27/11 16:48

Le ministre de l'Économie Bruno Le Maire reconnait pour la première fois qu'il y a eu "des abus' dans le passé dans le recours aux cabinets de conseil comme McKinsey - Vidéo

Le ministre de l'Économie et des Finances Bruno Le Maire a reconnu ce midi qu'il y avait eu «des abus» dans le passé dans le recours important des ministères aux cabinets de conseil comme McKinsey. Deux enquêtes ont été ouvertes par la justice sur l'intervention des cabinets de conseil dans les campagnes électorales d'Emmanuel Macron en 2017 et 2022, pour tenter de savoir si celles-ci n'auraient pas indûment bénéficié de financements en retour de contrats publics.

«Je ne commente pas les procédures judiciaires en cours», a dit Bruno Le Maire sur France 3. «Ce qui compte est ce que nous faisons pour répondre aux abus qui ont eu lieu sur le recours à des cabinets de conseil extérieurs», a-t-il ajouté.

«Je le reconnais bien volontiers, nous sommes allés trop loin, depuis des années, c'est ce gouvernement, les gouvernements précédents, des majorités précédentes... On avait pris sans doute trop l'habitude de dire +l'administration n'est pas capable de faire ce travail, on va externaliser et demander à des cabinets de conseil+».

«Je pense qu'il y a eu effectivement une dérive, que cette dérive a été corrigée», notamment par une circulaire de la première ministre Élisabeth Borne demandant au gouvernement de réduire de 15% le recours aux cabinets de conseil. Selon lui, Bercy a réduit de 34% le recours à ces sociétés entre le 1er semestre 2021 et le 1er semestre 2022.

«Je pense que c'est la même tendance ailleurs», a-t-il encore dit, à propos des autres ministères. «Il y a eu certainement des abus. On doit d'abord s'appuyer sur son administration, surtout quand on a une administration de la qualité exceptionnelle du ministère de l'Économie et des Finances, réduire le recours aux cabinets de conseil».

Bruno Le Maire a écarté toute trace politique que pourrait laisser cette affaire, «à partir du moment où la justice fait son travail, que nous tirons les leçons des abus, et je ne crois pas que ce soit le sujet de préoccupation majeure des Français».

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de bergil
28/novembre/2022 - 15h35

C'est pas ce qu'a dit Veran qui réfute toute "dérive" ou "abus"., faut vous mettre d'accord les guignols !

Portrait de MICMAH458
28/novembre/2022 - 08h37

Il y a eu des abus?  Ce n'était pas déjà lui le ministre des Finances, qui reconnaît donc implicitement qu'il a participé au gaspillage de l'argent public ?  Lui aussi aurait donc fait du "quoi qu'il en coûte".

Portrait de Bob28
28/novembre/2022 - 07h54

Est-ce que les medias vont mettre en avant les relations de ces cabinets avec Ursula von der Layen ?

Ou est-ce qu'on va faire comme si ce n'était "pas si grave" pour éviter de fragiliser la sainte UE ?

Portrait de Vosegus
28/novembre/2022 - 00h26
muzo 28 a écrit :

Il n'y avait pas de personnalité forte et cohérente à Gauche ou à Droite: Pécresse et Hidalgo, à se demander si ce n'était que dans le but de faire monter les extrêmes. Puis on fait peur aux gens, sur un futur très sombre, la guerre en Ukraine aidant et revoilà Macron élu. Je l'ai ressenti comme ça.

ps: évitez les fautes d'orthographe dans vos tournures condescendantes, nous ne sommes pas vos subalternes.

smiley

Portrait de seb2746
27/novembre/2022 - 22h28

Des millions d'argent public gaspillé, aucun impots et AUCUNE poursuite.

C'est beau ce gouvernement...

Portrait de Azrael68
27/novembre/2022 - 22h19 - depuis l'application mobile

Il serait temps aussi qu’il reconnaisse que ce gouvernement ne sait pas diriger ce pays !

Portrait de Capri
27/novembre/2022 - 21h29
- - Hugo Drax - - a écrit :

Maintenant que le mal est fait, ils peuvent brûler leur cartouche. 

Les ultra-riches s'engouffreront dans une autre faille la prochaine fois. Il est VITAL de trouver le moyen EN AMONT de protéger les intérêts de la population avec vigueur et robustesse.

Ce que vous écrivez n’a aucun sens. On ne comprend pas.

Portrait de muzo 28
27/novembre/2022 - 21h45
swatss a écrit :

Je vous en prie , développez ? 

Argumenter et surtout fournissé  lus des preuves ? Pas des supputation à l'emporte pièce ...

Il n'y avait pas de personnalité forte et cohérente à Gauche ou à Droite: Pécresse et Hidalgo, à se demander si ce n'était que dans le but de faire monter les extrêmes. Puis on fait peur aux gens, sur un futur très sombre, la guerre en Ukraine aidant et revoilà Macron élu. Je l'ai ressenti comme ça.

ps: évitez les fautes d'orthographe dans vos tournures condescendantes, nous ne sommes pas vos subalternes.

Portrait de Capri
27/novembre/2022 - 21h28
Ste'ph a écrit :

ben non, les cabinets de conseil sont appelé par les gouvernements successifs depuis un bail, et cela part aussi d'une logique d'économie : il y a trop de fonctionnaire, alors pourquoi en avoir encore plus pour des tâches ciblés (des spécialistes dans différents domaines) dont on a besoin que ponctuellement? 

Les cabinets de conseils sont embauchés aussi par des entreprises pour ce genre de choses et ont par conséquents des spécialistes qui bossent sur ces sujets en permanence.

L'abus vient peut être d'y avoir trop souvent recours, mais cela reste moins cher que d'avoir des bac+5 à +8 spécialiste d'un domaine en particulier (donc à muyliplier par domaines de compétence dont on a besoin) qui ne branlent rien la plupart du temps et payés par l'état pour une dizaine de question par an. 

Exactement. Et puis il y aurait plein d’agences publiques et autres instances à supprimer pour faire des économies (comme la fameuse Commission nationale du débat public qui ne sert a rien avec une Chantal Jouanno a 170 KE / an et une équipe de fonctionnaires autour). J’ajouterais que les fonctionnaires de base bossent de manière effective assez peu en réalité par défaut de management et zéro menace de perdre leur emploi avec des regles à la con et risque de grèves. Or, quand il y a des crises comme celle du Covid et qu’on a regroupé depuis des années les bras cassés de la santé au Ministere du même nom, qu’il faut bosser 7J/7 sans vraiment d’horaires, ce ne sont pas les fonctionnaires (à part certains dans les cabinets ministériels) qui vont faire le job, malheureusement…

Portrait de Ste'ph
27/novembre/2022 - 20h54
bib a écrit :

"On avait pris sans doute trop l’habitude de dire "l’administration n’est pas capable de faire ce travail, on va externaliser et demander à des cabinets de conseil" »"

On = les gouvernements nommés par Macron,

le même qui invoque l'"argent magique", "le monde d'avant".

Poursuivons l'analyse, qu'est-ce qu'il permettait de penser que l'administration publique n'était pas capable de faire le travail pour lequel elle est payée ?

Bruno Lemaire reconnait des abus. Qui va rembourser les abus ?

le contribuable de la classe moyenne.

ben non, les cabinets de conseil sont appelé par les gouvernements successifs depuis un bail, et cela part aussi d'une logique d'économie : il y a trop de fonctionnaire, alors pourquoi en avoir encore plus pour des tâches ciblés (des spécialistes dans différents domaines) dont on a besoin que ponctuellement? 

Les cabinets de conseils sont embauchés aussi par des entreprises pour ce genre de choses et ont par conséquents des spécialistes qui bossent sur ces sujets en permanence.

L'abus vient peut être d'y avoir trop souvent recours, mais cela reste moins cher que d'avoir des bac+5 à +8 spécialiste d'un domaine en particulier (donc à muyliplier par domaines de compétence dont on a besoin) qui ne branlent rien la plupart du temps et payés par l'état pour une dizaine de question par an. 

Portrait de swatss
27/novembre/2022 - 20h44
muzo 28 a écrit :

Mon cher, ne vous en déplaise, ces élections n'étaient qu'un traquenard démocratique. smiley

Je vous en prie , développez ? 

Argumenter et surtout fournissé  lus des preuves ? Pas des supputation à l'emporte pièce ...

Portrait de Vosegus
27/novembre/2022 - 20h06
muzo 28 a écrit :

Mon cher, ne vous en déplaise, ces élections n'étaient qu'un traquenard démocratique. smiley

smileysmiley

Portrait de muzo 28
27/novembre/2022 - 20h00
Vosegus a écrit :

Nous ce n'est pas vous, ne vous en déplaise. smiley

Et on parlera de démocratiquement le jour où le vote sera obligatoire. 

Mon cher, ne vous en déplaise, ces élections n'étaient qu'un traquenard démocratique. smiley

Portrait de Vosegus
27/novembre/2022 - 19h42
swatss a écrit :

Nous c'est qui ? 

Car preuve du contraire mon cher , il a été élu démocratiquement que cela vous en déplaise c'est ainsi...

Nous ce n'est pas vous, ne vous en déplaise. smiley

Et on parlera de démocratiquement le jour où le vote sera obligatoire. 

Portrait de bib
27/novembre/2022 - 19h08

"On avait pris sans doute trop l’habitude de dire "l’administration n’est pas capable de faire ce travail, on va externaliser et demander à des cabinets de conseil" »"

On = les gouvernements nommés par Macron,

le même qui invoque l'"argent magique", "le monde d'avant".

Poursuivons l'analyse, qu'est-ce qu'il permettait de penser que l'administration publique n'était pas capable de faire le travail pour lequel elle est payée ?

Bruno Lemaire reconnait des abus. Qui va rembourser les abus ?

le contribuable de la classe moyenne.

Portrait de mbagnick
27/novembre/2022 - 19h07

E il y aura au moins un macronard qui va être sanctionné et perdre ses privilèges? Nan…

Portrait de swatss
27/novembre/2022 - 18h28
Fred4000 a écrit :

Nous pensons tous que Macrons doit quitter le pouvoir au plus vite.

Nous c'est qui ? 

Car preuve du contraire mon cher , il a été élu démocratiquement que cela vous en déplaise c'est ainsi...

Portrait de Vosegus
27/novembre/2022 - 17h48

La France est truffée de fonctionnaires, de comités Théodule, commissions,  d'agences d'état (1200 pour pour un coût annuel de 80 milliards), etc... Mais non ! Ca ne suffit pas. Faut dépenser encore plus avec des agences de conseils privées. 

Mais tout va bien ! Il faut juste baisser le chauffage, éteindre les lumières et acheter une voiture électrique...

Portrait de Fred4000
27/novembre/2022 - 16h56

Nous pensons tous que Macrons doit quitter le pouvoir au plus vite.