05/12 14:20

Attentat à Paris - Le coup de gueule du psychiatre Pierre Sidon dans "Morandini Live": "Qu'est-ce qu'on attend pour enfermer ces islamistes en liberté ? Qu'est-ce qu'on attend pour que le président dise 'nous sommes en guerre'?" - Regardez

Ce matin, le psychiatre Pierre Sidon était l'invité de Jean-Marc Morandini dans "Morandini Live" sur CNews, trois jours après l'attentat survenu près de la tour Eiffel, à Paris. Hier, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a déclaré qu’il y a eu "manifestement un ratage psychiatrique, les médecins ont considéré à plusieurs reprises qu’il [l’assaillant] allait mieux".

"Chacun devrait balayer devant sa porte. Dans cette affaire, qui est tout de même une espèce de fiasco tous azimuts, chacun doit reconnaitre ses responsabilités, sinon on n'avancera pas. Si on regarde l'affaire et ce que l'on en sait depuis le début, chacun peut s'interroger sur les améliorations qu'on peut apporter. Il y a eu des échecs dans tous les domaines", a-t-il débuté.

Et de poursuivre : "Est-ce que c'est psychiatrique, est-ce que c'est idéologique ? On renvoie toujours dos à dos ces deux causalités comme si elles étaient équivalentes. Non ! L'islamisme est une idéologie. Et il y a des gens qui sont fragiles et qui sont manipulés".

"On sait que, dans cette histoire, il y a eu des antécédents quand l'assaillant était en prison il a eu des hallucinations avec des commandements hallucinatoires de passer à l'acte. C'est difficile de comprendre que, quelqu'un qui a eu une telle symptomatologie ait pu être laissé en liberté et sans soins", s'est interrogé Pierre Sidon.

Le psychiatre a ensuite poussé un coup de gueule. "Qu'est-ce qu'on attend pour enfermer ces islamistes qui sont en liberté ? Qu'est-ce qu'on attend pour créer des places de prison ? Qu'est-ce qu'on attend pour créer des places en psychiatrie, des lits ? Il y a plus de 500 personnes qui sont dangereuses, qui sont sorties de peine ou de retour de scène de guerre, et qui sont des grenades dégoupillées sur notre territoire", a-t-il lancé.

Avant de s'interroger : "Qu'est-ce qu'on fait ? On attend que ça passe à l'acte ? On ne fait rien dans aucun domaine. Les mesures sont insuffisantes. Qu'est-ce qu'on attend pour que le président de la République dise 'nous sommes en guerre'? Il l'a dit pour le Covid. C'est une guerre lente".

"On utilise le terme de principe de précaution à tout va pour les problèmes de santé publique mais on ne l'utilise pas pour des problèmes d'ordre public. Pourquoi ne pas prendre plus de précautions ? Aujourd'hui, on vit un abus de l'état de droit, au dépend de la sécurité de tout le monde. La psychiatrie doit prendre sa part dans cette affaire là. La formation des psychiatres ne permet plus de repérer la dangerosité. On a bazardé la psychiatrie française au profit d'une psychiatrie américanisée, dont le seul but est de vendre des médicaments. On dépouille la psychiatrie publique de tous ces moyens", a-t-il conclu.

 

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de LEON
5/décembre/2023 - 23h37
MICMAH458 a écrit :

macron ne peut pas faire la guerre à tout bout de champs : il l'a déjà faite contre la Covid, il l'a fait plus ou moins directement contre la Russie, il la fait contre Israël ou le Hamas, on ne sait plus très bien vu qu'il change d'avis si souvent, si maintenant il devait la faire contre les islamistes, le pauvre homme n'aurait plus une seconde de répit...

Mr Trump a affirmé que tout ce que touche Macron devient de la mer...( Valeurs Actuelles 25 juin 2020 )

Portrait de LEON
5/décembre/2023 - 23h31

Borne " lutte " contre le terrorisme en approuvant une immigration débridée et incontrôlée propre à faire entrer incognito de nouveaux terroristes cachés dans la masse ...

On est loin de mettre à la porte les fichés S indésirables et dangereux .

Portrait de Ocarina
5/décembre/2023 - 21h00

Ce gouvernement dépense plus d'énergie à lutter contre le RN ou reconquête que pour s'attaquer à la racine du mal qu'est l'immigration à gogo.

Portrait de COLIN33
5/décembre/2023 - 18h19 - depuis l'application mobile

Ce gouvernement renvoie toujours sur les autres, dans le cas présent sur les psychiatres, demain ? tout comme l'utilisation du 49.3, quand les français vont réagir?

Portrait de Hola2
5/décembre/2023 - 17h20

Ce gouvernement fera rien. Point barre.

Portrait de Ma vision des choses
5/décembre/2023 - 16h03

Ceux qui laissent sortir ces individus de prison ou d'HP (psychiatres, juges,...) devraient être tenus RESPONSABLES des actes perpétrés par ces individus une fois sortis ! Ils devraient comparaitre en justice pour "mise en danger de la vie d'autrui", ça les ferait réfléchir à deux fois avant de signer une sortie sur un coin de table au moment du déjeuner ou juste avant de partir en week-end !

On applique le fameux principe de précaution à tout et n'importe quoi, sauf à ce qui aurait du sens : maintenir en détention des individus dangereux ! Il n'y a pas de place dans les prisons ? Réhabilitons les anciennes casernes militaires qui servaient au temps du service militaire (que j'ai fait) et qui sont à l'abandon ! Des anciens hôpitaux également pourraient être transformés en prisons !

On a réussi à maintenir confinés 66 millions de français et on ne trouve pas de solutions pour maintenir enfermés 5000 individus ?

Il faut se sortir les doigts !!!

Portrait de MICMAH458
5/décembre/2023 - 15h50

macron ne peut pas faire la guerre à tout bout de champs : il l'a déjà faite contre la Covid, il l'a fait plus ou moins directement contre la Russie, il la fait contre Israël ou le Hamas, on ne sait plus très bien vu qu'il change d'avis si souvent, si maintenant il devait la faire contre les islamistes, le pauvre homme n'aurait plus une seconde de répit...