18/07 20:01

L’acteur et réalisateur Nicolas Bedos visé par une enquête préliminaire pour "viol et agression sexuelle", déclenchée à la suite des témoignages de plusieurs femmes et de trois plaintes distinctes

Une enquête préliminaire pour viol et agressions sexuelles a été ouverte le 5 juillet pour examiner trois plaintes distinctes de femmes mettant en cause le réalisateur Nicolas Bedos, a indiqué ce soir le parquet de Paris, confirmant une information de Mediapart. Agé de 44 ans, il doit également comparaître en février 2024 devant le tribunal correctionnel de Paris dans une autre procédure pour agression sexuelle en état d'ivresse après la plainte d'une femme en juin.

Une procédure pour «viol et agression sexuelle», deux autres pour «agression sexuelle» ont été ouverte selon le Parquet. Le parquet de Paris a ainsi reçu le signalement de plusieurs femmes à la fin du mois de juin. Une a été entendue le 4 juillet, une autre doit l’être le 21 juillet.

Plusieurs femmes, plaignantes ou non décrivent dans la presse, "des comportements violents" de la part de Nicolas Bedos.

Celles-ci expliquent avoir voulu témoigner également auprès de la justice après avoir appris l’existence d’une plainte, afin d’appuyer cette démarche. Chloé  a ainsi adressé un courrier au procureur de la République de Paris afin de décrire une histoire datant de la fin des années 90. «Il m’a agressée sexuellement et physiquement dans des circonstances de travail et d’amitié, écrit la comédienne et scénariste de 50 ans dans son signalement."

Une autre explique que Nicolas Bedos aurait eu «à son]égard un comportement déplacé et violent» en août 2017. L’acteur aurait tenté à plusieurs reprises de l’embrasser de force avant de devenir «agressif».

Médiapart publie également plusieurs témoignages de femmes n’ayant pas souhaité porter plainte. Ces récits décrivent des scènes pouvant s’apparenter à des agressions sexuelles, à des comportements violents, souvent accompagnés d’une forte consommation d’alcool dans différents établissements parisiens. 

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Navarin
23/juillet/2023 - 17h22

.

Portrait de Navarin
23/juillet/2023 - 17h22

.

Portrait de Navarin
23/juillet/2023 - 17h22

.

Portrait de Navarin
23/juillet/2023 - 17h22

.

Portrait de Navarin
23/juillet/2023 - 17h22

.

Portrait de Navarin
23/juillet/2023 - 17h22

.

Portrait de Navarin
23/juillet/2023 - 17h22

.

Portrait de Electro
19/juillet/2023 - 08h15

Comment voulez vous qu'il en soit autrement.

Il a grandi en entendant son père traiter les femmes de S......... !

Portrait de COLIN33
19/juillet/2023 - 07h59 - depuis l'application mobile

encore un,c'est pire que le COVID

Portrait de Capri
19/juillet/2023 - 00h03

Il a la réputation de sortir beaucoup et d’être tout le temps bien « parti ». Donc pas étonnantes ces histoires… 

Apres, c’est toujours pareil, il faut prouver ce que vous avancez Mesdames. Avec un examen medical dans la foulée de l’agression ou du viol et un dépôt de plainte.

Portrait de Capri
18/juillet/2023 - 23h59
Electro a écrit :

;

Mais oui, c’est vrai ça !

Portrait de Alexshe
18/juillet/2023 - 20h43

Même si je ne l'aime pas du tout je vais pas m'avancer et dire qu'il est coupable. Mais disons que ça ne m'étonnerait pas qu'il le soit.... Ce mec n'inspire pas confiance. Il n'aime que lui et ça se voit !

Portrait de cmeta
18/juillet/2023 - 20h38

sacrés bobos gauchistes  donneurs de lecons tous pourris

Portrait de -Nico-
18/juillet/2023 - 20h36

Cette petite pute de gauchiasse dégénéré donneur de leçons passe à la casserole. C’est bon ça. 

Portrait de Electro
19/juillet/2023 - 08h15

;