20/03 07:46

La ministre de la Culture Rachida Dati annonce vouloir fermer certaines écoles d'art en France qui sont en situation de crise "malgré l'engagement confirmé de l'État"

La ministre de la Culture Rachida Dati a affirmé vouloir «fermer certaines écoles d'art en France qui sont en situation de crise, malgré l'engagement confirmé de l'État». Parmi les 43 écoles supérieures d'art plastiques en France, 10 sont des écoles nationales sous tutelle du ministère de la Culture, et 33 sont des écoles territoriales.

«Il faut cesser avec la politique des bouts de ficelle, parce que finalement ça ne résout aucun problème de fond, et c'est de l'argent public très mal dépensé. Je souhaiterais des écoles performantes, avec les mêmes chances de réussite, et la même ouverture à tous, a affirmé Rachida Dati. S'il faut fermer certaines écoles, car aujourd'hui elles n'ont plus les mêmes moyens, les moyens d'offrir un cadre de qualité, peut-être que ça peut être le cas.»

«Il y a des instances d'évaluation pour cela. Ce n'est pas le ministre qui décide sur cet aspect-là, a précisé la ministre de la Culture. À ce jour le cabinet a reçu les représentants associatifs, il reçoit les syndicats, et nous allons évidemment présenter un plan global.» Aucun exemple d’établissement potentiellement menacé n’a été donné.

«C'est un sujet complexe car chaque école a, finalement, des problématiques particulières, poursuit Rachida Dati. Nous sommes en train de faire une cartographie précise pour proposer une stratégie de l'enseignement supérieur, qui soit non seulement cohérente, mais qui soit ambitieuse.»

La ministre précédente, Rima Abdul Malak, avait accordé en mars 2023 une aide d'urgence aux 33 écoles supérieures d'art territoriales, qui accueillent quelque 8400 étudiants. Elle avait confié une mission au directeur de l'Institut national supérieur d'enseignement artistique de Marseille Méditerranée, Pierre Oudart, sur «les défis structurels de ces écoles».

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Le morticole
20/mars/2024 - 16h08

Qu'elle ferme sa gueulesmiley

Portrait de Herculanum
20/mars/2024 - 09h05

Il faut cesser avec la politique des bouts de ficelle, parce que finalement ça ne résout aucun problème de fond, et c'est de l'argent public très mal dépensé

J'adore cette phrase , l’état qui fait n'importe quoi , quelles bandes de charlots

Portrait de Leon48Leon
20/mars/2024 - 08h38 - depuis l'application mobile

L’art c’est le cadet des soucis de ce gouvernement.