29/09 13:02

Le baccalauréat 2024, dont le calendrier a été modifié cette année après une avalanche de critiques de la réforme de l'examen, démarrera le 18 juin avec l'écrit de philosophie

Le baccalauréat 2024, dont le calendrier a été modifié cette année après une avalanche de critiques de la réforme de l'examen, démarrera le 18 juin avec l'écrit de philosophie, suivi des deux épreuves de spécialités, et du grand oral.

Selon un document du ministère de l'Education, dont l'AFP a obtenu jeudi une copie, "les épreuves de philosophie sont fixées le mardi 18 juin 2024 matin, les épreuves écrites de spécialités sont fixées les mercredi 19, jeudi 20 et vendredi 21 juin 2024 et le grand oral à compter du lundi 24 juin et au plus tard le 3 juillet 2024". La note du bac repose désormais à 40% sur du contrôle continu et à 60% sur des épreuves dites terminales, dont les épreuves de spécialités, la philosophie et le grand oral, passés en classe de Terminale.

La tenue en mars des épreuves de spécialités du bac, mise en place pour la première fois en 2023, avait suscité la polémique. Ce calendrier avait été accusé d'entraîner absentéisme et démotivation de certains élèves au dernier trimestre. Gabriel Attal avait annoncé fin août le renvoi des épreuves de spécialités de mars à juin, une décision saluée par les syndicats.

Restait à détailler le déroulé des épreuves. Toujours selon ce calendrier, les épreuves écrites anticipées de français (écrit du bac français, pour les classes de première), auront lieu le vendredi 14 juin 2024 matin. Les dates de l'oral de français devront être fixées par les académies, entre le 24 juin et le 5 juillet 2024. Les épreuves écrites du bac professionnel auront lieu quant à elles les 11 et 14 juin, puis du 18 au 21 juin et enfin du 24 au 26 juin 2024.

Les épreuves du second groupe (dites "de rattrapage") du bac général et technologique, ainsi que l'épreuve de contrôle du "bac pro", se dérouleront dans l'ensemble des académies jusqu'au jeudi 11 juillet 2024 inclus. Les épreuves du diplôme national du brevet auront lieu les jeudi 27 et vendredi 28 juin 2024.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de MICMAH458
29/septembre/2023 - 22h52
Commandant Cousteau a écrit :

Ceci dit, ça ne sera pas mieux là. Il sera impossible aux correcteurs des épreuves écrites d’être jury d’oral. Ça sent encore un beau bazar en juin…

 

Remarque : il a fallu deux minutes aux profs pour s’en rendre compte… combien de temps pour le ministère ?? Au moins 10 mois a priori…

Tout à fait d'accord.  Et concernant le temps qu'il a fallu au ministère pour se rendre compte de cette ineptie, ils ont une excuse : ils travaillent, ou plus exactement ils sont occupés au ministère, justement.  Ce sont des technocrates, des fonctionnaires bien loin de la réalité du terrain, mais c'est hélas la spécialité de la France.

Portrait de Commandant Cousteau
29/septembre/2023 - 17h01
MICMAH458 a écrit :

Mais je vous demande bien pardon, c'est vrai que c'est le prédécesseur (je suppose que vous parlez de blanquer) qui avait mis les épreuves du Bac en mars, mais ndiaye n'a rien fait pour rectifier cette idiotie.  Bref, aucun de ces deux gugusses n'a trouvé ce calendrier totalement hors sujet.  Et je vous rejoins sur les 3 années de perdues, à cause de gars parachutés à des postes hors de leurs compétences.

Ceci dit, ça ne sera pas mieux là. Il sera impossible aux correcteurs des épreuves écrites d’être jury d’oral. Ça sent encore un beau bazar en juin…

 

Remarque : il a fallu deux minutes aux profs pour s’en rendre compte… combien de temps pour le ministère ?? Au moins 10 mois a priori…

Portrait de MICMAH458
29/septembre/2023 - 16h47
Commandant Cousteau a écrit :

Surtout 3 ans de perdus avec son prédécesseur qui a fait cette réforme. Mais le prétexte pour cracher dessus était bien tenté.

Mais je vous demande bien pardon, c'est vrai que c'est le prédécesseur (je suppose que vous parlez de blanquer) qui avait mis les épreuves du Bac en mars, mais ndiaye n'a rien fait pour rectifier cette idiotie.  Bref, aucun de ces deux gugusses n'a trouvé ce calendrier totalement hors sujet.  Et je vous rejoins sur les 3 années de perdues, à cause de gars parachutés à des postes hors de leurs compétences.

Portrait de dede35
29/septembre/2023 - 15h49

en attendant ceux de 2023 ont été lésés

Portrait de Commandant Cousteau
29/septembre/2023 - 15h43
MICMAH458 a écrit :

Décidément, pap ndiaye avait tout faux, et prouve chaque jour son incompétence à ce poste qu'il a occupé pendant un an, soit un an de perdu pour améliorer l'éducation nationale.

Surtout 3 ans de perdus avec son prédécesseur qui a fait cette réforme. Mais le prétexte pour cracher dessus était bien tenté.

Portrait de MICMAH458
29/septembre/2023 - 14h54

Décidément, pap ndiaye avait tout faux, et prouve chaque jour son incompétence à ce poste qu'il a occupé pendant un an, soit un an de perdu pour améliorer l'éducation nationale.

Portrait de kuwabara
29/septembre/2023 - 15h47

on veut toujours changer tout , pi apres on pleure , retour du service militaire, retour d une ecole plus sévère , retour des uniformes , retour au 90 kmh  etc etc...