13/06 18:02

Un ancien cadre du géant sud-coréen de l'électronique Samsung a été inculpé pour avoir volé des secrets industriels à son entreprise dans le but de créer une usine de semiconducteurs en Chine

Un ancien cadre du géant sud-coréen de l'électronique Samsung a été inculpé pour avoir volé des secrets industriels à son entreprise dans le but de créer une usine de semiconducteurs en Chine, a indiqué mardi le parquet à l'AFP.

L'homme, âgé de 65 ans et dont l'identité n'a pas été divulguée, est soupçonné d'avoir dérobé des plans d'installations industrielles entre 2018 et 2019 dans le but de construire une usine à Xian, dans le centre de la Chine, près de là où Samsung possède lui-même une unité de production, a précisé le parquet.

Le matériel volé est classifié en tant que "technologie nationale fondamentale", dont la divulgation et l'exportation sont strictement réglementées par la loi sud-coréenne pour protéger l'économie et la sécurité nationale du pays. La valeur des plans que l'individu a tenté de voler est estimée à au moins 300 milliards de wons (218 millions d'euros), selon les autorités.

Le suspect "est actuellement détenu à la maison d'arrêt de Suwon", dans la banlieue sud de Séoul, et a été formellement inculpé lundi, a indiqué à l'AFP un porte-parole du parquet. Il a travaillé durant 28 ans pour plusieurs des plus grands groupes du secteur, et il est considéré comme "un des meilleurs experts en fabrication de semiconducteurs" du pays, selon le communiqué du parquet.

Six autres personnes, qui travaillaient pour lui et sont soupçonnées d'avoir participé au vol de secrets, ont également été inculpées, a-t-il précisé. "Il s'agit d'un crime grave qui aurait pu avoir un impact négatif énorme sur notre sécurité économique, en ébranlant les fondations de l'industrie nationale des semiconducteurs à une période où la concurrence pour la production de puces s'intensifie jour après jour", ajoute le communiqué, rappelant que le secteur des semiconducteurs représente 16,5% des exportations sud-coréennes en 2022 et constitue "un bien de sécurité nationale".

Samsung est l'un des plus gros producteurs mondiaux de semiconducteurs et de smartphones, et représente à lui seul un cinquième de l'économie sud-coréenne.

 

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions