26/10 06:21

Rédoine Faïd, 51 ans, a été condamné cette nuit par la cour d'assises de Paris à 14 ans de réclusion criminelle pour sa spectaculaire évasion par hélicoptère de la prison de Réau en Seine-et-Marne en 2018

Rédoine Faïd, 51 ans, a été condamné cette nuit par la cour d'assises de Paris à 14 ans de réclusion criminelle pour sa spectaculaire évasion par hélicoptère de la prison de Réau (Seine-et-Marne) en 2018. Le braqueur multirécidiviste  comparaissait aux côtés de 11 autres accusés. Parmi eux, deux frères et trois neveux du braqueur multirécidiviste.

Durant ces six semaines d'audience, l'accusé, faisant le show et ne se privant pas de blagues répétées sur son attrait pour les "belles", a raconté l'organisation minutieuse d'un plan construit autour d'une "faille irrationnelle" : l'absence de filins anti-aériens à côté des parloirs de la prison de Réau. Ils ont depuis été installés.

Le 1er juillet 2018 dans la matinée, un hélicoptère manœuvré par un pilote pris en otage s'était posé devant ces parloirs, où se trouvait Rédoine Faïd avec l'un de ses frères. En "7 minutes 33", le commando avait jeté des fumigènes, forcé les portes à la disqueuse et extrait le braqueur.

L'hélicoptère s'était envolé sous les applaudissements des détenus. Rédoine Faïd purgeait alors de lourdes condamnations, notamment pour l'attaque à l'explosif d'un fourgon blindé en 2011 et pour sa précédente évasion : l'homme s'était déjà évadé de manière spectaculaire en 2013 de la prison de Sequedin (Nord), en prenant des surveillants en otage et en faisant sauter les portes à l'explosif.

Sa sortie était fixée à 2046. La semaine dernière, l'accusation avait requis 22 ans de réclusion criminelle, une peine faite "pour les assassins" selon sa défense. Dans le box, Redoine Faïd, qui reconnu "l'ensemble des faits", avait accueilli ces réquisitions avec un sourire et un sifflotement indifférent. La cour a délibéré dans un lieu tenu secret.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de COLIN33
26/octobre/2023 - 08h07 - depuis l'application mobile

c'est beaucoup pour une évasion en rapport des peines infligées a des criminels