21/02 15:32

Crise agricole - Les images d'une centaine d'agriculteurs qui vient d'envahir le siège de Lactalis à Laval - Gabriel Attal a annoncé ce matin un nouveau projet de loi Egalim "avant l'été"

Des agriculteurs de la Confédération paysanne viennent d'envahir le siège de Lactalis à Laval: "Envahissement du siège historique de Lactalis numéro 1 des prédateurs", indique la Confédération paysanne sur X précisant qu'une centaine d'agriculteurs présents. Aidés de deux tracteurs, les manifestants sont parvenus à forcer l'entrée du site et ont investi le hall d'accueil du siège, recouvrant les locaux d'autocollants proclamant «Notre métier a un prix», et brandissant des pancartes «Lactalis, prédateur de la valeur» ou «Lactalis tue».

 

 

 

 

 

10h10: Le point sur les déclarations du Premier ministre Gabriel Attal

Gabriel Attal a souhaité mercredi placer l’agriculture « au rang des intérêts fondamentaux » de la France au même titre que sa sécurité ou sa défense, réaffirmant que « l’objectif de souveraineté agricole et alimentaire » serait inscrit « noir sur blanc » dans le futur projet de loi d’orientation agricole.

Ce projet de loi, attendu d’ici l’été, « reconnaît noir sur blanc notre objectif de souveraineté agricole et alimentaire et place l’agriculture au rang des intérêts fondamentaux de la Nation, au même titre que notre sécurité ou notre défense nationale », a affirmé le Premier ministre lors d’une conférence presse consacrée à la crise agricole.

« C’est un acte fort. C’est une reconnaissance attendue et légitime. C’est le rappel qu’il n’y a pas de pays sans paysans, pas de France sans agriculture », a-t-il ajouté.

Le projet de loi d’orientation sera « présenté en fin de semaine, délibéré au printemps pour qu’on ait une commission mixte paritaire à l’horizon du mois de juin », a précisé le ministre de l’Agriculture, Marc Fesneau. « On a besoin d’avoir des procédures qui soient raccourcies (...) et donc la présomption d’urgence sera bien inscrite dans le texte de loi », a-t-il ajouté, en référence au raccourcissement des délais de construction de retenues d’eau.

Le Premier ministre a rappelé que l’Etat avait déjà pris « 62 engagements » vis-à-vis des agriculteurs depuis le début de la crise: des mesures ont déjà été prises « pour la moitié d’entre eux », allant de mesures de simplification administrative à des plans d’aide sectoriels, a-t-il dit.

« A l’heure à laquelle je vous parle, 99% des aides de base de la PAC (politique agricole commune) ont été versées aux agriculteurs, soit plus de 7,5 milliards d’euros. Et d’ici au 15 mars, nous serons à 100% comme je m’y suis engagé », a-t-il dit.

Plusieurs millions d’euros d’aide ont par ailleurs été versés dans le cadre de différents plans d’aide nationaux, notamment pour les éleveurs dont les bovins sont victimes de la maladie MHE ou les exploitations sinistrées par les tempêtes et inondations.

Concernant la suppression de la taxe sur le gazole non routier (GNR), Gabriel Attal a par exemple affirmé que « 13.000 demandes ont déjà été réalisées, 1.200 ont déjà été payées ».

Des chantiers sont aussi engagés pour renforcer les lois Egalim, pour mieux garantir le revenu des agriculteurs, pour améliorer la retraite des exploitants, et permettre d’embaucher plus facilement des saisonniers étrangers.

09h50: Le ministre de l’Agriculture Marc Fesneau annonce qu'il va "réunir l'ensemble des acteurs pour dire ce que l'on va faire sur la simplification"

09h44: Après avoir pris la parole, le Premier ministre Gabriel Attal a laissé le ministre de l’Economie Bruno Le Maire s’exprimer. "Nous seront intraitables sur le sujet de la fraude à l'origine France", déclare le ministre. Et de détailler : "Nous avons mené 10.000 contrôles, 1.000 établissements ont été contrôles, 372 ne respecte pas", les règles.

09h15: Le Premier ministre Gabriel Attal s'exprime

"J'ai fait des annonces en Haute-Garonne et ici même. Elles ont permis de lever les barrages mais pas tous les doutes (...) Depuis trois semaines, des aides ont été versées, des simplifications ont été réalisées et des textes ont été publiés. Nous n'avons pas cessé d'agir depuis"

"Nous ne mentirons pas, nous ne trahirons pas les agriculteurs (...) Sur chaque sujet, nous regardons et agissons résolument". "Sur "les 62 engagements pris, 100% des chantiers ont été ouverts", déclare le Premier ministre Gabriel Attal.

"J'assume de vouloir que nous consommions davantage français". Gabriel Attal veut placer l'agriculture "au rang des intérêts fondamentaux de la nation"

Le Premier ministre Gabriel Attal promet "un nouveau texte de loi pour renforcer le poids des agriculteurs dans les négociations commerciales"

"Aider les agriculteurs, c'est leur permettre de toucher les aides de la PAC", indique Gabriel Attal lors de sa conférence de presse en affirmant que "95% des aides" ont été versées. La totalité seront versées d'ici à la fin du mois de février.

Gabriel Attal assure vouloir "faciliter" la venue de saisonniers étrangers dans les fermes françaises. "Nous allons publier un arrêté qui reconnaît le secteur agricole comme un secteur en tension". "Pour faire face aux tensions de recrutement, nous allons exonérer de cotisations patronales la quasi-totalité des emplois saisonniers agricoles".

"Nous avons obtenu des simplifications sur les jachères", indique le Premier ministre en précisant que "la Commission européenne proposera dans quelques jours des mesures de simplification qui seront faciles à mettre en place"

07h45: Gabriel Attal va présenter ce matin à Matignon les détails d'un projet de loi sur l'agriculture lors d'une conférence de presse. Il s'agit d'inscrire dans la loi toutes les promesses énoncées depuis un mois. Un premier principe consistera à inscrire le fait que produire nos aliments est une priorité qui l'emporte sur d'autres. Cela présage des simplifications administratives, moins de normes écologiques, des facilités pour construire des réserves d'eau, planter ou supprimer des haies, etc....

Mais beaucoup se demandent ce que va pouvoir annoncer "de plus" le Premier Ministre, d'autant que Emmanuel Macron qui sera samedi matin au Salon de l'Agriculture s'est réservé lui aussi quelques annonces... 

07h02: Une trentaine d'agriculteurs de la Coordination Rurale se sont mobilisés à Tulle devant la Mutualité sociale agricole (MSA) du Limousin à Champeau, pour eux, les mesures annoncées par le Premier ministre ne suffisent pas. "Rien n'a changé dans nos fermes, déplore Amélie Rebière, présidente départementale de la Coordination Rurale. Les agriculteurs sont toujours en proie à d'énormes problèmes de trésorerie."

06h38: Gabriel Attal devrait se rendre, mardi, au Salon de l’agriculture, où il s’attend à être un peu chahuté. Mais il ne veut pas faire de cet événement, « moment de fierté pour nos agriculteurs et un moment populaire et familial, de rencontres et de partage », un lieu de bataille politique. Les annonces qu’il devrait faire aujourd'hui lors d’une conférence de presse seront sans doute déterminantes sur l’accueil reçu par le gouvernement porte de Versailles.

05h58: Le Premier ministre annonce ce matin, dans le Figaro, la publication prochaine d’un arrêté toutes les filières agricoles « métiers en tension » afin de faciliter le recours à la main d’œuvre étrangère.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Lotus14
21/février/2024 - 11h36

Il ne faut pas mentir avec les agriculteurs  !!!!!

Portrait de EDEN12
21/février/2024 - 10h38

Bizarre, ils disent qu'ils n'ont vu aucun changement, et comme le disait la charmante députée Renaissance hier sur CNews dans l'émission Le Meilleur de l'Info "il faut donner du temps au temps" donc cela veut certainement dire : soyez patient, on vous enfume pour que le salon de l'agriculture se passe nickel. et rien ne changera et ça sera de la faute du RN de toute façon, c'est le seul truc qui savent dire nos charmants gouvernants