23/11 10:31

Élisabeth Borne «souhaite» qu'un texte de loi de programmation sur le grand âge «puisse être présenté d'ici l'été, pour un examen et une adoption au second semestre 2024» - VIDEO

Élisabeth Borne a «souhaité» qu'un texte de loi de programmation sur le grand âge «puisse être présenté d'ici l'été, pour un examen et une adoption au second semestre 2024».

«L'autonomie et le grand âge sont des enjeux centraux pour l'avenir de notre société. Cette loi de programmation nous permettra d'y répondre ensemble», a déclaré la Première ministre à l'Assemblée nationale, lors de la séance des questions au gouvernement.

Elle a précisé avoir demandé à la ministre des Solidarités Aurore Bergé «d'engager» à ce sujet «des concertations avec les parlementaires de tous les groupes, avec les conseils départementaux et avec les professionnels du secteur» pour se «doter ensemble d'une vision partagée des besoins, des financements et des responsabilités». «Nous avancerons dans l'esprit constructif et transpartisan qui a prévalu jusqu'à présent sur ce sujet», a ajouté la cheffe du gouvernement.

«Face au défi démographique devant nous, nous devons aller encore plus loin» que la proposition de loi de la majorité en faveur du «bien-vieillir» actuellement examinée à l'Assemblée, a poursuivi Mme Borne. «Nous devons répondre à quatre grandes questions : quels sont nos besoins? Comment les financer ? Comment disposer des compétences et des personnels nécessaires ? Comment améliorer la gouvernance sur ce sujet majeur ?», a détaillé la première ministre. Promise par Emmanuel Macron au début de son premier quinquennat, et réclamée par les professionnels du secteur, cette loi de programmation avait été demandée par l'Assemblée, unanime, en avril.

Vendredi, en présentant une stratégie du gouvernement face au vieillissement de la population, Aurore Bergé avait annoncé une future loi de programmation (pluriannuelle) sur le grand âge. Lundi, elle a plaidé sur le réseau social X pour «un texte coécrit avec tous les groupes politiques». En attendant ce texte de loi, les députés ont repris lundi l'examen d'une proposition de loi sur le bien-vieillir, avec l'adoption de nouveaux articles sur l'aide à domicile et les Ehpad, malgré les vives critiques des oppositions - et jusque dans le camp présidentiel - contre un manque d'ambition face au défi du vieillissement.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de COLIN33
23/novembre/2023 - 19h29 - depuis l'application mobile

Pourquoi attendre le printemps ? avec un petit 49.3 ça devrait passer rapidement

Portrait de COLIN33
23/novembre/2023 - 19h28 - depuis l'application mobile

Pourquoi attendre le printemps ? avec un petit 49.3 ça devrait passer rapidement

Portrait de shermancrow
23/novembre/2023 - 11h05

Je vais reformuler : 

Élisabeth Borne «souhaite» qu'un texte de loi de programmation sur le grand âge «puisse être présenté d'ici l'été, pour un examen et un 49.3 au second semestre 2024»
Portrait de kuwabara
23/novembre/2023 - 11h02

promise par macron au 1ier quinquennat ...6-7 ans de retard... nouvelle taxe en approche mdr