25/03/2023 08:05

Colère après la diffusion d'un enregistrement dans laquelle des policiers insultent et semblent mettre une baffe à un manifestant : Le Préfet de police demande une enquête - Regardez

Le Préfet de police de paris, invité hier soir dans "C à vous" a réagi hier soir à cet enregistrement audio diffusé dans la journée et qui fait polémique. Diffusé par Loopsider et par le Monde, on entend des policiers présentés comme des policiers de la Brav'M, s'adresser à des manifestants regroupés et assis par terre dans une rue du 3e arrondissement.

On les entend prononcer des phrases comme : "T'as une sacrée tête à claques quand même ! "Tout à l'heure, quand on est arrivé, tu as eu tellement peur que t'as bandé vers l'intérieur…"

On entend ensuite un bruit, laissant penser que l'homme aurait reçu une gifle :

"Efface ton sourire, efface ton sourire, efface ton sourire. Prends exemple sur tes potes ! Tu la fermes ou tu veux que je recommence ? Ah tu commences à bégayer, t'en reveux peut-être une pour te remettre la mâchoire droite ? 

Quand je t'ai attrapé, t'as commencé à trembler, c'est moi qui t'ai mis la balayette. Si tu veux revenir dans la rue, travaille ton cardio mon grand. T'as traversé la rue, t'étais occis.

T'inquiète, ta petite tête, on l'a déjà en photo, t'as juste à te repointer dans la rue aux prochaines manifs, je peux te dire que les têtes, nous on est vachement physio, on les retient. T'inquiète pas que la prochaine fois qu'on vient, tu monteras pas dans le car pour aller au commissariat, tu vas monter dans un autre truc qu'on appelle ambulance pour aller à l'hôpital."

 Je suis très choqué, a réagi Laurent Nunez dans l’émission C à Vous sur France 5. Ces propos sont graves et déontologiquement posent des problèmes très graves. Nous sommes extrêmement rigoureux sur l’application des règles déontologiques », a-t-il assuré.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de lucieat
25/mars/2023 - 10h41

Dommage que personne n'enregistre tout ce que les policiers entendent, les menaces de mort, les insultes, des projectiles de toutes sortes pendant des heures, je comprends que ,à bout, ils pètent les plombs.

Les manifestants ont de la chance d'être en France, dans beaucoup de pays, ils prendraient des balles réelles, des emprisonnement pour des années, voire la peine de mort (Iran, Russie, Chine, et même USA etc...) en France, la police n'a que le droit de  faire le moins de vagues possible, d'encaisser, trembler pour eux mêmes et leur familles.

Alors si parfois, il y a des excès, je comprends et soutiens la police de mon pays qui fait ce qu'elle peut dans de difficiles circonstances

Portrait de yannific
25/mars/2023 - 10h39
NOWHERE MAN a écrit :

Entre les casseurs ( pas forcement cagoulés comme on l'a vu jeudi), les "manifestants pacifiques", les crétins qui sont partout avec leurs smartphones dans l'espoir de pouvoir filmer un flic mettant  une claque a un idiot parce qu'il en a marre de prendre des projectiles, et les curieux qui trainent systématiquement dans ces bordels, et qui y restent plantés comme des bougies on ne sait pourquoi, vous pensez vraiment que les policiers, au bout de plusieurs heures a subir sans pouvoir se défendre, ont vraiment le temps de trier dans cette confusion pour savoir s'il s'agit d'un "manifestant pacifique" ou d'une racaille qui n'est la que pour le démonter

Ce sont des hommes, qui, oui ont peur de ne pas rentrer chez eux un soir, oui ont peur dans les cités de se prendre un mortier en pleine figure, envoyé par quelqu'un qu'ils ont arrêtés plusieurs fois, et qui se sait en totale impunité.

C'est facile, devant un clavier, de les fustiger comme vous le faite, et que vous appellerez un jour en pleurnichant parce qu'une racaille vous aura tabassé. Vous voulez une police parfaite? Même si ça existait, (et je n'en connais aucune), demandez aux casseurs de les respecter aussi. Et ne me faites pas croire qu'une organisation, lorsqu'elle organise une manif de ce genre  ne sait pas que les casseurs seront la eux aussi. Et comment cela finira.

 

Merci NOWHERE MAN , tout est dit. Soutien total à nos forces de l'ordre

Portrait de lg22
25/mars/2023 - 10h03

Une police a l image de son president

Fort avec les faibles et faible avec les forts.... 

Portrait de lg22
25/mars/2023 - 10h03

Une police a l image de son president

Fort avec les faibles et faible avec les forts.... 

Portrait de Talya
25/mars/2023 - 08h41

Bien sûr qu'il existe des menaces et des intimidations de part et d'autre. Cela est dû à l'escalade de la violence dans les manifs. Les affrontements avec la police deviennent systématiques, voire centraux, lors des protestations contre la « loi travail » (2016), puis lors du mouvement des « gilets jaunes » (2018-2019). Que quelques centaines de militants entraînés et organisés parviennent  à faire dérailler chaque manifestation en guerrilla urbaine (« black bourges » selon Darmanin et black blocs) finissent par générer une tentation autoritaire et l'usage de la force physique et verbale. L'isolement des policiers et leur manque de formation est à questionner. Ils ne veulent pas devenir de la chair à canon et sont épuisés nerveusement et physiquement. Les riverains en ont marre de subir le saccage devant leurs portes. « Il y a de la violence dans notre société, c’est un fait », a déclaré Emmanuel Macron qui ne cesse de l'alimenter par sa façon de gouverner. On est très loin du dialogue d'apaisement promis aux français ! Pour ma part, j'aimerai que les députés et sénateurs montrent l'exemple et revoient leur système de retraite très avantageux et inégalitaire.