01/12 07:31

Le concert du rappeur Freeze Corleone prévu ce soir au Zénith de Nantes, a été interdit par le préfet de Loire-Atlantique après des accusations d'antisémitisme et de paroles haineuses, annonce la préfecture

Le concert du rappeur Freeze Corleone prévu ce soir au Zénith de Nantes, a été interdit par le préfet de Loire-Atlantique après des accusations d'antisémitisme, annonce la préfecture. «Les productions musicales de cet artiste sont connues pour ses références antisémites et haineuses envers la communauté juive», affirme la préfecture dans un communiqué.

Une semaine plus tôt, Fabrice Rigoulet-Roze avait déjà annoncé avoir engagé une procédure d’interdiction de ce concert. Dès septembre, des élus locaux avaient pressé l’État d’agir en ce sens.

Le concert intervient dans un contexte «de vives tensions à l'égard de la communauté juive» depuis le début de la guerre entre le Hamas et Israël, et également d'«accentuation des débordements de groupuscules d'ultra-droite», selon la préfecture. L’arrêté d’interdiction a été publié mercredi 29 novembre.

D'après Ouest-France, la production du rappeur doit saisir en référé (urgence) le tribunal administratif de Nantes.

Le 24 novembre, le tribunal administratif de Paris avait annulé l'interdiction par la préfecture de police de deux concerts de Freeze Corleone, estimant que celle-ci portait «une atteinte grave et manifestement illégale à la liberté d'expression et de réunion».

Le tribunal administratif avait également objecté que «les textes comportant des passages à caractère antisémite ne (figuraient) pas au programme des concerts» en cause. En mars, le Conseil d'État avait déjà rejeté le recours de la ville de Rennes qui voulait interdire au rappeur de 31 ans de se produire.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions