21/11 17:27

EN DIRECT - Guerre contre le Hamas: "Nous faisons des progrès" dans les discussions pour le retour des otages, assure le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu

17h26: Un accord sur la libération des otages retenus dans la bande de Gaza par le Hamas est "très proche", a déclaré Joe Biden mardi depuis la Maison Blanche. "Nous sommes désormais très proches, très proches" d'un accord, et "nous pourrions ramener certains de ces otages chez eux très bientôt", a déclaré le président américain, tenant à souligner que "rien n'est fait tant que ce n'est pas fait".

14h39: Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, a fait état de « progrès » mardi dans les négociations avec le mouvement islamiste palestinien Hamas sur la libération des otages détenus à Gaza. « Nous faisons des progrès. Je ne pense pas qu'il soit utile d'en dire trop (...) mais j'espère qu'il va y avoir de bonnes nouvelles bientôt », a-t-il déclaré sur une base militaire du nord du pays, alors que des discussions sont en cours sous médiation du Qatar, de l'Egypte et des Etats-Unis.

12h11: Les négociations pour libérer les otages retenus dans la bande de Gaza après avoir été enlevés le 7 octobre en Israël n'ont « jamais été aussi proches d'un accord », et se trouvent dans la « phase finale », a déclaré mardi un représentant du Qatar, médiateur dans ce dossier. « Nous n'avons jamais été aussi proches d'un accord », a déclaré le porte-parole du ministère qatari des Affaires étrangères, Majed Al-Ansari, ajoutant que les négociations avaient atteint une « phase finale ».

11h24: Une véritable « tragédie » sanitaire se profile dans la bande de Gaza, en raison du manque de carburant et d'eau, a averti le Fonds des Nations unies pour l'enfance (Unicef) mardi. « S'il n'y a pas assez de carburant, nous allons assister à l'effondrement des services d'assainissement », a déclaré un porte-parole de l'Unicef, James Elder, lors d'un point de presse à Genève, décrivant la situation comme une véritable « tragédie » ou comme une « tempête parfaite » causée par l'apparition de maladies.

10h32: Le Qatar, l'Egypte et les Etats-Unis oeuvrent à un accord pour tenter de libérer des otages enlevés en Israël par le Hamas en échange notamment d'une trêve dans la bande de Gaza. Si le CICR a assuré ne pas participer à ces pourparlers, il a insisté pour que ses "équipes soient autorisées à rendre visite aux otages afin de s'assurer de leur bien-être et pour leur administrer des médicaments, et afin que les otages soient en mesure de communiquer avec leurs familles", selon un communiqué.

"Nous n'avons jamais été aussi proches, nous sommes confiants. Mais il reste du travail. Rien n'est fait tant que tout n'est pas fait", a déclaré le porte-parole du Conseil de sécurité nationale de la Maison Blanche, John Kirby. A un journaliste qui lui a lancé la question suivante: "Est-ce qu'un accord de libération des otages est proche?", le président américain Joe Biden a répondu à Washington: "Je crois".

10h00: Les pourparlers s'accélèrent mardi pour la libération d'otages entre les mains du Hamas en échange d'une trêve dans la bande de Gaza où le mouvement islamiste palestinien accuse Israël d'une frappe meurtrière sur un hôpital assiégé. "Le mouvement (Hamas, ndlr) a livré sa réponse aux frères du Qatar et aux médiateurs. Nous nous approchons de la conclusion d'un accord de trêve", a déclaré mardi le chef du Hamas Ismaïl Haniyeh, dans un bref message en arabe envoyé par son bureau à l'AFP.

Selon des sources au sein du Hamas et du Jihad Islamique, second groupe islamiste armé palestinien, les deux mouvements ont bien accepté un accord dont les détails doivent être annoncés par le Qatar et les médiateurs. Le gouvernement israélien n'a pas réagi dans l'immédiat à ces déclarations. La présidente du Comité international de la Croix-Rouge (CICR), Mirjana Spoljaric, avait rencontré lundi soir des dirigeants du Qatar ainsi que M. Haniyeh, basé dans l'émirat du Golfe, afin d'"avancer sur les questions humanitaires liées au conflit armé en Israël et à Gaza".

 

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions