23/11 07:11

Séisme politique aux Pays-Bays : Porté par un discours anti-immigration et nationaliste, le parti de Geert Wilders s'est largement imposé dans les urnes cette nuit - Vidéo

Porté par un discours anti-immigration, le parti de Geert Wilders s'est imposé dans les urnes cette nuit. Un séisme électoral qui risque d'être ressenti dans toute l'Europe. Le PVV (Parti de la Liberté) a reporté 35 sièges et une victoire électorale confortable, selon le sondage Ipos. L'alliance de gauche de Frans Timmermans est deuxième avec 26 sièges. Le VVD de centre-droit a remporté 23 sièges, selon ce sondage.

Si elle est confirmée par les résultats définitifs, la victoire de Geert Wilders marque un brusque virage à droite qui sera accueilli avec appréhension à Bruxelles : le PVV a promis notamment un référendum sur l'adhésion des Pays-Bas à l'Union européenne.

"Ce n'est peut-être pas ce que recherchent d'autres partis en Europe ou dans d'autres pays, mais bon, c'est ça la démocratie," a déclaré le responsable politique âgé de 60 ans après avoir voté. Son message anti-immigration, comprenant la fermeture des frontières et l'expulsion des immigrés illégaux, semble avoir trouvé un écho auprès des électeurs néerlandais. Mais si Geert Wilders semble avoir triomphé dans les sondages, il n'est pas sûr qu'il parvienne à former une coalition de gouvernement. Les dirigeants des trois autres principaux partis ont assuré qu'il ne participeraient pas à une coalition dirigée par le PVV.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Tempura
23/novembre/2023 - 08h46

Les français seront les derniers à se réveiller. Je ne sais pas si l'invasion migratoire peut encore être réglée par les urnes ailleurs. Mais en France, on a raté l'occasion d'éviter la guerre. Ca finira dans le sang.

Portrait de Amandecroquante
23/novembre/2023 - 08h36
COLIN33 a écrit :

La même chose nous attend en France

Normal !

À force de mettre tout le monde dans le même panier (nous sommes tous des racistes d’extreme-doite), de cracher sur notre Nation (ce n’est pas un gros mot), d’accepter la misère du monde en étant en faillite…

Ce n’est pas un séisme c’est juste un peuple qui se réveille. Peut-être qu’ils se reveilleront du mauvais pied, qu’ils prendront des décisions catastrophiques mais il suffisait de faire le contraire de mon paragraphe précédent.

Portrait de COLIN33
23/novembre/2023 - 08h00 - depuis l'application mobile

La même chose nous attend en France