24/02 12:02

Un bombardement israélien a détruit la maison d'un célèbre comédien palestinien à Gaza, Mahmoud Zuaiter, qui a posté une vidéo sur les réseaux sociaux - Regardez

Un bombardement israélien a détruit  la maison d'un célèbre comédien palestinien, blessé dans cette frappe qui a tué au moins 23 personnes et blessé plus de 50 autres dans la bande Gaza, a annoncé le ministère de la Santé du Hamas. Contactée par l'AFP, l'armée israélienne n'a pas confirmé dans l'immédiat. Le bombardement sur la maison du comédien, Mahmoud Zuaiter, a eu lieu à Deir al-Balah, dans le centre de la bande de Gaza, a précisé le ministère du Hamas.

Très populaire à Gaza, Mahmoud Zuaiter, connu pour ses caméras cachées et pastiches et son humour noir, est suivi par plus de 1,2 million de personnes sur les réseaux sociaux, et ses vidéos ont été vues des millions de fois sur YouTube.

Dans une vidéo postée vendredi soir sur les réseaux sociaux, le comédien apparaît assis, une petite fille blessée sur les genoux, visiblement bouleversé, disant quelques mots avant d'éclater en sanglots.

"J'ai toujours été contre l'idée de quitter Gaza. Et je priais Dieu de ne pas me forcer à partir (...) parce que j'aime tellement Gaza et ses habitants. Mais il semble qu'ils veulent qu'on quittent tous Gaza", dit-il avant de s'effondrer en larme.

Mahmoud Zuaiter, qui a un peu moins de 40 ans, faisait partie d'un groupe de comédiens gazaouis produisant des scénarios, des sketches et des clips pour la télévision palestinienne, instillant une dose d'humour noir dans un territoire sous blocus israélien et égyptien.

Un mélange de critique sociale, de satire et d'agitprop, toléré par le mouvement islamiste Hamas au pouvoir à Gaza, qui faisait le "buzz" sur les réseaux sociaux.

Parmi les sujets abordés: le blocus et le conflit avec Israël: les enfants exploités, le sort des handicapés, les mariages précoces, le coût exorbitant des noces ou la corruption locale. Dans une de ses chansons sortie il y a plus de dix ans, il se gaussait ainsi de la pénurie de ciment à Gaza, sur le thème:

"Mais avec quoi va-t-on construire nos tombes?" La guerre dans la bande de Gaza a été déclenchée par une attaque sans précédent du Hamas en territoire israélien le 7 octobre qui a entraîné la mort de 1.160 personnes, en majorité des civils, selon un décompte de l'AFP réalisé à partir de données officielles israéliennes.

En représailles, Israël a juré d'anéantir le mouvement islamiste palestinien, qui a pris le pouvoir à Gaza en 2007.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Archimede
24/février/2024 - 13h28

Bah oué, fallait réfléchir avant d'emmerder Israël et les juifs. Si vous n'êtes pas capables de réfléchir, ne vous étonnez pas de vous faire "darwined".

Arrête de pleurnicher et dégage le hamas.