08/01/2023 13:31

Huit ans après les attentats qui ont décimé sa rédaction, "Charlie Hebdo" au coeur d'une polémique après la publication de caricatures sur le régime iranien jugées insultantes par Téhéran

Par Carole GUIRADO

Huit ans après les attentats qui ont décimé sa rédaction, Charlie Hebdo se retrouve au coeur d'une polémique diplomatique après la publication de caricatures sur le régime iranien jugées insultantes par Téhéran. Ces dizaines de caricatures ont été publiées à l'issue d'un concours organisé en décembre par le journal satirique français.

Son objectif était de réaliser "la caricature la plus drôle et méchante d'Ali Khamenei, Guide suprême de la République islamique d'Iran", secouée depuis plusieurs mois par des manifestations inédites. Elles ont débuté pour protester contre la mort en détention le 16 septembre de Mahsa Amini, une Kurde iranienne arrêtée pour avoir enfreint le code vestimentaire strict du pays.

Sur les 300 dessins reçus, réalisés notamment par des iraniens exilés, ont été sélectionnés "les plus aboutis, les plus originaux et les plus efficaces", explique Riss, directeur du journal, dans l'édito du numéro polémique. Un numéro qui marque les huit ans des attentats commis dans la rédaction de Charlie Hebdo le 7 janvier 2015. -

"Qu'est-ce que Charb, Cabu, Bernard Maris, Wolinski, Tignous, Mustapha Ourrad, Honoré et Elsa Cayat auraient pensé aujourd'hui en voyant ce qui se passe en Iran?", interroge Riss, citant les noms de ses collègues assassinés par des islamistes. Ces caricatures "sont un peu le prolongement de ce que les dessinateurs assassinés de +Charlie+ ont toujours dénoncé", estime-t-il.

Avec ce concours, Charlie Hebdo a marqué son "soutien aux Iraniennes et aux Iraniens qui mettent en jeu leur vie pour défendre leur liberté face à la théocratie qui les opprime depuis 1979", poursuit le caricaturiste. Plusieurs dessins d'ordre sexuel montrent l'ayatollah Khamenei et d'autres religieux iraniens. D'autres dénoncent le recours en Iran à la peine capitale comme tactique pour intimider les manifestants. A Téhéran, la publication de ces dessins a provoqué la colère des autorités, qui ont annoncé jeudi la fermeture de l'Institut Français de Recherche en Iran (IFRI), affilié au ministère français des Affaires étrangères.

"Faire des dessins sur les mollahs, ce n'est pas interdit par le droit international" ni le droit français, a rappelé Christophe Deloire, secrétaire-général de Reporters sans frontières (RSF), interrogé par l'AFP. La réaction du pouvoir iranien "démontre qu'il n'est que dans une logique de contrôle de tout ce qui est écrit dans les journaux" et "fait mine de considérer qu'en France" la presse fonctionne avec "l'approbation du gouvernement, ce qui n'est heureusement pas le cas", a-t-il poursuivi.

Avec ces caricatures, Charlie Hebdo est fidèle à la tradition d'irrévérence qui le caractérise depuis sa création en 1970. Symbole d'une presse libre et frondeuse, l'hebdomadaire satirique n'a jamais hésité à publier des dessins provocateurs, se moquant des dirigeants et des stars comme des religions. 

En février 2006, le titre, comme plusieurs journaux européens, avait repris 12 caricatures du prophète de l'islam, Mahomet, publiées par le quotidien danois Jyllands-Posten, au nom de la liberté de la presse. Ces dessins avaient suscité des manifestations violentes dans le monde musulman et valu à Charlie Hebdo de devenir l'objet de menaces récurrentes de groupes islamistes. "Charlie Hebdo est toujours une cible, Charlie Hebdo sera toujours une cible tant qu'on existera", estimait Riss en septembre lors du procès en appel des attentats de janvier 2015.

Avant cette tuerie, les locaux de l'hebdomadaire avaient été détruits en novembre 2011 par un incendie criminel, avant la publication d'un numéro spécial intitulé "Charia hebdo". "Pour nous, ce n'était pas dangereux de faire des dessins sur la religion. Ça faisait depuis le milieu du XIXe siècle qu'on n'avait pas mis des dessinateurs en prison, donc les tuer encore moins", exposait le directeur de la publication lors du procès.

"L'accusation de blasphème, d'islamophobie" est devenue une "arme de censure massive (...) pour interdire toute critique de la religion au prétexte d'un hypocrite respect dont le vrai nom est peur", plaidait pour sa part en octobre Me Richard Malka, l'avocat de Charlie, lors du même procès.

.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de COLIN33
8/janvier/2023 - 19h36 - depuis l'application mobile

MERCI CHARLIE, Encore de nombreuses caricatures sur les sujets qui s'y prête...

Portrait de Tristan96
8/janvier/2023 - 19h24

BRAVO CHARLIE  !!!  LÂCHEZ RIEN !

Portrait de Vosegus
8/janvier/2023 - 19h10
Bigpower a écrit :

"...j'ai rien contre les mollahs d'iran parce que je me fous d'eux et de la façon dont ils vivent à des milliers de km de chez moi, ca ne me regarde pas et les francais en ont egalement rien a foutre."

D'abord qui es-tu pour parler au nom de tous les Français ?     Et si les Américains avaient pensé comme toi en 40, on serait tous Allemand...       Je n'apprécie pas particulièrement Charly Hebdo, mais je me dis que si dorénavant on s'auto-censurait vis à vis des Islamistes, ce serait leur donner raison...

Sans l'attaque des japonais sur Pearl Harbor, pas certain que les ricains se seraient déplacés en 42.

Portrait de Interstellar
8/janvier/2023 - 18h34
AntinemesisBack a écrit :

Charlie Hebdo...égal à lui meme, agressif, diffamant et pire, pas drôle.

Avec des unes ou des "dessinateurs" annoncent donner des "raclées"...à des personnes qui ne voudront répondre qu'avec de la violence. Les unes justement, sont provocatrices et vainement insultantes avec les religions (je precise etre agnostique) et jamais drôles politiquement (celle de Macron transportant du bois est à chier...y a bien mieux à faire pour épingler ce tyran mégalomane)

Ces gauchistes jettent constamment de l'huile sur le feu et pas au nom de l'humour ni d'un soit disant esprit francais qu'ils ne représentent aucunement.

D'ailleurs est-ce que Charlie se vend? si ca bénéficiait pas de larges subventions pour une soit-disant sacro sainte liberté d'expression (d'insulter, de peiner et de salir?), ce truc inutile creverait la gueule ouverte parce que les Francais ne l'achètent tout simplement pas...

Charlie n'est le dernier rempart de rien du tout, les Francais s'en foutent...les medias, moins.Comme toujours.

Il est visiblement plus facile pour Riss d'attaquer des mollah dont on se carre completement que l'union européenne de Von der leyen et les réels oppresseurs actuels des Francais. Hey Riss, c'est pas l'iran qui a limité mes déplacements avec des attestations comme en 40 y a deux ans et des amendes de plusieurs milliers d'euros si je me faisais serrer...j'ai rien contre les mollahs d'iran parce que je me fous d'eux et de la façon dont ils vivent à des milliers de km de chez moi, ca ne me regarde pas et les francais en ont egalement rien a foutre.

Quel ramassis de bêtises vous osez déclamer ainsi. Charlie Hebdo ne s'est jamais voulu l'apôtre du bon goût mais simplement un espace de liberté et d'humour. Personne ne vous oblige à lire ce journal il me semble. Personnellement ce n'est d'ailleurs pas ma came, mais je suis heureux qu'un tel journal puisse continuer à s'exprimer et parfois à franchir les limites du bon goût tout en respectant les lois de notre République. Je vous rappelle qu'ils ont payé par le sang le fait d'avoir simplement osé dénoncer des crimes commis au nom de la religion.

Pour le reste, Riss prend bcp plus de risques à s' attaquer à un état terroriste comme l'est l'Iran actuellement qu'en s'en prenant à Ursulla VDL (on se demande ce qu'elle vous a fait...). S'il se fait descendre, c'est plutôt du côté des Mollahs que vers la gouvernance européenne qu'il faudra chercher les porte flingues. Je vous rappelle que l'Iran a perpétré déjà pas mal d'attentats en France et je ne crois pas que les français s'en foutent, comme vous dîtes.

Ha j'oubliais : Macron tyran mégalomane ? Franchement votre cas m'inquiète...

Portrait de Bigpower
8/janvier/2023 - 17h39
AntinemesisBack a écrit :

Charlie Hebdo...égal à lui meme, agressif, diffamant et pire, pas drôle.

Avec des unes ou des "dessinateurs" annoncent donner des "raclées"...à des personnes qui ne voudront répondre qu'avec de la violence. Les unes justement, sont provocatrices et vainement insultantes avec les religions (je precise etre agnostique) et jamais drôles politiquement (celle de Macron transportant du bois est à chier...y a bien mieux à faire pour épingler ce tyran mégalomane)

Ces gauchistes jettent constamment de l'huile sur le feu et pas au nom de l'humour ni d'un soit disant esprit francais qu'ils ne représentent aucunement.

D'ailleurs est-ce que Charlie se vend? si ca bénéficiait pas de larges subventions pour une soit-disant sacro sainte liberté d'expression (d'insulter, de peiner et de salir?), ce truc inutile creverait la gueule ouverte parce que les Francais ne l'achètent tout simplement pas...

Charlie n'est le dernier rempart de rien du tout, les Francais s'en foutent...les medias, moins.Comme toujours.

Il est visiblement plus facile pour Riss d'attaquer des mollah dont on se carre completement que l'union européenne de Von der leyen et les réels oppresseurs actuels des Francais. Hey Riss, c'est pas l'iran qui a limité mes déplacements avec des attestations comme en 40 y a deux ans et des amendes de plusieurs milliers d'euros si je me faisais serrer...j'ai rien contre les mollahs d'iran parce que je me fous d'eux et de la façon dont ils vivent à des milliers de km de chez moi, ca ne me regarde pas et les francais en ont egalement rien a foutre.

"...j'ai rien contre les mollahs d'iran parce que je me fous d'eux et de la façon dont ils vivent à des milliers de km de chez moi, ca ne me regarde pas et les francais en ont egalement rien a foutre."

D'abord qui es-tu pour parler au nom de tous les Français ?     Et si les Américains avaient pensé comme toi en 40, on serait tous Allemand...       Je n'apprécie pas particulièrement Charly Hebdo, mais je me dis que si dorénavant on s'auto-censurait vis à vis des Islamistes, ce serait leur donner raison...

Portrait de Capri
8/janvier/2023 - 16h08

L’assassinat des membres de la rédaction du Charlie Hebdo aura « dépassé l’horreur » imaginable et on ne peut que « être Charlie » en soutient aux familles, aux proches, à notre pays et sa tradition de caricatures, à la démocratie et la liberté de la presse et d’opinion. Respect absolu.

Pour autant CH n’a jamais été ma tasse de thé, peut être l’ai-je acheté une fois dans ma vie (et même pas certain). Pas du tout (du tout) mon truc.