04/03 07:46

Une nouvelle campagne de vaccination contre le Covid-19, ciblée sur les plus âgés, au-delà de 80 ans, et les plus à risque, démarrera en France mi-avril

Une nouvelle campagne de vaccination contre le Covid-19, ciblée sur les plus âgés, au-delà de 80 ans, et les plus à risque, démarrera en France mi-avril, a indiqué le ministère de la Santé.

"Pour les 80 ans et plus, les personnes immunodéprimées, quel que soit leur âge, et les résidents d'Ehpad, il sera proposé au printemps une nouvelle vaccination, conformément à l'avis de la Haute autorité de santé", a déclaré le directeur général de la Santé Grégory Emery, lors d'une conférence de presse sur les épidémies de Covid, grippe et bronchiolite.

L'objectif reste de "protéger les plus fragiles susceptibles de développer des formes graves et de présenter des complications sévères".

La Haute autorité de santé (HAS), sollicitée par le ministère, s'est prononcée récemment pour "une campagne de vaccination de printemps contre le Covid-19 pour les personnes de 80 ans et plus, ainsi que des résidents d'Ehpad/USLD (unités de soins de longue durée) et des personnes immunodéprimées", du 15 avril au 16 juin.

Toute autre personne souhaitant un rappel pourra cependant y prétendre gratuitement, à condition de respecter un délai de trois mois après sa dernière injection ou infection au Covid.

Les vaccins pour la campagne de printemps seront, en première intention, celui de Pfizer/BioNTech (à ARN messager) ciblant le variant Omicron XBB.1.5 ou, en deuxième intention, celui de Novavax (à protéine recombinante).

La HAS avait aussi recommandé de prévoir une extension jusqu'au 15 juillet "si la situation épidémiologique le justifie".

Et, vu le "caractère imprévisible d'une nouvelle vague épidémique du Covid-19 et de l'émergence de nouveaux variants plus virulents susceptibles d'entraîner une baisse de l'immunité contre les formes graves et les décès", la HAS avait conseillé de ne pas exclure une campagne de vaccination "plus précoce ou plus large" si nécessaire.

La campagne d'automne-hiver ciblait essentiellement les plus de 65 ans, les personnes vulnérables, atteintes de comorbidités, les femmes enceintes, les résidents d'Ehpad ou encore les individus au contact de personnes fragiles.

A peine un tiers des Français de 65 ans et plus a reçu un rappel anti-Covid depuis le démarrage de cette campagne, selon des données de Santé publique France (SpF). Les 80 ans et plus ont été les plus vaccinés, avec 36,8%, là où les taux s'échelonnent entre 21,6% et 35,9% pour les autres tranches de seniors.

Et il y a eu "une faible couverture des professionnels de santé, entre 10 et 12%", a noté Laëtitia Huart, directrice scientifique de SpF.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Etienne44
4/mars/2024 - 10h17 - depuis l'application mobile

Les laboratoires pharmaceutiques ont besoin de renflouer les caisses.

Portrait de kuwabara
4/mars/2024 - 09h23
Arthur 3000 a écrit :

Ou alors il ne faut pas simplement lire un titre.

L'autre article dit que "Quant au Covid, qui provoque encore plusieurs vagues par an et non une épidémie annuelle saisonnière, les indicateurs continuent à baisser ou restent stables à des niveaux bas."

Mots clés : plusieurs vagues par an...

alors pas  besoin d efaire de campagne da vaccination , faut se vacciner tous les 6 mois , donc qu ils arrtent leur "propagande " donc puisque qu on sait comment le covid marche, et pas besoin de dire , on reverra comment c est en juillet aussi donc???

 

Portrait de stbx00
4/mars/2024 - 08h53
kuwabara a écrit :

 "si la situation épidémiologique le justifie". ?? il y a un autre article qui dit que l épidémie covid est terminé ?? c est deja pas justifié maintenant  lol

 

Vous comprenez bien que le Covid 19 fonctionne maintenant par cycle épidémiologique et qu'il faudra vivre avec ?

Les courbes indiquent qu'on est actuellement en fin de cycle mais un autre reprendra probablement d'ici quelques mois comme on le constate ces dernière années.

Portrait de Arthur 3000
4/mars/2024 - 08h53
kuwabara a écrit :

 "si la situation épidémiologique le justifie". ?? il y a un autre article qui dit que l épidémie covid est terminé ?? c est deja pas justifié maintenant  lol

 

Ou alors il ne faut pas simplement lire un titre.

L'autre article dit que "Quant au Covid, qui provoque encore plusieurs vagues par an et non une épidémie annuelle saisonnière, les indicateurs continuent à baisser ou restent stables à des niveaux bas."

Mots clés : plusieurs vagues par an...

Portrait de kuwabara
4/mars/2024 - 08h29

 "si la situation épidémiologique le justifie". ?? il y a un autre article qui dit que l épidémie covid est terminé ?? c est deja pas justifié maintenant  lol

 

Portrait de COLIN33
4/mars/2024 - 08h24 - depuis l'application mobile

Bon courage