13/07 13:02

Telecom Italia écope d'une amende de 760.000 euros en raison d'un accord sur les droits télé du championnat de football italien avec DAZN, le "Netflix" du sport en direct

Le gendarme de la concurrence en Italie a annoncé avoir infligé une amende de plus de 760.000 euros au groupe Telecom Italia (TIM), en raison d'un accord sur les droits de télévision du championnat de football italien avec DAZN, le "Netflix" du sport en direct.

Cet accord conclu en 2021 privait les concurrents de TIM "de la possibilité d'associer à leurs services" des "contenus particulièrement précieux" liés au championnat de la Serie A, la première division du football italien, indique l'antitrust italien dans un communiqué.

DAZN, plateforme sur abonnement diffusant en streaming et actuel diffuseur principal de la Serie A en Italie, a de son côté écopé d'une amende de 7,24 millions d'euros.

La plateforme avait raflé l'intégralité des droits TV de la Serie A pour la période 2021-2024, contre un montant de 840 millions d'euros par saison.

L'accord, "qui prévoyait une exclusivité en faveur de Tim et l'interdiction de partenariats avec ses concurrents", risquait "d'avoir des effets préjudiciables sur la dynamique concurrentielle dans le secteur des télécommunications", ont jugé les autorités de la concurrence.

Grâce à l'intervention de l'antitrust italien, "l'infraction n'a duré qu'un peu plus d'un mois": en août 2021, les deux groupes ont mis fin à l'application des clauses incriminées et ont ensuite conclu un nouveau contrat le 4 août 2022, selon le communiqué.

Cette révision de l'accord "a permis à tous les opérateurs intéressés, y compris Sky, de conclure des partenariats avec DAZN et, par conséquent, d'offrir une combinaison de services de connectivité et de contenus audiovisuels en rapport avec la Serie A", relève le gendarme de la concurrence.

D'un point de vue financier aussi, l'accord avec DAZN s'est avéré peu concluant pour TIM, dont le principal actionnaire est le groupe français Vivendi.

L'opérateur historique a dû ainsi lancer trois avertissements sur résultats en 2021, liés aux revenus inférieurs aux attentes de son accord avec la plateforme.

Ailleurs sur le web

Vos réactions