06/06 16:46

Le mercredi 28 juin en prime-time, M6 lancera « Aidons nos fermes », son nouveau programme présenté par Marie Portolano et Patrice Cougoureux - Voici le concept !

Le mercredi 28 juin prochain en prime-time, M6 lancera « Aidons nos fermes », son nouveau programme présenté par Marie Portolano

et Patrice Cougoureux. 

Cette émission vient en aide à la nouvelle génération d’agriculteurs qui, pour sauver leur exploitation familiale en difficulté, cherchent à se diversifier et à transformer leur activité purement agricole. Pour les aider, le binôme Marie Portolano et Patrice Cougoureux, lui-même agriculteur, partira à la rencontre de ces exploitants si attachants et les aidera à mettre en place le projet de diversification le plus adapté pour eux.

Stéphane est un agriculteur exploitant dont l’activité agricole est basée sur l'élevage bovin et la polyculture. Après le décès de son père et de son frère lorsqu’il avait 12 ans, sa mère a essayé de sauvegarder la ferme mais lorsque Stéphane reprend l’exploitation, il constate que tout est à revoir. Il opère les changements au fur et à mesure et entreprend un vaste projet de robotisation de l'exploitation, seulement la crise a raison de ce projet. Son exploitation agricole est alors rapidement placée en redressement judiciaire. Aujourd’hui, Stéphane et son fils Dorian, 18 ans, se battent pour redresser la santé financière de l'exploitation et ne pas perdre la ferme familiale. Ils débordent d’idées pour faire vivre la ferme mais ont besoin d’un coup de pouce pour jauger et opérer tous ces changements.

Depuis toujours, Anthony souhaite être paysan. Il a repris l’exploitation de ses voisins avec sa compagne Mylène. Ensemble, ils ont donc tout recommencé de zéro ! Aujourd’hui, ils ont une exploitation bovine, porcine et font du maraîchage. À présent, ils ont 40 vaches sur 34 hectares et 2 hectares en maraîchages, 200 porcs, 40 poules et quelques ânes. Fiers de ce qu’ils ont accompli, ils ont néanmoins de nombreux emprunts et pas vraiment de salaires. Dès qu’ils gagnent un peu d’argent, ils le réinjectent dans le matériel agricole. Financièrement les fins de mois sont très compliquées. Malgré cela, Anthony, optimiste de nature, veut rebondir. Anthony et Mylène voudraient développer une gamme de pop-corn fermier fait à base de leur propre maïs, mais ils ont besoin d’être rassurés avant de se lancer et surtout, ils ne savent pas par quel bout commencer…

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions