08/06 09:40

Le PDG de CNN, Chris Licht, poussé vers la sortie, après plusieurs semaines de remous au sein de la rédaction et une chute brutale des audiences

Le PDG de CNN, Chris Licht, va quitter la direction de la chaîne d'information américaine, a annoncé i le groupe, après plusieurs semaines de remous au sein de la rédaction, qui fait face à une crise d'identité et une chute de ses audiences. Ce départ intervient à un moment crucial pour CNN, alors qu'a démarré la campagne de la présidentielle américaine 2024, les élections offrant traditionnellement un coup d'accélérateur majeur aux audiences et aux revenus des chaînes d'information. Les responsables du groupe Warner Bros Discovery, maison mère de CNN, n'ont pas encore désigné de successeur, selon un communiqué.

Chris Licht avait pris les rênes de la plus ancienne chaîne d'information en continu aux Etats-Unis en mai 2022, après le départ soudain du patron emblématique Jeff Zucker, qui n'avait pas fait état à ses dirigeants de sa relation amoureuse avec une cadre de CNN.

Depuis, le quinquagénaire a tenté de relancer la vieille dame de l'info en continu, dont les audiences souffrent de la concurrence avec sa rivale conservatrice Fox News, mais aussi avec MSNBC, à la ligne éditoriale plus à gauche. Il a effectué plusieurs remaniements au sein de la grille des programmes, sans succès pour l'instant, et tenté quelques coups médiatiques, en premier lieu l'émission en direct et en public avec Donald Trump comme invité, mi-mai.

Ce programme a été mal reçu par une partie de l'opinion mais aussi au sein de la rédaction, qui y a vu une plateforme offerte sans réserve à l'ancien président, devant une assistance de sympathisants républicains pour la plupart acquis à sa cause.

En outre, l'effet de l'émission sur les audiences a été de courte durée, puisque quelques jours après, CNN est passée derrière la petite chaîne conservatrice Newsmax au classement de la journée. La position de Chris Licht a été encore davantage fragilisée par la publication, la semaine dernière, d'un très long article du magazine The Atlantic, qui a souligné la rupture nette entre le dirigeant et ses équipes.

"La tâche n'était pas simple, en particulier à un moment de grand chamboulement et de transformation et Chris y a mis tout son coeur", a commenté le PDG de Warner Bros Discovery, maison mère de CNN, David Zaslav, dans une note interne obtenue par l'AFP. "Malheureusement, les choses ne se sont pas passées comme nous l'avions espéré et, au final, j'en assume la responsabilité", a-t-il ajouté.

L'arrivée de Chris Licht chez CNN a correspondu à un changement d'ère au sein de la chaîne, désormais partie du nouvel ensemble Warner Bros Discovery, fusion du groupe de télévision Discovery avec son concurrent Warner Bros, qui comprend aussi la chaîne HBO et la plateforme de streaming HBO Max, rebpatisée récemment Max.

Le patron de Discovery, David Zaslav, devenu celui du groupe fusionné, a imposé des réductions de coûts et davantage de retenue dans les dépenses liées aux contenus, une rupture pour Warner Bros.

"Il est clair qu'il (Chris Licht) n'était pas bien vu de la rédaction, mais la question est de savoir si c'était pour sa gestion ou parce qu'il essayait de la pousser dans une direction vers laquelle elle ne voulait pas aller", interroge Jeffrey McCall, professeur à l'université DePauw. "Chris Licht a essayé de ramener CNN sur le terrain du journalisme direct", au ton moins subjectif, poursuit l'universitaire, pour qui la chaîne "était devenue orientée idéologiquement", ce qui "avait limité leur audience à la gauche", terrain déjà occupé par MSNBC.

"Licht et ses patrons ont tort de penser que les gens veulent de l'information qui soit pile au centre" sur le plan éditorial, a estimé, elle, l'éditorialiste Cynthia Tucker, dont les billets sont repris dans plusieurs journaux. "Si c'était le cas, (la chaîne publique) PBS", au ton très modéré, "serait en tête des audiences.

" La nouvelle du départ de Chris Licht était bien accueillie par Wall Street. L'action Warner Bros Discovery prenait 4,50% vers 16H00 GMT à la Bourse de New York.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions