22/02/2023 12:43

Meurtre d'une prof à Saint-Jean-de-Luz: Le gouvernement apporte son "soutien" à "la communauté éducative", déclare le porte-parole du gouvernement Olivier Véran - Regardez

Le gouvernement a apporté mercredi son « soutien » à « la communauté éducative » après le décès d’une enseignante poignardée par un élève à Saint-Jean-de-Luz, dans les Pyrénées-Atlantiques, et a dépêché sur place le ministre de l’Education Pap Ndiaye.

« Nous avons tous une pensée après le décès terrible de cette enseignante à Saint-Jean-de-Luz des suites des blessures mortelles qui lui ont été infligés par un élève âgé de 16 ans », a déclaré le porte-parole du gouvernement Olivier Véran devant la presse après le Conseil des ministres.

« Évidemment je ne viendrai pas sur le terrain de l’enquête judiciaire qui vient de s’ouvrir, simplement vous dire tout le soutien que nous portons à la communauté éducative dans son ensemble incluant les enseignants, les directeurs d’établissement, les parents d’élèves, les élèves eux-mêmes », a-t-il ajouté.

« J’imagine à peine le traumatisme que cela peut représenter localement et plus généralement à l’échelle de la nation », a encore dit Olivier Véran. Il a annoncé que le ministre de l’Éducation nationale Pap Ndiaye se rendrait « sur place dès aujourd’hui ».

« Immense émotion suite au décès aujourd’hui d’une professeure au lycée Saint-Thomas-d’Aquin à Saint-Jean-de-Luz. Mes pensées pour sa famille, ses collègues et ses élèves. Je me rends sans délai sur place », a écrit Pap Ndiaye sur Twitter.

L’enseignante, professeure dans un établissement privé de Saint-Jean-de Luz, est décédée après avoir été mortellement blessée à l’arme blanche par un élève mercredi, selon le parquet de Bayonne. L’élève a été interpellé, avaient précédemment indiqué les pompiers. La police, le préfet du département, le procureur de Bayonne et la rectrice de l’académie se rendent sur place, selon un communiqué de la préfecture.

 

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Sebastien91
22/février/2023 - 20h42

Tu sais où tu peux te le mettre ton soutien pauvre tache.. 

Portrait de MICMAH458
22/février/2023 - 13h06

"Nous apportons notre soutien", "nos pensées vont à la famille de la victime", "le gouvernement garde toute sa confiance envers untel" : toujours des formules vides de sens, sans grand intérêt puisqu'ils ne pourraient rien dire d'autre, bref ces individus qui essaient de gouverner sont toujours dans la réaction d'après, dans les conséquences et non dans les causes, puisqu'ils sont incapables d'anticiper pour que de tels actes ne se reproduisent plus.  Je suis conscient que la tâche n'est pas aisée, mais ces politiques sont quand même souvent loin, bien trop loin de pouvoir apporter une réponse adaptée à ces problèmes récurrents.