31/01 11:46

Le principal syndicat des enseignants du primaire prévoit un taux de grévistes de 40% pour la journée de mobilisation prévue demain, qualifiée d'"avertissement au gouvernement"

Le principal syndicat des enseignants du primaire (écoles maternelles et élémentaires) prévoit un taux de grévistes de 40% pour la journée de mobilisation prévue jeudi, qualifiée d'«avertissement au gouvernement», indique-t-il dans un communiqué. Selon les remontées de ses représentants à Paris et en région, le FSU-SNUipp table sur «une moyenne de 40% de grévistes sur le territoire», avec «65% de grévistes à Paris, plus de 50% dans le Val-de-Marne, la Drôme, l'Ardèche ou encore dans les Pyrénées-Atlantique».

Les enseignants veulent ainsi lancer «un avertissement au gouvernement», qui «reste sourd». «La situation s'est aggravée avec la nomination d'une ministre à temps partiel qui s'est discréditée dès ses premières prises de parole en attaquant l'école publique, laïque et gratuite», ajoute le syndicat dans le communiqué. «Depuis plusieurs années, l'école est en crise» et «les conditions de travail, pour les personnels, et d'apprentissage, pour les élèves, se sont dégradées», écrit le FSU-SNUipp.

Les professeurs «ne sont plus remplacés et à la rentrée 2024, la suppression de 650 postes dans le premier degré conduira à de multiples fermetures de classes sur tout le territoire». La plupart des syndicats enseignants (FSU, CGT, FO, SUD-Education, UNSA-Education, SGEN-CFDT) ont appelé à cette journée de mobilisation.

À Paris, une manifestation partira à 14H00 du Luxembourg (6e arrondissement) en direction du ministère de l'Education nationale (7e). Des manifestations sont annoncées dans de nombreuses autres villes.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Beguin
1/février/2024 - 08h31

Toujours en greve. Qui va garder les gosses ?