17/10 11:16

Bruxelles: L'auteur de l'attaque, "neutralisé" ce matin par la police, est décédé des suites de ses blessures - L'attaque d'hier soir à provoqué la mort de deux supporters suédois abattus de sang-froid

11h15: Le point sur ce que l'on sait

Un homme soupçonné d'avoir tué deux Suédois lors d'un attentat en pleine rue lundi soir à Bruxelles a été mortellement blessé au cours d'une opération de police mardi matin. "L'auteur de l'attentat terroriste à Bruxelles a été identifié et est décédé", a indiqué sur X (ex-Twitter) la ministre belge de l'Intérieur, Annelies Verlinden, qui a salué le travail des services de renseignement et de sécurité.

Le suspect, activement recherché depuis lundi soir, était un Tunisien radicalisé en séjour illégal en Belgique, selon le Premier ministre Alexander De Croo qui a dénoncé un attentat d'"une totale lâcheté". L'intervention a eu lieu dans la commune bruxelloise de Schaerbeek, où un immeuble avait été perquisitionné dans la nuit. Un message vidéo de revendication avait été posté sur les réseaux sociaux par un homme "se présentant comme l'assaillant et se disant inspiré par l'Etat islamique", selon le parquet fédéral, chargé des dossiers de terrorisme.

"Le terrorisme ne vaincra jamais", a lancé Alexander De Croo lors d'un point de presse matinal, parlant d'une attaque "à l'arme de guerre". L'attaque qui a coûté la vie à deux supporters suédois est survenue lundi peu après 19H00 (17H00 GMT) près de la Place Sainctelette, non loin du centre-ville, à quelques heures d'un match de qualifications de l'Euro-2024 de football opposant la Belgique à la Suède au stade Roi-Baudouin.

D'après les premiers éléments, l'assaillant a pris pour cible avec une arme automatique ces derniers ainsi qu'un chauffeur de taxi, qui a été "grièvement blessé mais serait hors de danger", selon le Premier ministre. Dans la soirée, le centre national de crise a été activé et la menace terroriste relevée au niveau 4, considérée comme "très grave", --niveau maximal-- dans la région de Bruxelles, au stade 3 ("grave") sur le reste du pays.

Conséquence de ce relèvement, inédit à Bruxelles depuis la vague d'attentats jihadistes de 2015-2016, les écoles européennes et certains établissements flamands de la capitale ont gardé portes closes mardi matin. Le suspect a été présenté par les médias comme Abdesalem L., âgé de 45 ans.

10h19: Sur son compte X (ex-Twitter), la Première ministre française Elisabeth Borne a posté un message ce matin. "Bruxelles a été frappée par l’horreur. Nos pensées vont aux victimes et à leurs proches. Face au terrorisme islamiste, notre devoir est de répondre avec la plus grande fermeté. Aux côtés de la Belgique et de la Suède, nous continuerons à le combattre sans relâche", déclare-t-elle.

.

.

10h12: L'homme soupçonné d'avoir tué deux Suédois lors d'une attaque lundi soir à Bruxelles a été mortellement blessé lors de son interpellation par la police mardi matin dans la capitale belge, a annoncé à l'AFP un porte-parole du parquet fédéral. La police avait dû ouvrir le feu pour intercepter le suspect lors d'une opération menée dans la commune bruxelloise de Schaerbeek, selon la même source. « Effectivement oui », a répondu à l'AFP le porte-parole, interrogé sur le fait de savoir si l'individu était décédé.

09h42: Selon la RTBF, l'auteur de l'attaque d'hier soir, qui a été neutralisé ce matin par la police, est décédé des suites de ses blessures

09h34: Le point sur ce que l'on sait ce matin

Un homme soupçonné d'avoir tué deux Suédois lors d'une attaque lundi soir à Bruxelles a été interpellé mardi matin dans la capitale belge, le bourgmestre de la ville parlant de "neutralisation" sans plus de précisions sur son état. L'interpellation a eu lieu dans la commune bruxelloise de Schaerbeek, où un immeuble avait été perquisitionné dans la nuit. "La police a ouvert le feu", a souligné le parquet fédéral, sans préciser non plus l'état du suspect qui doit encore être formellement identifié.

Selon la ministre de l'Intérieur Annelies Verlinden, l'arme utilisée lors de l'attaque a été retrouvée à proximité des lieux de l'interpellation. Le suspect recherché est un homme radicalisé a priori d'origine tunisienne et en séjour illégal en Belgique, selon le Premier ministre Alexander De Croo qui a dénoncé un attentat d'"une totale lâcheté".

Un message vidéo de revendication a été posté sur les réseaux sociaux par un homme "se présentant comme l'assaillant et se disant inspiré par l'Etat islamique", a souligné le parquet fédéral, chargé des dossiers de terrorisme, qui a été saisi de l'enquête. "Le terrorisme ne vaincra jamais", a lancé Alexander De Croo lors d'un point de presse matinal, parlant d'une attaque "à l'arme de guerre".

Le centre national de crise a été activé et la menace terroriste relevée au niveau 4, considérée comme "très grave", --niveau maximal-- dans la région de Bruxelles, au stade 3 ("grave") sur le reste du pays. Les écoles européennes et certains établissements flamands resteront fermés mardi dans la capitale belge, selon les autorités.

Le suspect a été présenté par les médias comme Abdesalem L., âgé de 45 ans. Selon le ministre de la Justice Vincent Van Quickenborne, ce demandeur d'asile a été condamné en Tunisie "pour des délits de droit commun", mais n'était pas signalé pour un risque terroriste. L'attaque est survenue lundi peu après 19H00 (17H00 GMT) près de la Place Sainctelette, à Bruxelles, à quelques heures d'un match de qualifications de l'Euro-2024 de football opposant la Belgique à la Suède au stade Roi-Baudouin.

08h47: L'auteur présumé de l'attaque terroriste survenue à Bruxelles ce lundi soir est actuellement "en réanimation" après avoir été "neutralisé" par la police à Schaerbeek ce mardi matin, affirme La Première (RTBF).

08h31 : L'homme interpellé a été touché au thorax par un tir des force de l'ordre

08h27: Selon un porte-parole du parquet fédéral, l'homme soupçonné d'avoir tué deux Suédois lors d'une attaque hier soir à Bruxelles a été interpellé ce matin dans la capitale belge. L'interpellation a eu lieu dans la commune bruxelloise de Schaerbeek, où un immeuble avait été perquisitionné dans la nuit. "La police a ouvert le feu", a souligné le porte-parole, sans préciser si le suspect était blessé. Il doit encore être formellement identifié.

08h15: Une personne a été neutralisée par la police, ce matin, lors d'une interpellation. Il pourrait s'agir du suspect de l'attaque terroriste selon la RTBF. L'homme aurait été interpellé à la cage aux ours, près de l'immeuble perquisitionné à Schaerbeek. Pour l'instant pas encore de confirmation officielle du parquet fédéral, les vérifications sont en cours

08h04: Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin indique ce mardi sur RTL que la France "va doubler les effectifs à la frontière" avec la Belgique, après l'attentat perpétré à Bruxelles et mobiliser le raid. En vue du match de l'équipe de France de football à Lille ce mardi soir. "il y aura 6 unités de forces mobiles en France", précise également Gérald Darmanin.

05h41: Lors d'une conférence de presse ce matin, le Premier ministre belge Alexander De Croo confirme que l'assaillant n'a toujours pas été arrêté et que "deux vies ont été fauchées". "L'attentat qui a été commis hier l'a été avec une totale lâcheté" par un homme "d'origine tunisienne qui séjournait illégalement" en Belgique.

 

04h52: : Le point ce matin sur l'attentat qui a eu lieu à Bruxelles - Deux personnes de nationalité suédoise ont été tuées hier soir à Bruxelles par un homme armé qui a pris la fuite en scooter, un "lâche attentat" selon le Premier ministre belge Alexander De Croo qui a appelé à l'unité dans "le combat contre le terrorisme". Le parquet fédéral, chargé des dossiers de terrorisme, a été saisi de l'enquête, a indiqué un porte-parole à l'AFP. Les faits sont survenus peu après 19 h (17 h GMT) près de la Place Sainctelette, dans le nord de la capitale belge, avant un match de qualifications de l'Euro-2024 de football opposant la Belgique à la Suède.

Le match a été interrompu à la mi-temps, les joueurs suédois ne souhaitant pas reprendre le jeu après la pause, selon la chaîne francophone RTBF. Selon plusieurs médias, les deux victimes des coups de feu tirés avec une arme automatique seraient des supporteurs suédois. La présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen a fustigé un "abject attentat".

Le président français Emmanuel Macron a, de son côté, estimé que l'Europe est "bousculée" en évoquant l'"attaque terroriste islamiste". Sur le réseau social X (ex-Twitter), le Premier ministre belge a présenté ses condoléances à son homologue suédois Ulf Kristersson après le "lâche attentat sur des citoyens suédois à Bruxelles".

"Je suis actuellement avec les ministres de la Justice et l'Intérieur au centre de crise national. Nous suivons l'évolution de la situation et demandons aux Bruxellois d'être vigilants", a ajouté Alexander De Croo.

Une vidéo de revendication du double meurtre, dans laquelle un homme s'exprime en arabe, circulait lundi soir sur les réseaux sociaux, selon une source proche du dossier.

Dans une autre vidéo des faits, diffusée sur le site du journal flamand Het Laatste Nieuws, on voit le tireur portant un blouson orange fluo mettre à l'épaule une arme automatique et s'enfuir en scooter après son geste perpétré à proximité d'un immeuble. On entend au moins quatre coups de feu, selon ces mêmes images.

Dans le contexte de guerre entre Israël et le mouvement islamiste palestinien Hamas, la France est passée vendredi en mode urgence attentat après l'assassinat d'un enseignant à coups de couteau.

Le ministre de l'Intérieur français, Gérald Darmanin, a annoncé un renforcement des contrôles à la frontière avec la Belgique.

La Belgique a déjà été la cible de plusieurs attentats revendiqués par le groupe Etat islamique. Le 22 mars 2016, Bruxelles avait été frappée par une double attaque-suicide à l'aéroport de Zaventem et dans le métro en plein quartier européen. Il y avait eu 35 morts, d'après le bilan réévalué lors du procès d'assises qui s'est tenu de décembre 2022 à septembre dernier.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Hola2
17/octobre/2023 - 13h17
De Pompignan a écrit :

C'est Zemmour qui t'a dit ça ? Renseigne-toi un peu...

Juste la vérité. Zemmour n'a rien à voir.

Portrait de Hola2
17/octobre/2023 - 13h12
De Pompignan a écrit :

Avec certains esprits étroits, il faut faire simple. Basique.

l'insulte est l'apanage des faibles.

Portrait de Hola2
17/octobre/2023 - 13h11
De Pompignan a écrit :

Ah ok !

Et Richard Cœur de Lion, quand il partait en croisades massacrer tout ce qui bougeait en Terre sainte, il allait au Club Med ? C'était pas la guerre ?

Les croisades sont une réponse à l'agression des arabo-musulmans qui ont déclenché les hostilités AVANT.

Portrait de Hola2
17/octobre/2023 - 13h07
De Pompignan a écrit :

Tu es au courant que l'homme actuel est originaire d'Afrique ? Tu veux te remigrer ?

Sophisme bonjour.

Portrait de Alexshe
17/octobre/2023 - 13h05
De Pompignan a écrit :

Ah ok !

Et Richard Cœur de Lion, quand il partait en croisades massacrer tout ce qui bougeait en Terre sainte, il allait au Club Med ? C'était pas la guerre ?

Merci de confirmer que ces gens ont 900 ans de retard!

Portrait de Hola2
17/octobre/2023 - 12h33

Un parasite en moins mais le travail qui reste à faire est colossal voir insoluble. Seule la remigration pourrait réguler le problème mais ça se fera pas.

Portrait de Gustave68
17/octobre/2023 - 12h27

 Ô les croyants ! Ne prenez pas pour amis les Juifs et les Chrétiens ; ils sont les amis les uns des autres. Et celui d’entre vous qui les prend pour amis devient un des leurs. Allah ne guide certes pas les gens injustes » Sourate 5 verset 51

Portrait de flavtop
17/octobre/2023 - 11h43 - depuis l'application mobile

"petit ange parti trop tôt"

Portrait de dede35
17/octobre/2023 - 11h39

Il faut l'ehterrer enveloppé dans une peau de porc 

Portrait de Amandecroquante
17/octobre/2023 - 09h52

En France on va nous mettre des sous-titres partout dès que ça parle en anglais. Par contre sur une revendication en arabe pas de sous-titres…

ça va nous compliquer la tâche pour échanger avec les padamalgam 

Portrait de LEON
17/octobre/2023 - 09h45
Hercule Poirot a écrit :

Vous avez raison!

Mais la grande différence avec les guerres précèdentes est que l'ennemi maintenant peut être votre voisin, votre collègue de travail, un quidam que vous croisez dans la rue...

Alors que p.ex les nazis étaient "en face" clairement identifiables. Nous allons vers une période de terreur absolue.

De plus les entrées de clandestins continuent sans cesse que cela soit par Les Balkans, Lampedusa, Les Canaries. 

Là une 1ère décision logique serait de bloquer toute entrée sur sol européen de migrants clandestin.

Car l'ennemi se renforce tous les jours un peu plus grâce à cette invasion que nos Autorités laissent se dérouler sans AUCUNE réaction!

L'invasion n'est pas près de finir , le 2 août 2023 Macron a déclaré au Figaro : " la France a toujours été une terre d'immigration et doit le rester " . Nos " autorités " ( pour nous , pas pour nombre de nos cités )  ne laissent pas se dérouler cette invasion sans réaction , nos autorités la  VEULENT .

Je présume que c'est dans le cadre d'un " devoir de réparation "  des " crimes contre l'humanité commis par la France par la colonisation " . En février 2017 Macron en Algérie , a déclaré à des ministres algériens " la colonisation par la France est un crime contre l'humanité " .

Portrait de kylun2004
17/octobre/2023 - 09h38
autunbibractepassy a écrit :

En réa... Faut vraiment qu'ils apprennent à tirer, 70 balles par an c'est pas suffisant, c'est ce que je tire en une séance.

si la police le tue ils sont emmerder par une enquete, c'est plus prudent de le laisser en vie. drole d'epoque

 

Portrait de Amandecroquante
17/octobre/2023 - 08h16
Hercule Poirot a écrit :

Vous avez raison!

Mais la grande différence avec les guerres précèdentes est que l'ennemi maintenant peut être votre voisin, votre collègue de travail, un quidam que vous croisez dans la rue...

Alors que p.ex les nazis étaient "en face" clairement identifiables. Nous allons vers une période de terreur absolue.

De plus les entrées de clandestins continuent sans cesse que cela soit par Les Balkans, Lampedusa, Les Canaries. 

Là une 1ère décision logique serait de bloquer toute entrée sur sol européen de migrants clandestin.

Car l'ennemi se renforce tous les jours un peu plus grâce à cette invasion que nos Autorités laissent se dérouler sans AUCUNE réaction!

Oui c’est bien ce que je voulais dire, et vous avez raison.

la guerre a commencé pour moi en 2001 et nous n’avons jamais fait en sorte de protéger notre culture et notre civilisation depuis. J’imagine que les générations suivantes nous jugeront comme nous jugeons les collabos d’antan

Portrait de COLIN33
17/octobre/2023 - 08h13 - depuis l'application mobile

C'est sous l'effet de la surprise que les politiques réagissent, et encore!

Portrait de Hercule Poirot
17/octobre/2023 - 08h08
Amandecroquante a écrit :

En 1939, la France malgré sa puissance n’avait pas compris la menace (enfin les politiques de l’époque)

Si en 2023, l’Europe n’a toujours pas compris qu’elle était en guerre, et qu’elle attends la déroute pour se réveiller, c’est vraiment que l’Histoire ne nous apprends rien…

surtout si comme en 39, l’extrême gauche signe un pacte de non-agression juste avant…

Vous avez raison!

Mais la grande différence avec les guerres précèdentes est que l'ennemi maintenant peut être votre voisin, votre collègue de travail, un quidam que vous croisez dans la rue...

Alors que p.ex les nazis étaient "en face" clairement identifiables. Nous allons vers une période de terreur absolue.

De plus les entrées de clandestins continuent sans cesse que cela soit par Les Balkans, Lampedusa, Les Canaries. 

Là une 1ère décision logique serait de bloquer toute entrée sur sol européen de migrants clandestin.

Car l'ennemi se renforce tous les jours un peu plus grâce à cette invasion que nos Autorités laissent se dérouler sans AUCUNE réaction!

Portrait de Decenale
17/octobre/2023 - 07h33

On a beau prévenir encore et encore de ce qui va arriver à cause du gauchisme, les gens ne veulent pas l'entendre jusqu'à ce que ça leur arrive.

Le cauchemar ne fait que commencer. Cette guerre de civilisation on est en train de la perdre.

Portrait de Amandecroquante
17/octobre/2023 - 06h54

En 1939, la France malgré sa puissance n’avait pas compris la menace (enfin les politiques de l’époque)

Si en 2023, l’Europe n’a toujours pas compris qu’elle était en guerre, et qu’elle attends la déroute pour se réveiller, c’est vraiment que l’Histoire ne nous apprends rien…

surtout si comme en 39, l’extrême gauche signe un pacte de non-agression juste avant…