05/12 15:02

Le niveau de risque lié à la grippe aviaire sur le territoire métropolitain français a été relevé de "modéré" à "élevé" après la détection de "plusieurs foyers"

Le niveau de risque lié à la grippe aviaire sur le territoire métropolitain français a été relevé mardi de « modéré » à « élevé » après la détection de « plusieurs foyers », selon des textes publiés au Journal officiel.

La mesure, qui prévoit notamment le confinement de volailles, a été prise « considérant la confirmation de plusieurs foyers en élevage » et « la dynamique de l’infection dans les couloirs de migration et la possibilité de diffusion du virus par ces oiseaux migrateurs », selon l’arrêté, qui entre en vigueur immédiatement.

Le risque épizootique auquel sont exposés les volailles et autres oiseaux captifs en cas d’infection des oiseaux sauvages par un virus de l’influenza aviaire hautement pathogène (IAHP) est classé en trois catégories: « négligeable », « modéré » et « élevé ».

Ce risque avait été abaissé à « négligeable » en juillet et relevé fin novembre à « modéré » après la détection d’un foyer de grippe aviaire dans un élevage de dindes dans le Morbihan, le premier cas de l’automne 2023 en France. Avant cela, la France était restée en niveau de risque « élevé » entre novembre 2022 et avril 2023.

La grippe aviaire, qui sévit en Europe, en Asie, en Afrique et en Asie, a conduit à l’euthanasie de dizaines de millions de volailles ces dernières années en France. Dans l’espoir de maîtriser enfin le virus, le gouvernement a rendu obligatoire la vaccination contre la grippe aviaire dans les élevages de plus de 250 canards, hors reproducteurs, depuis le 1er octobre.

 

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de COLIN33
5/décembre/2023 - 18h15 - depuis l'application mobile

je croyais que les canards sont vaccinés