03/11 19:20

Le chef du Hezbollah menace Israël: "Vous commettrez la pire erreur en vous attaquant au Liban" - L'Institut français de Gaza a été bombardé ainsi que le bureau de l'AFP

19h17: L'hôpital indonésien de Gaza ne peut plus fonctionner faute de générateurs, tous les services - y compris les soins intensifs et le service de néonatalogie - ont été contraints de tout arrêter ; à l'hôpital al-Shifa, 45 000 personnes sont venues se réfugier...

18h48: Trente-quatre ressortissants français et leurs familles ont été évacués de Gaza, annonce le ministère des Affaires étrangères

17h28: Emmanuel Macron a annoncé la tenue d'une "conférence humanitaire" le 9 novembre à Paris, affirmant que "la lutte contre le terrorisme ne justifie pas de sacrifier des civils" alors que des opérations terrestres et des frappes se poursuivent à Gaza. En déplacement en Bretagne, le président français a expliqué que cette conférence humanitaire se déroulerait dans le cadre du Forum de Paris sur la Paix.

16h47: La France a demandé des explications à Israël après une frappe ayant touché l'Institut français de Gaza, a indiqué le ministère français des Affaires étrangères. "Nous avons été informés par les autorités israéliennes que l'Institut français de Gaza avait été visé par une frappe israélienne. Nous avons demandé aux autorités israéliennes de nous communiquer sans délai par les moyens appropriés les éléments tangibles ayant motivé cette décision", indique le Quai d'Orsay, précisant qu'aucun agent ou ressortissant français ne se trouvait dans l'enceinte de l'Institut.

15h40: Le secrétaire d'Etat américain Antony Blinken a affirmé à Tel-Aviv que « le seul moyen d'assurer » la sécurité d'Israël était de créer un Etat palestinien. « La meilleure voie, peut-être même la seule, est celle de deux États pour deux peuples », a déclaré le chef de la diplomatie américaine lors d'une conférence de presse. « C'est le seul moyen d'assurer une sécurité durable » à Israël et « la seule façon de garantir que les Palestiniens réalisent leurs aspirations légitimes à un État qui leur soit propre », a-t-il ajouté, alors que la guerre entre Israël et le Hamas est dans son 28e jour.

15h30: Pour le chef du Hezbollah, la perspective d'une «guerre totale est réaliste» «Nous sommes prêts à toutes les possibilités, met en garde Hassan Nasrallah. Toutes les options sur notre front libanais sont ouvertes. La perspective d’une guerre totale est réaliste.» «Quiconque veut éviter une guerre régionale doit rapidement arrêter l’agression à Gaza», a-t-il ajouté.

15h13: Les Etats-Unis sont "entièrement responsables" de la guerre à Gaza, affirme le chef du Hezbollah libanais. Une attaque contre le Liban serait "l'erreur la plus stupide" qu'Israël pourrait commettre, a-t-il ajouté.

.

15h10: Le secrétaire d'Etat américain Antony Blinken, en visite à Tel-Aviv, affirme que les journalistes couvrant la guerre dans la bande de Gaza doivent être "protégés". M. Blinken a salué ces journalistes "qui accomplissent un travail extraordinaire dans les conditions les plus dangereuses pour raconter l'histoire au monde (...), c'est quelque chose que nous admirons profondément, respectons profondément et nous voulons nous assurer qu'ils soient protégés".

15h09: Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a dit vendredi refuser "une trêve temporaire sans la libération des otages" enlevés le 7 octobre en Israël par le Hamas.

Peu avant, le secrétaire d'Etat américain Antony Blinken avait affirmé avoir discuté avec M. Netanyahu de la possibilité de "pauses humanitaires" dans le conflit entre Israël et le Hamas afin de protéger les civils palestiniens et d'augmenter la distribution de l'aide. Selon l'armée israélienne, au moins 240 otages se trouvent toujours entre les mains du mouvement palestinien.

15h08: «Nous sommes engagés dans la bataille depuis le 8 octobre», estime Hassan Nasrallah. «Certains clament que l’on va s'engager dans la guerre, mais nous sommes engagés dans cette bataille depuis le 8 octobre», a déclaré sous les acclamations le chef du Hezbollah ce vendredi 3 novembre. «Ce qu'il se passe sur notre front peut sembler modeste, mais c’est très important. C'est sans précédent depuis 1948», a-t-il ajouté. Et de conclure : «La bataille de Gaza est décisive.»

15h05: Israël recommande à ses ressortissants de ne pas voyager à l'étranger "en raison de la montée de l'antisémitisme"

14h55: Le ministère des Affaires étrangères annonce avoir été informé par les autorités israéliennes d'une frappe visant l'Institut français de Gaza, ce vendredi.

"Nous avons demandé aux autorités israéliennes de nous communiquer sans délai par les moyens appropriés les éléments tangibles ayant motivé cette décision", explique le quai d'Orsay. "Aucun agent de l’Institut, ni aucun ressortissant français ne se trouvait dans l’enceinte de l’Institut."

 

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de alucardx85
4/novembre/2023 - 04h19
Constrictor a écrit :

Décidément, ce conflit, comme les nombreuses crises qu'on a connu,  réveille les complotistes de tous bords.

Comme si l'AFP,  première agence de presse reconnue par l'état, était une agence complice du terrorisme.

Vous êtes dans tel délire que lorsque que l'on expose la réalité à vos yeux, vous arrivez à la nier tellement votre idéologie vous aveugle.

l'AFP z reçu une note interne pour refuser de qualifier un groupe terroriste‚ de terroristes...

De rien‚ petit collabo.

Portrait de Constrictor
4/novembre/2023 - 01h31
Archimede a écrit :

L'AFP reprend trop souvent la rhétorique terroriste nazislamiste et pas seulement en ce qui concerne le conflit israelo-palestienien.

Trop de complices du hamas qu'on excuse et dont on relativise la responsabilité

Décidément, ce conflit, comme les nombreuses crises qu'on a connu,  réveille les complotistes de tous bords.

Comme si l'AFP,  première agence de presse reconnue par l'état, était une agence complice du terrorisme.

Vous êtes dans tel délire que lorsque que l'on expose la réalité à vos yeux, vous arrivez à la nier tellement votre idéologie vous aveugle.