07/03 10:16

Le réseau social Twitter victime d’une nouvelle panne hier soir: Les liens internet, qui renvoient les utilisateurs vers d’autres pages et contenus sur le web, n’ont pas marché pendant une demi-heure

Les liens internet, qui renvoient les utilisateurs vers d’autres pages et contenus sur le web, n’ont pas marché pendant une demi-heure lundi sur Twitter, le réseau social d’Elon Musk qui enchaîne les pannes depuis plusieurs semaines, ont constaté l’AFP et de nombreux utilisateurs.

Twitter, dont les effectifs ont été drastiquement réduits par le multimilliardaire, avait prévenu un peu plus tôt des risques de dysfonctionnement après un « changement en interne ». « Il est possible que certains aspects de Twitter ne fonctionnent pas comme attendu en ce moment. Nous avons fait un changement en interne qui a eu des conséquences inattendues. Nous y travaillons et nous donnerons des informations quand ce sera réparé », a déclaré le compte officiel @TwitterSupport à 17H20 GMT, soit lundi matin à San Francisco.

Une demi-heure plus tard, les liens fonctionnaient à nouveau et les signalements sur le site spécialisé Downdetector sont en baisse, après être montés jusqu’à plus de 8.000. Pendant la panne, les liens internet renvoyaient vers une page blanche avec un bref message tout en haut : « Votre API (interface de programmation, NDLR) actuelle ne comprend pas l’accès à cette page ».

L’API est l’interface qu’une plateforme met à disposition des développeurs informatiques pour créer des outils sur ce service, comme Tweetdeck dans le cas de Twitter.

La société californienne a indiqué le mois dernier que l’accès à son API ne serait bientôt plus gratuite. Elon Musk, déjà patron de Tesla et SpaceX, a racheté Twitter fin octobre pour 44 milliards de dollars. Il a immédiatement licencié la moitié du personnel et a continué à congédier de nombreux ingénieurs depuis pour faire des économies.

L’entreprise basée à San Francisco compte désormais moins de 2.000 employés, contre 7.500 il y a quatre mois, d’après des estimations du New York Times et d’autres médias spécialisés comme The Information. Selon Insider Intelligence, le réseau social, qui comptait plus de 368 millions d’utilisateurs mensuels dans le monde l’année dernière, va en perdre quelque 32 millions entre 2022 et 2024, rebutés par la prolifération des contenus toxiques ou par l’augmentation du nombre de pannes.

Avec le départ de nombreux annonceurs, le réseau social a vu son chiffre d’affaires et son bénéfice ajusté s’afficher en baisse d’environ 40% sur un an en décembre, a rapporté samedi le Wall Street Journal en citant des personnes proches du dossier.

 

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions