04/12 08:31

Jean Messiha annonce son projet de recueillir 5 millions de signatures "pour exiger un référendum sur l’immigration": La France se meurt, j’essaye de faire avancer les choses" - VIDEO

Dans une vidéo postée sur les réseaux sociaux, Jean Messiha, annonce son nouveau projet pour "redonner le pouvoir aux Français". Il assure: “Je réunirai 5 millions de signatures pour exiger un référendum sur l’immigration”.
C'est dans un entretien accordé à Valeurs Actuelles que le président du cercle de réflexion Vivre français explique vouloir "remplacer le RIP – Référendum d’Initiative Partagée – par un Référendum Imposé par le Peuple. En effet, le RIP actuel est en réalité mort-né parce que la procédure n’a jamais été concrétisée, qu’il n‘a jamais abouti et que nos représentants font mine de ne pas pouvoir s’en emparer pour ne pas donner la parole au peuple sur des sujets qui fâchent, à savoir, l’immigration.", a-t-il indiqué.

Et de poursuivre: "Le projet consiste à se conformer à ce que prévoit la Constitution pour mettre en place un RIP, mais uniquement sur le formalisme des signatures. ".
Avant d'indiquer: "Je vais me donner 9 mois pour essayer de récolter 5 millions de signatures (4,8 millions, soit 10% du corps électoral, Ndlr), ce qui représente le seuil stipulé par la Constitution, pour exiger un référendum sur l’immigration. Évidemment la procédure n’est pas constitutionnelle puisqu’il faut en plus dans la Constitution que 185 parlementaires déposent un projet de loi référendaire. Mais si j’arrive à réunir 5 millions de signatures au même formalisme que celui que réclame la Constitution, le système va trembler. Car cela montrera que c’est faisable, mais également qu’on paye des gens à rien faire."

Jean Messiha explique également à nos confrères : "Mon objectif est de permettre un référendum sur l’immigration. Or pour l’instant Emmanuel Macron a organisé un grand bavardage lors des Rencontres de Saint-Denis, qui n’a rien donné. Ils sont sortis après 12 heures de discussion en disant que ça n’était pas possible. Les députés et les sénateurs ont su esquisser des RIP pour la privatisation des aéroports de Paris (ADP) et sur la retraite, mais n’ont rien fait sur l’immigration alors que c’est probablement le sujet sur lequel le consensus des Français est le plus important. 

"L’insécurité explose partout. N’en déplaise au système, c’est majoritairement toujours les mêmes profils qui sont impliqués. Tout ça a un sens. Nous avons une réalité à la fois sondagière et de terrain à laquelle aucune procédure, ni personnalité politique n’entend répondre dans l’immédiat. Il s’agit donc de transformer des opinions partagées en quelque chose de collectif, de national, en le rassemblant dans un message citoyen.", a-t-il poursuivi.

Et de conclure: "Aujourd’hui, nous sommes dans une situation paradoxale où, une grande majorité des Français est opposée à l’immigration, mais où le système en place est immigrationniste et ne veut pas donner la parole aux Français car il sait que leur opinion ira à l’encontre de leur idéologie."

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Hola2
4/décembre/2023 - 13h23

Des immigrés assimilés comme Jean Messiha on en veut par milliards.

Portrait de Greenday2013
4/décembre/2023 - 12h50

Bravo. J'espère vraiment que cela aboutira.

Portrait de Le Suisse
4/décembre/2023 - 10h28

en Suisse c'est 50 000 signatures  (pour une population de 9 Millions d'habitants)

Référendums facultatifs

Les lois fédérales et d'autres actes du Parlement fédéral sont soumis au référendum facultatif selon l’article 141 de la Constitution. La grande majorité de ces actes entrent en vigueur sans votation populaire. Toutefois, les citoyennes et citoyens qui souhaitent que ces actes soient soumis au vote populaire peuvent lancer un référendum. Le référendum facultatif est l'un des piliers de la démocratie directe. La Chancellerie fédérale informe sur demande les auteurs d’un référendum par rapport à la récolte de signatures et elle établit si un référendum a abouti ou non.

Portrait de kuwabara
4/décembre/2023 - 09h13

pour repondre , il faut plus que 5M , apres il faut que le senat ou je sais plus soit d accord..donc plouf ca sert a rien..

Portrait de LEON
4/décembre/2023 - 09h00

C'est probablement la seule opportunité pour le Peuple de faire valoir son opinion , jusqu'ici la " démocratie " du pouvoir se résume aux 49.3 . Il est ubuesque que ce soit un " Ultra " de droite qui doive demander un référendum dans un pays où la " démocratie " se résume à des élections sans consultation sérieuse du Peuple ...