05/10 16:30

Gabriel Attal annonce la création d'une mission, qui devra notamment réfléchir à l'idée de «constituer des groupes de niveaux» en français et maths au collège, plutôt que de les enseigner «par classe»

Gabriel Attal a annoncé la création d'une mission, qui devra notamment réfléchir à l'idée de «constituer des groupes de niveaux» en français et maths au collège, plutôt que de les enseigner «par classe».

À l'occasion de la journée mondiale des enseignants, le ministre de l'Éducation a lancé «une “Mission exigence des savoirs”», qui permettra «d'élaborer la stratégie» pour «élever le niveau de notre école», avec une «priorité donnée au français et aux mathématiques», dans un discours prononcé sur l'esplanade de la Bibliothèque nationale François Mitterrand, devant enseignants et élèves.

Cette commission — coordonnée par des experts et hauts fonctionnaires de l'Éducation nationale, et associant professeurs, recteurs et inspecteurs — réalisera «un nombre très important d'auditions» et «rendra ses conclusions sous huit semaines, soit au tout début du mois de décembre», pour «une première mise en œuvre dès la prochaine rentrée» en septembre 2024, a-t-il ajouté. Elle devra aborder «les programmes, leurs contenus et leur organisation», a détaillé Gabriel Attal. «S'il faut les réviser, les adapter, les changer, nous le ferons».

«La démarche que je lance permettra (...) d'arbitrer un certain nombre de débats qui durent : faut-il maintenir l'organisation en cycles ou revenir à un séquençage par année et par classe? Faut-il conserver, notamment au collège, le principe de classes très hétérogènes ou prolonger une réflexion par niveau, comme nous l'expérimentons avec la nouvelle (classe de) 6e cette année?», a-t-il développé.

«Est-ce qu'il ne faut pas réfléchir, au moins pour ces matières fondamentales, à une organisation plus modulaire du collège, à une organisation pour ces matières par groupes de compétences ou de niveaux?», a poursuivi le ministre, évoquant aussi l'idée de «stages de réussite» pendant l'été pour les élèves en difficulté pour pouvoir passer en 6e. «Je souhaite donc que cette mission puisse se pencher sur ces questions».

Le ministre a aussi annoncé le lancement, «dès la semaine prochaine», d'une «consultation» de l'ensemble des professeurs sur «les priorités et les actions» à mettre en place pour «concrétiser ce choc des savoirs». Gabriel Attal avait déjà indiqué fin août qu'il voulait «“mettre le paquet” sur les savoirs fondamentaux», avec notamment deux heures consacrées chaque jour à la lecture au CP et «au moins un texte écrit» produit chaque semaine en CM2.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions