24/05 16:02

La justice française ordonne un procès pour 19 hommes inculpés dans l’enquête sur la mort de 39 migrants vietnamiens, retrouvés asphyxiés dans une remorque de camion en Angleterre en 2019

La justice française a ordonné un procès devant un tribunal correctionnel à Paris pour 19 hommes inculpés dans l’enquête sur la mort de 39 migrants vietnamiens, retrouvés asphyxiés dans une remorque de camion en Angleterre en 2019, a appris l’AFP mercredi de source proche du dossier.

Ces suspects âgés de 21 à 58 ans, de nationalité vietnamienne, française, chinoise, algérienne ou marocaine, seront jugés à Paris pour une série de délits en lien avec un vaste réseau d’immigration clandestine du Vietnam vers l’Europe, aux termes d’une décision rendue mardi par deux juges d’instruction.

Ce drame, à l’automne 2019, avait jeté une lumière crue sur les risques encourus par les migrants aux mains de filières clandestines.

Le matin du 22 octobre 2019, les victimes étaient montées dans une remorque dans le nord de la France qui avait ensuite été transportée jusqu’au port belge de Zeebruges, pour traverser la Manche, avant d’être prise en charge en Angleterre par un autre transporteur.

Les corps de 31 hommes et huit femmes, âgés de 15 à 44 ans et tous originaires du Vietnam, avaient ensuite été découverts dans la remorque, dans une zone industrielle à l’est de Londres.

A l’issue d’investigations transnationales, les enquêteurs français ont conclu que les 19 suspects - dont six sont en détention provisoire- étaient chargés de l’organisation du transport des victimes et de l’hébergement temporaire des personnes migrantes en région parisienne.

D’après des interceptions téléphoniques, ces hommes désignaient les personnes migrantes par les termes de « marchandises » ou de « poulets ». Ils seront tous jugés pour aide à l’entrée, à la circulation ou au séjour irréguliers d’un étranger en France, commis en bande organisée, ainsi que pour association de malfaiteurs en vue de la commission de délits, punis de dix ans d’emprisonnement.

Quatre d’entre eux seront en outre jugés pour homicides involontaires par violation manifestement délibérée d’une obligation particulière de prudence ou de sécurité. En revanche, un non-lieu a été prononcé concernant les poursuites pour traite d’êtres humains en bande organisée, infraction criminelle faisant encourir 20 ans. Outre la France, des procédures judiciaires ont été menées au Royaume-Uni, au Vietnam et en Belgique.

 

Ailleurs sur le web

Vos réactions