05/02 10:26

Disparition de Lina: Une information judiciaire ouverte suite à la plainte pour viol déposée en 2022, d'abord classée sans suite, annonce la procureure de la République de Strasbourg

Une information judiciaire a été ouverte pour "viol commis sur mineure de 15 ans" après une plainte déposée en 2022 par Lina, adolescente qui a disparu en Alsace en septembre, a annoncé lundi la procureure de la République de Strasbourg. En juin 2022, à l'âge de 13 ans et demi, Lina avait déposé plainte pour viol en réunion, pour des faits commis le mois précédent.

La procédure avait été classée sans suite par le parquet de Saverne au printemps 2023. Mais après la disparition de la jeune fille, en septembre 2023, cette plainte a été réexaminée par la procureure de Saverne, qui s'en est finalement dessaisie au profit du parquet de Strasbourg.

Vendredi, "le parquet de Strasbourg a ouvert une information judiciaire du chef de viol commis sur mineure de 15 ans par un majeur avec différence d'âge d'au moins cinq ans", a précisé Yolande Renzi dans un communiqué. Cette information judiciaire est "sans lien et distincte de celle actuellement ouverte des chefs d'enlèvement et de séquestration criminelle", a souligné la magistrate.

Lina, 15 ans, a disparu le 23 septembre, après avoir quitté son domicile, à Plaine (Bas-Rhin), pour se rendre à la gare de Saint-Blaise-la-Roche, à environ trois kilomètres de là. Vendredi, lors d'une conférence de presse organisée avec la maman de Lina, son avocat, Me Matthieu Airoldi, a critiqué le parquet de Saverne pour le traitement de la plainte pour viol.

Me Airoldi a demandé des "explications" au parquet de Saverne, à la fois "sur le classement sans suite" de cette plainte et "sur le fait que la disparition de Lina entraîne un réexamen de la plainte". Estimant que la procédure a été "mal menée", il a annoncé que sa cliente allait porter plainte avec constitution de partie civile, ce qui entraîne la saisine d'un juge d'instruction.

Sa mère, Fanny Groll, a elle confié s'être sentie "trahie" en apprenant ce classement sans suite alors qu'elle pensait que l'affaire était toujours en cours. "En n'agissant pas, ils ne l'ont pas protégée, alors qu'à 13 ans et demi elle avait vraiment besoin que la justice la protège". L'enquête sur la disparition avait elle aussi d'abord été menée par le parquet de Saverne, qui s'était ensuite dessaisi au profit du parquet de Strasbourg.

 

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Greenday2013
5/février/2024 - 12h46

Elle était très exposée à la sexualité avec des hommes majeurs, pour son âge.