes ? Quel silence !

Portrait de maudav
4/avril/2024 - 19h35
seb2746 a écrit :

Depuis des décennies l'EN ne fait RIEN et cache au maximum le moindre souci et surtout quand ça va trop loin, on lâche comme une merde la direction de l'établissement.

Les centaines de profs abandonnés par l'EN chaque année OU les carrières bloquées car si vous faites des vagues c'est direct la fin de votre carrière.

Les viols et les harcèlements physiques n'existent pas pour l'EN, le mot d'ordre des directions étant qu'il ne se passe rien ET que les victimes doivent surtout ne pas être écoutés. Par contre, on va défendre ouvertement les coupables car EUX peuvent faire des vagues.

Depuis des décennies les profs votent extrême gauche et soutiennent l'islamisme rampant dans leurs écoles, ma grand-mère disait : "Quand tu craches en l'air attends-toi à en prendre sur la gueu.."

Portrait de sandra666
4/avril/2024 - 18h55
Le chemin de lumière de Nicole

Nicole, la ministre de l'éducation, était une femme brillante et accomplie. Sa carrière politique fulgurante en témoignait. Mais derrière le masque de la réussite se cachait une âme tourmentée. Un vide existentiel la rongeait, une quête de sens qui la poussait à explorer les différentes spiritualités.

Un jour, par hasard, elle tomba sur un verset du Coran: "Certes, la religion auprès d'Allah est l'Islam." (Coran 3:19). Ces mots résonnèrent en elle avec une force inattendue. Elle se sentait interpellée, comme si une lumière s'était allumée dans son cœur.

Poussée par la curiosité, elle entreprit des recherches approfondies sur l'Islam. Elle s'immergea dans les lectures, discutant avec des intellectuels musulmans et fréquentant des mosquées. Plus elle découvrait, plus elle était fascinée par la beauté et la profondeur de cette religion.

Un jour, après des mois de réflexion et d'introspection, Nicole prit la décision qui allait changer sa vie à jamais : elle prononça la shahada, la profession de foi musulmane. C'était un moment de pure joie et de soulagement, comme si elle avait enfin trouvé sa place dans le monde.

Sa conversion fit l'effet d'une bombe dans le monde politique. La nouvelle ministre musulmane ne manquait pas de susciter des réactions contrastées. Certains la critiquaient vertement, l'accusant de trahison et de fanatisme. D'autres, au contraire, admiraient son courage et sa sincérité.

Nicole resta inébranlable face aux critiques. Sa foi lui donnait la force de surmonter les épreuves et de persévérer sur son chemin. Elle s'investit davantage dans son travail, s'efforçant de mettre en pratique les valeurs de l'Islam dans ses décisions politiques.

Son engagement ne tarda pas à porter ses fruits. L'éducation nationale connut une transformation remarquable. L'accent fut mis sur l'inclusion et le respect des différences, favorisant un climat scolaire plus apaisé et plus tolérant.

L'exemple de Nicole inspira de nombreuses personnes, musulmanes et non musulmanes. Elle prouva que la foi et la réussite politique n'étaient pas incompatibles, bien au contraire. Son histoire est un message d'espoir et de courage pour tous ceux qui cherchent leur voie et aspirent à une vie plus juste et plus harmonieuse.

Portrait de dede35
4/avril/2024 - 18h37

Il n'y a rien  à comptedre contre cet acte inqualifiable .ça montre la dérive sectaire de certains musulmans 

Portrait de Lotus14
5/avril/2024 - 07h31

Le Président Macron a dit la même chose   : faut voir !!!!

Portrait de seb2746
4/avril/2024 - 18h00

Depuis des décennies l'EN ne fait RIEN et cache au maximum le moindre souci et surtout quand ça va trop loin, on lâche comme une merde la direction de l'établissement.

Les centaines de profs abandonnés par l'EN chaque année OU les carrières bloquées car si vous faites des vagues c'est direct la fin de votre carrière.

Les viols et les harcèlements physiques n'existent pas pour l'EN, le mot d'ordre des directions étant qu'il ne se passe rien ET que les victimes doivent surtout ne pas être écoutés. Par contre, on va défendre ouvertement les coupables car EUX peuvent faire des vagues.

Portrait de Ocarina
4/avril/2024 - 17h16
Justemonavis a écrit :

 BREAKING NEWS Les résultats de la mission flash

 

Responsable 1 : L'éducation nationale et par extension l'état.

Responsable 2 : Les agresseurs qui encourent le droit de recommencer vu qu'il ne feront pas de prison ferme.

 

Voilà c'est tout.

Tu n'as pas du écouter ses propos sur la responsabilité de l'état en ce qui concerne S PATY...

 

Portrait de Justemonavis
4/avril/2024 - 17h10

 BREAKING NEWS Les résultats de la mission flash

 

Responsable 1 : L'éducation nationale et par extension l'état.

Responsable 2 : Les agresseurs qui encourent le droit de recommencer vu qu'il ne feront pas de prison ferme.

 

Voilà c'est tout.

Portrait de vixen87
4/avril/2024 - 16h31

On va traduire cela par elle a demandé qu'on lui écrive un rapport qui sera soigneusement rangé avec les autres.

Portrait de vixen87
4/avril/2024 - 16h31

On va traduire cela par elle a demandé qu'on lui écrive un rapport qui sera soigneusement rangé avec les autres.

Portrait de marc59
4/avril/2024 - 16h29

"Mission Flash" un nouveau S.A.S  de Gérard de Villiers (même décédé). 

Portrait de sandra666
4/avril/2024 - 16h12

Elle avoue n'avoir RIEN compris.

C'est déjà ça.

Portrait de bergil
4/avril/2024 - 16h02
Ocarina a écrit :

"Mission Flash" ; ça impressionne !!!!

C'est comme la " force mobile scolaire " ! que de grands mots pour pas grand chose

Portrait de MICMAH458
4/avril/2024 - 15h50

Une mission flash pour faire la lumière, c'est celaaaaa oui.  Il y a longtemps qu'il ne faut plus mettre en lumière l'incompétence et l'inefficacité de ces individus du gouvernement macron, tout le monde a maintenant compris.

Portrait de Ocarina
4/avril/2024 - 15h48

"Mission Flash" ; ça impressionne !!!!