19/03/2023 11:16

Le présentateur vedette Gary Lineker a fait hier son retour sur la BBC, huit jours après sa suspension pour des tweets critiques envers le gouvernement

L'ex-footballeur Gary Lineker a fait hier son retour à l'antenne sur la BBC pour commenter le match de Coupe d'Angleterre entre Manchester City et Burnley (D2), huit jours après sa suspension pour des tweets critiques envers le gouvernement britannique.

Lineker avait été mis à pied après avoir fait part de son opposition à la politique du gouvernement sur l'immigration, la direction de la chaîne estimant qu'il était tenu à un strict devoir de neutralité, comme tous ses journalistes. Mais la sanction avait provoqué un tollé et un vaste mouvement de protestation des journalistes, commentateurs et consultants sur la chaîne publique britannique qui avaient refusé de prendre l'antenne le week-end dernier.

Lundi, la BBC avait annoncé la réintégration de son présentateur-vedette, qui est notamment à la tête de l'émission très populaire "Match of the Day", même s'il ne sera pas sur le plateau cette semaine, en raison de son déplacement à Manchester. La BBC s'est engagée à revoir ses directives concernant l'usage des réseaux sociaux par ses salariés.

Lineker a repris en présentant l'avant-match du quart de finale de la Coupe d'Angleterre entre Manchester City et le leader du Championship, Burnley.

"De retour au boulot le samedi", avait-il tweeté dans la matinée, avant de publier en début d'après-midi un selfie depuis l'Etihad Stadium en commentant: "Ah les joies de pouvoir se concentrer uniquement sur le football".

Présentateur le mieux payé de la BBC, Lineker a commencé l'émission avec un "c'est super d'être ici", accompagné d'une autre ancienne gloire, Alan Shearer, qui faisait partie des intervenants à avoir refusé de travailler pour soutenir Lineker.

"Je veux juste clarifier les choses et dire à quel point nous étions déçus pour tout les spectateurs qui ont raté" leurs émissions le week-end dernier, a-t-il expliqué.

"C'était une situation difficile pour tout ceux qui étaient concernés et, sans que cela soit notre faute, des gens très bien à la télé et à la radio ont été mis dans une situation impossible et injuste", a-t-il ajouté. "C'est bien de revenir à une certaine forme de normalité et de reparler de football", a-t-il conclu.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions