11/10 19:07

Mohamed Lamine Aberouz, jugé pour complicité dans l'assassinat d'un couple de policiers à leur domicile de Magnanville a été condamné à la réclusion criminelle à perpétuité

Mohamed Lamine Aberouz, jugé pour complicité dans l'assassinat d'un couple de policiers à leur domicile de Magnanville(Yvelines) le 13 juin 2016 au nom de l'organisation État islamique (EI), a été condamné mercredi à la réclusion criminelle à perpétuité, assortie d'une peine de sûreté de 22 ans. La cour d'assises spéciale de Paris a suivi à la lettre les réquisitions du ministère public. L'avocat général avait réclamé la peine maximale à l'encontre de l'accusé, qui n'a eu de cesse durant le procès de proclamer son innocence.

Au cours du procès de l'attentat de Magnanville, le complice présumé du tueur, Mohamed Lamine Aberouz, a été condamné à la réclusion criminelle à perpétuité assortie d'une peine de sûreté de 22 ans par la cour d'assises spéciale de Paris.

Le seul accusé encore en vie, Mohamed Lamine Aberouz, était poursuivi pour complicité dans l'assassinat du couple de policiers, Jean-Baptiste Salvaing et Jessica Schneider, par l'islamiste Larossi Abballa.

Le 13 juin 2016, les deux victimes avaient été sauvagement assassinées par Larossi Abballa. Jessica Schneider avait été égorgée sous les yeux de son enfant âgé de 3 ans à l'époque, tandis que Jean-Baptiste Salvaing, policier, avait été poignardé à plusieurs reprises, dans leur maison de Magnanville (Yvelines).

L'assassin, acquis à la cause de Daesh, avait été neutralisé dans l'assaut du Raid, après avoir revendiqué l'attentat sur les réseaux sociaux.

L'accusation avait notamment été motivée par une trace ADN de Mohamed Lamine Aberouz retrouvée par les enquêteurs sur le repose-poignet de l'ordinateur portable des victimes. Le ministère public s'était aussi appuyé sur le témoignage d'enquêteurs, qui ont indiqué que le téléphone portable de l'accusé n'avait pas «borné» dans une zone entourant une mosquée des Mureaux (Yvelines), là où il prétendait s'être rendu le soir de l'attentat terroriste islamiste.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de bergil
11/octobre/2023 - 20h32
Genco22000 a écrit :

A savoir, si c'est une réelle "perpetuité" !

Et pas libéré dans 22 ans.

Il y a longtemps qu'il n'y a plus de perpétuité réelle , ni d'ailleurs de sureté de 22 ans , dans dix ans il est libre !

Portrait de bruno.13
11/octobre/2023 - 19h56

Toute autre condamnation aurait été incompréhensible, même si une peine de sureté plus longue aurait pu être décidée

Portrait de Genco22000
11/octobre/2023 - 19h11

A savoir, si c'est une réelle "perpetuité" !

Et pas libéré dans 22 ans.