02/03/2023 14:51

Face à la forte hausse des prix de l'alimentation, le ministre de l'Economie Bruno Le Maire s'est dit favorable à un dispositif de soutien "qui touche tous nos compatriotes"

Face à la forte hausse des prix de l'alimentation, supérieure à 14% sur un an en février, le ministre de l'Economie Bruno Le Maire s'est dit favorable à un dispositif de soutien "qui touche tous nos compatriotes".

"Tout le monde est touché par l'inflation alimentaire", a insisté le ministre lors d'un déplacement au Salon de l'agriculture à Paris. Par conséquent, et malgré la volonté affichée par le gouvernement d'en finir avec l'onéreux +quoi qu'il en coûte+ décrété depuis la pandémie de Covid-19, "je ne suis pas favorable à un dispositif trop ciblé", a-t-il ajouté.

"Je suis favorable à un dispositif qui touche tous nos compatriotes, toutes les classes moyennes, tous les Français", a poursuivi Bruno Le Maire, qui souhaite qu'il entre en vigueur d'ici le 15 mars. Pour limiter le coût de ce dispositif encore flou, le ministre appelle les distributeurs et les grands industriels à "faire leur part du chemin".

"Tout ne peut pas être payé par l'État", a-t-il insisté. "Les distributeurs sont prêts à faire des gestes supplémentaires, les industriels comprennent aussi la difficulté de la situation. Je suis convaincu que nous pourrons trouver cet accord collectif dans les jours qui viennent, qui permettra de partager le poids de l'inflation", a conclu Bruno Le Maire.

Alors que l'idée d'un "panier anti-inflation", lancée par la ministre déléguée au Commerce Olivia Grégoire, est évoquée depuis plusieurs semaines pour garantir des prix bas sur une sélection de produits de grande consommation, le ministre a assuré ne pas être "attaché à un nom de baptême particulier".

"Il ne s'agit pas d'avoir des prix les plus bas possibles sur tous les produits sans exception", mais "d'offrir une porte de sortie à tous les consommateurs qui peinent à boucler les fins de mois, en leur disant que sur un certain nombre de produits, ils trouveront les prix les plus bas possibles", a précisé Bruno Le Maire.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Bob28
3/mars/2023 - 10h30

Bruno Le Maire : l'homme qui souhaite toujours mais ne fait jamais.

Portrait de Martine Planchard
2/mars/2023 - 19h58

Le gars est un débile...faut le mettre dans une institution, il, est dangereux pour la sociétésmiley