20/02 16:02

Deux syndicats de la RATP sur trois ont accepté de signer l'accord sur les négociations annuelles obligatoires prévoyant une augmentation de salaire de 100 euros brut par mois pour tous les agents

Deux syndicats de la RATP sur trois ont accepté de signer l'accord sur les négociations annuelles obligatoires prévoyant une augmentation de salaire de 100 euros brut par mois pour tous les agents, a annoncé la Régie. «Les organisations syndicales représentatives FO et UNSA ont signé la proposition de la direction générale», s'est réjouie dans un communiqué la RATP qui exploite une partie des transports en commun de Paris et de sa banlieue.

«En 2024, l'augmentation moyenne des rémunérations des salariés s'élèvera ainsi à 4,2%», assure la Régie qui rappelle que les rémunérations avaient augmenté de 5,7% en 2023, après 5,2% en 2022. L'augmentation de salaire aura en réalité lieu en deux temps, d'abord le 1er juin pour la première moitié, puis le 1er décembre. FO-RATP, deuxième syndicat du groupe mais premier à la conduite, a tenu à rappeler «que dans les périodes les plus fructueuses de l'entreprise, le maximum obtenu a été de 45 euros (d'augmentation) pour un salaire de 3.000 euros». Le syndicat a aussi insisté sur l'intéressement que devraient toucher les salariés en 2024, «d'un minimum de 1 100 euros».

La CGT-RATP, premier syndicat du groupe, n'a pas signé la proposition qui «reste trop loin des attentes des agents». Le syndicat estime qu'avec l'échelonnement de la mesure, la hausse de salaire équivaut en réalité à 1,3% sur l'année 2024. La CGT a appelé à poursuivre les négociations. Fin janvier, elle a déposé un préavis courant du 5 février au 9 septembre, comprenant la période des Jeux olympiques et paralympiques, pour dénoncer des mesures salariales «insuffisantes»

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de MICMAH458
21/février/2024 - 15h30
cineberry a écrit :

Votre commentaire transpire la jalousie. Vous savez quoi ? La RATP recrute !

Cher cineberry, comme c'est dommage, et surtout erroné, de penser que je suis jaloux des conditions professionnelles de cette corporation, juste parce que je critique leur mode de fonctionnement.  Si quelque chose devait transpirer de mon intervention, pour reprendre votre expression assez désobligeante, c'est uniquement un manque total d'empathie pour des gens (mais je charge en toute première ligne les syndicats), qui ne comptent pas parmi les travailleurs les plus malheureux mais qui profitent, usent et abusent de leur haut pouvoir de nuisance pour faire pression sur leur Direction en emmerdant tout le reste de la population au moment où elle a le plus besoin d'eux.  Vous me dites que la RATP recrute, et c'est vrai.  Mais je vous retourne l'argument, en vous posant la question de savoir la raison pour laquelle ces pauvres et malheureux employés de cette Cie décident pour la plus grande partie d'entre eux de rester au sein d'une entreprise qui les exploite, au lieu de s'enfuir en courant vers d'autres sociétés privées où ils pensent qu'ils devraient être plus heureux (mais où aussi ils se rendront vite compte qu'il y aura à faire preuve de rendement et de productivité).  S'ils choisissent de continuer, peut-être est-ce que les conditions de travail et de salaires ne sont pas aussi catastrophiques qu'ils veulent bien le dire, et que 15% de revalorisation durant les trois dernières années, ils ne le trouveront pas facilement dans d'autres secteurs d'activités.

Portrait de alucardx85
21/février/2024 - 04h53

À la simple lecture du titre‚ je savais déjà que c'étaient les cafards nazis de la CGT qui faisaient chier.

Portrait de cineberry
20/février/2024 - 21h03
MICMAH458 a écrit :

Et dans 4 mois, ils recommenceront à emmerder tout le monde au moment des départs des grands vacances, et puis rebelote fin décembre-début janvier 2025 à l'occasion des vacances de neige.  C'est facile pour eux d'être régulièrement augmentés, ils n'ont même pas besoin de travailler comme il faut ni d'être présent trop souvent à leurs postes, puisqu'ils ont la grève (un héritage de leurs pères et grands-pères) fortement ancrée dans leur système de fonctionnement.

Votre commentaire transpire la jalousie. Vous savez quoi ? La RATP recrute !

Portrait de MICMAH458
20/février/2024 - 20h11

Et dans 4 mois, ils recommenceront à emmerder tout le monde au moment des départs des grands vacances, et puis rebelote fin décembre-début janvier 2025 à l'occasion des vacances de neige.  C'est facile pour eux d'être régulièrement augmentés, ils n'ont même pas besoin de travailler comme il faut ni d'être présent trop souvent à leurs postes, puisqu'ils ont la grève (un héritage de leurs pères et grands-pères) fortement ancrée dans leur système de fonctionnement.